Nouvelle session d’étude de la Kabbale- 28 Avril 2022

Nous sommes heureux de vous inviter à vous inscrire gratuitement à la prochaine session d’étude de la Kabbale qui débutera le 28 avril à 19h heure de Paris.

Pour s’inscrire cliquez ici

Un travail extrêmement important

632.3Question : Nous avons récemment eu des étudiants qui se sont inscrits à de nouveaux cours sur l’étude de la Kabbale. Si vous pouviez vous adresser à ces milliers d’étudiants, que souhaiteriez-vous pour eux ?

Réponse : Je leur souhaiterais d’avoir la possibilité de consacrer le maximum de temps à l’étude des fondements de la Kabbale, qu’ils maîtriseraient de manière à servir de base pour une meilleure compréhension de la société, de la nature et du monde.

Question : Beaucoup de nos amis aident les étudiants en soutenant leur processus d’apprentissage, en organisant des groupes et des ateliers, et en les aidant à progresser dans leurs études. Que souhaiteriez-vous pour ces amis ?

Réponse : Ce qu’ils font est très important. Tout comme les vaisseaux sanguins de notre corps apportent la nutrition, l’information et une énorme quantité de tout ce qui est nécessaire à chaque organe du corps pour qu’il vive, de même la vie spirituelle dépend de ces personnes.

Elles apportent à travers elles-mêmes, à travers leur connexion avec les débutants, toutes les données de la Kabbale sous une forme et dans une mesure telles qu’elles sont absorbées par les personnes qu’elles élèvent progressivement le long des degrés spirituels, jusqu’à l’état de coexistence réelle, correcte et mutuelle avec la vaste nature, avec le Créateur.

Leur travail est donc extrêmement important !

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 29/04/2022

Comment tromper le Créateur ?

610.1Question : Comment peut-on accomplir le programme du Créateur sans se sentir satisfait du résultat ?

Réponse : Pourquoi ne pas se sentir satisfait ? Il faut que vous soyez satisfait et que vous en éprouviez de la joie. Seule la joie doit être le résultat de l’action de don sans réserve ! La joie venant de la sensation d’être à l’intérieur des autres, que vous leur donnez sans réserve, et que vous êtes pour eux, et en cela vous êtes comme le Créateur !

Commentaire : Mais existe t-il quelque chose à faire que le Créateur ne le sache même pas.

Ma Réponse : Le Créateur sait tout ! Mais je dois m’accorder autant que possible pour donner sans réserve et ainsi j’imagine que je fais une action que même Lui ne connaît pas.

C’est impossible, mais je dois l’imaginer pour que cette action ne soit pas égoïste et qu’elle soit en dehors de moi, pas pour moi.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Comment tromper le Créateur ? » du 08/10/2009

La Sefira : l’interaction entre le Créateur et la Création

557Question : Que sont les dix Sefirot ?

Réponse : Lorsque la création commence à interagir avec le Créateur et que les relations entre eux sont remplies de sens, de force et d’intention, alors elles sont appelées Sefirot.

Si une personne atteint l’attitude du Créateur à son égard et y réagit correctement, ces dix degrés se transforment en dix Sefirot. « Sefira » vient du mot « brillant».

Une personne commence à ressentir comment le Créateur la traite et comment elle devrait traiter le Créateur. En d’autres termes, il y a une sorte de système qui existe potentiellement, et lorsque nous l’atteignons, nous y apportons nos sensations et cela s’appelle Sefira. C’est alors que tout le système s’ouvre, brille, resplendit pour ainsi dire.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 10/05/2022

Le point critique du développement humain

600.01L’état vers lequel nous nous dirigeons est prédéterminé par la nature. Il devrait être tel qu’à partir de la reconnaissance de l’inévitabilité et de l’impuissance absolue, nous arriverions à la conclusion que nous n’avons nulle part où aller. Il ne nous reste plus qu’à sauter hors de notre essence, hors de notre nature, à nous en sortir, à nous élever au-dessus d’elle.

