Au niveau de la pensée

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « Devarim« , 01:03 : « Or, ce fut dans la quarantième année, le onzième mois, le premier jour du mois, que Moïse redit aux enfants d’Israël tout ce que le Seigneur lui avait ordonné à leur égard. »

Question : Comment l’ensemble d’Israël entend Moïse ?

Réponse : Si des milliards de personnes s’unissent entre elles et qu’une propriété partagée de mutualité émerge en elles, elles ressentent les unes les autres comme si elles se trouvaient dans un seul emplacement physique, à savoir, elles ont tellement fusionné qu’il n’y a pas de distance, pas de transitions entre elles. Dans ce cas, il est possible de s’adresser à l’ensemble des sept milliards de personnes de la population mondiale.

Que veut dire  » s’adresser » ? Vous fusionnez avec eux et tout ce qui est en vous passe en eux en pensée.

Question : Même sans un mot?

Réponse : Bien sûr ! Nous parlons du travail spirituel intérieur et non d’actions physiques ou des attributs de notre monde.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 30/12/15

Le secret du plaisir spirituel

Dr. Michael LaitmanQuestion : Pourquoi parlez-vous si peu du plaisir d’atteindre le monde spirituel ?

Réponse : Je voudrais parler du plaisir, mais malheureusement, il est impossible de le transmettre par des mots.

Les kabbalistes écrivent que si l’on additionne tous les plaisirs de notre monde que l’humanité ait jamais connus, connaît ou connaîtra en tout temps, ce sera seulement une petite étincelle par rapport à la Lumière supérieure des milliards de fois plus grande au plus bas niveau spirituel.

Je ne les ai pas crus, mais lorsque j’ai vérifié, j’ai été convaincu, et je vous souhaite la même chose.

Commentaire : On peut imaginer seulement comment une personne devrait se préparer pour résister aux plaisirs de toute l’histoire humaine !

Réponse : Lorsqu’une personne travaille avec l’intention de donner sans réserve et non avec l’intention de recevoir, elle peut faire passer tous les plaisirs du monde à travers elle et ne pas recevoir un « choc électrique » parce qu’elle devient un conducteur et non un récepteur.

Elle est comme un tuyau qui fait tout passer à travers elle pour les autres, ainsi elle ne jouit pas de la Lumière elle-même, mais de son dérivé en remplissant les autres. C’est tout le secret.

De la leçon de Kabbale en russe, le 28/02/16

Le but de la sagesse de la Kabbale

Dr. Michael LaitmanQuestion : Quel est le propos de la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : Le sujet que la sagesse de la Kabbale explore est la possibilité d’être comme la Lumière supérieure, la caractéristique du don sans réserve absolu, la Lumière qui nous entoure et à l’intérieur de laquelle nous existons tous.

Question : Qu’explore exactement la sagesse de la Kabbale dans une personne ?

Réponse : La sagesse de la Kabbale explore une seule de ses propriétés, la propriété de la réception qui est opposée à la propriété du don sans réserve, et le processus par lequel elle devient semblable au don sans réserve.

Question : Y a-t-il répétabilité des résultats dans la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : Certes, un kabbaliste effectue constamment des expériences sur lui-même et les vérifie chaque seconde selon les sources kabbalistiques, où tout a déjà été écrit avant lui dans différentes dimensions : l’intensité du Massakh (Écran), la Restriction (Tzimtzum, ndt), la caractéristique du don sans réserve, sa puissance, l’interaction mutuelle avec la Lumière supérieure, la résistance et ainsi de suite. Newton a pris les principales lois élémentaires de la mécanique spécifiquement à partir de là.

De la leçon de Kabbale en russe, le 28/02/16

Deux parties de la création

Laitman_183_04Question : Dans le monde spirituel, un homme peut-il être une femme et une femme un homme ?

Réponse : Dans le monde spirituel, une personne est composée à la fois d’une partie masculine et féminine. La partie mâle est l’attribut du don sans réserve, qui doit également être dans une femme, et la partie féminine est l’attribut de la réception, qui doit être aussi en homme.