L’égoïsme, qui nous apporte tous ces problèmes, qui rend notre vie sans valeur et inutile (et dernièrement insupportable tout simplement) est comme il est dit dans la Torah (Bible) « une aide à votre encontre ». Ainsi, il nous pousse hors de lui-même, comme les plaies égyptiennes qui traversaient les gens et les poussaient hors d’Égypte. C’est ainsi que le développement de l’humanité est présenté de manière figurative dans la Torah.

C’est-à-dire que le fait d’atteindre notre égoïsme et de révéler quel énorme problème il représente pour notre existence nous obligera à l’abandonner et à passer à un état différent, où nous serons reliés les uns aux autres par d’autres liens de fraternité, d’assistance mutuelle et de bonté.

En conséquence, que ce soit par une bonne ou une mauvaise voie, par la guerre ou par la prise de conscience, nous atteindrons toujours le niveau d’interconnexion complète, nous serons en harmonie avec la nature et parfaitement équilibrés avec elle.

Alors, dans cet état idéal d’équilibre, nous parviendrons à exister sous une forme complètement différente, à un niveau où l’éternité et la perfection, comme la nature elle-même, nous seront révélées. Nous y arriverons de toute façon, mais peut-être par un mauvais développement. Voici un point très critique dans le développement de l’humanité où la Kabbale peut ou non jouer son rôle positif.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – L’Europe Aujourd’hui » du 26/01/2011

Le don sans réserve : une perception spéciale du monde

552.02Moïse (le point dans le cœur d’une personne) a été élevé par Pharaon pendant quarante ans, puis il s’est enfui chez Jéthro, et seulement alors, il a fait sortir durant quarante ans la nation entière de l’esclavage de l’égoïsme. Il en est de même dans notre état, lorsque nous commençons à étudier la Kabbale : de nombreuses années passent jusqu’à ce que nous commencions à comprendre ce qui nous arrive.

Question : Moïse a-t-il vécu la majeure partie de sa vie dans l’égoïsme ?

Réponse : Oui, pourtant ce n’est pas seulement de l’égoïsme mais une préparation pour en sortir. Moïse symbolise la force de la foi, qui tire une personne hors de l’égoïsme.

Question : Vous dites toujours que la foi est le don sans réserve. Que signifie donner sans réserve ?

Réponse : Le don sans réserve, c’est lorsqu’une personne ressent que tout ce qui est en dehors de ses qualités égoïstes, ce sont les qualités correctes qu’elle doit atteindre.

C’est-à-dire que le don sans réserve ne signifie pas qu’une personne devrait donner quelque chose selon notre compréhension habituelle, mais il s’agit d’une perception spéciale du monde.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 19/04/2022

La chose essentielle qu’une personne devrait faire

937Le récit de la sortie d’Égypte englobe toute l’histoire de l’humanité, qui n’est toujours pas achevée et à ce jour n’a pratiquement pas encore commencé.

Dans la Torah, il ne s’agit que d’une courte histoire. Cependant, la Torah elle-même est une instruction. Il est nécessaire de comprendre comment elle est écrite. C’est-à-dire, sortir de l’esclavage de vos sensations égocentriques est la chose la plus fondamentale de toute la Torah qu’une personne devrait faire.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 19/04/2022

Grâce à l’intention

507.05Question : La manière de pouvoir rester opposés et en même temps d’être unis au Créateur n’est pas claire. Comment une chose peut-elle s’unir à une chose qui lui est opposée ?

Réponse : Grâce à votre intention. Je ne peux pas changer ma pensée, mon désir, mais je peux changer la forme de son utilisation, en faveur de qui c’est. Il s’avère que d’une part, nous devenons égaux au Créateur dans notre intention : nous agissons avec Lui à l’unisson, en homéostasie.

D’autre part, nous restons à l’intérieur de notre nature que nous ne pouvons pas changer. Et nous n’avons pas besoin de la changer. Ainsi, nous soulignons notre indépendance, notre opposition à Lui. En tant qu’êtres créés, nous ne nous dissolvons pas dans une pensée commune, mais nous nous superposons à elle comme deux ondes.

Au départ, lorsque nous avons été créés, nous étions dissous dans cette pensée, nous ne nous ressentions pas nous-mêmes. Une personne dans notre monde également ne se ressent pas elle-même. Le petit homme qui existe en sept milliards d’exemplaires ne se ressent pas lui-même. Il fait automatiquement ce que la pensée générale de l’univers lui prescrit, ce qu’elle induit, lui dicte.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Les Secrets de l’Immortalité » du 07/01/2011

La tâche de chaque personne

293Question : Pourquoi la Kabbale dit-elle que chaque personne devrait se changer elle-même ? Si nous sommes tous un seul système commun, que les kabbalistes changent tout.

Réponse : Comment puis-je vous changer ? Vous avez votre propre égoïsme, vos propres qualités ; j’ai les miennes, et je n’ai aucun pouvoir sur vous. Chaque personne doit atteindre cet état, et chacun peut et doit finalement contrôler son propre destin. C’est alors qu’elle parviendra à la compréhension d’une idée commune, d’une pensée commune.

Question : Donc la Kabbale donne à une personne l’opportunité de devenir le maître de son propre destin et ne prédit pas seulement certains événements ?

Réponse : La Kabbale ne fait pas du tout de prédictions. C’est exactement ce qui est interdit dans la Kabbale, parce que vous allez plus loin dans la prédiction du futur, au lieu de vous changer par vous-même pour que ce futur soit bon.

Question : Donc, en principe, les prédictions ne changent rien ?

Réponse : Bien sûr. Ce n’est qu’un jeu, et c’est pourquoi la Kabbale l’interdit.

Mais il y a l’immortalité ! Et il est très facile d’atteindre ce degré. J’invite tout le monde.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Les Secrets de l’Immortalité » du 07/01/2011

La racine spirituelle du chiffre dix

721.03Question : Quelle est la racine spirituelle du chiffre « 10 » ?

Réponse : La racine spirituelle du chiffre 10 est qu’après 10 degrés, la racine de ce calcul est révélée. Par conséquent, l’essence de l’attitude du Créateur envers la création, et vice versa, se manifeste dans le 10. En d’autres termes, il est nécessaire de passer par 10 degrés de la création au Créateur et du Créateur à la création pour que l’un ressente l’autre.

Question : Comment le chiffre 10 est-il lié au nom à quatre lettres du Créateur « Yod-Hey-Vav-Hey » ?

Réponse : Dix ou quatre, c’est la même chose. Si nous révélons brièvement la qualité du Créateur et la qualité de la création, alors la relation entre elles peut être combinée dans le nom à quatre lettres du Créateur, c’est-à-dire en quatre étapes, ou elles peuvent être étendues et expliquées en 10 étapes. Mais en pratique, c’est la même chose.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 10/05/2022

La bienveillance peut faire des miracles

548.03Commentaire : Lors d’une émission télévisée sur le thème des procédures judiciaires et des questions de punitions, un participant a demandé des sanctions encore plus sévères. Mais son adversaire a fait remarquer que nous avions déjà épuisé toutes les possibilités dont nous disposions et a constaté que cela ne servait à rien du tout.

De toute évidence, nous ne tenons pas compte d’une sorte de composante humaine, la nature humaine : nous faisons quelque chose de mal si aucune augmentation de la punition ne peut mener à quelque chose.

Ma Réponse : La bienveillance peut faire des miracles, c’est une grande force. S’appuyer sur la force et la pression ne mène qu’au nazisme, au fascisme, à la dictature et à la violence, et par conséquent à la dégénérescence de la société. Elle se transforme en une société d’animaux sauvages.

Pas juste des animaux, mais des animaux sauvages.

Je n’imagine pas d’autre avenir pour une telle société que sa dégradation, jusqu’à l’autodestruction.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Hors-la-loi » du 19/12/2010