Le Créateur est représenté par le mâle car Il n’a qu’un seul attribut : l’attribut du don sans réserve. Par rapport au Créateur, nous sommes tous comme des femmes, la partie féminine.

De la leçon de Kabbale en russe, le 06/03/16

Peut-on imaginer le monde spirituel ?

laitman_272Question : Dans le monde corporel il y a des couleurs, des nuances et des sons et nous pouvons les décrire et les dessiner. Comment pouvons-nous imaginer le monde spirituel ? Y a-t-il des objets corporels comme des maisons et des arbres ?

Réponse :
Non, et ni dans notre monde. Les maisons, les arbres, les couleurs, les nuances et les sons existent seulement dans nos perceptions. Objectivement il n’y a rien au-delà de nos sens.

Toute la réalité est représentée dans notre cerveau et se fixe ensuite dans nos sens. C’est ainsi que nous ressentons nos attributs intérieurs, qui dépeignent à l’intérieur de nous ce qui semble être notre environnement.

Le monde spirituel est objectif et extérieur à nous, et de ce fait nous commençons à ressentir la parfaite nature éternelle ici, la nature supérieure qui est en parfaite harmonie, et non pas notre propre nature.

Nous sommes enchaînés si étroitement aux cadres de notre monde que nous ne pouvons pas imaginer ce qu’est la perception de la vraie réalité. Lorsque nous nous débarrassons de notre corps, de la sensation d’exister dans la dimension actuelle, tout sera clair, comme il est dit : « Goûtez et voyez que le Seigneur est bon. »

De la leçon de Kabbale en russe, le 21/02/16

Quand la Bible a-t-elle été écrite ?

laitman_214Commentaire : Un groupe de scientifiques de l’Université de Tel Aviv a examiné la correspondance de la force de garnison à la forteresse de Tel Arad (600 av. J.-C.) et a conclu que la Bible a été écrite plusieurs siècles plus tôt qu’on ne l’a cru jusqu’à présent.

Comme nous le savons tous, la Torah a été écrite après le retour de l’exil à Babylone parce qu’il n’y avait pas assez de Juifs instruits qui pouvaient l’écrire. Maintenant, à la suite de cette découverte les scientifiques réexaminent quand la Bible a été écrite.

Réponse : Le premier livre sur la sagesse de la Kabbale a été écrit par Adam il y a environ 5770 années. Durant la période entre Adam et Abraham, il y a eu plusieurs autres écrits venant de différents kabbalistes. Abraham, comme l’affirme le Rambam, a écrit de nombreux livres Kabbalistiques, mais un seul est resté jusqu’à nos jours, Le Livre de la Création. Abraham, qui a vécu dans l’ancienne Babylone il y a 3500 ans, a réuni un groupe de gens qui sont devenus la nation d’Israël avec le temps. Tous les membres du groupe ont dû apprendre à lire et à écrire. Ils parlaient hébreu parce l’hébreu et l’araméen étaient les langues parlées dans l’ancienne Babylone.

Le groupe d’Abraham a été fondé dans le but d’atteindre le monde supérieur dans la connexion entre les gens. Sur cette base, ils ont naturellement compris l’origine des lettres, les racines des mots, et ressenti le langage des branches, les attributs supérieurs du monde, qui n’ont pas de noms, appelés les racines, et qui sont nommées par leurs conséquences dans notre monde, qui sont appelés les branches.

De nombreux livres ont été écrits durant l’époque entre Abraham et Moïse parce que tous les Juifs étaient très instruits depuis le temps d’Abraham auparavant. A partir de l’exil en Égypte, les Juifs ont quitté l’Égypte à un niveau de conscience et d’atteinte totalement différent parce que durant leur vie en esclavage, ils ont appris à connaître leur travail dans l’ego. Au cours des 40 années d’errance dans le désert, ils ont commencé à écrire la Torah pour toutes les nations.

Il est dit que Moïse a enseigné à ses élèves avec son assistant Joshua. En outre, il a enseigné à tous les gens parce que les Lévites étaient engagés dans l’éducation générale et l’enseignement de la nation.

Question : Combien de temps a pris l’écriture de la Torah (Pentateuque) ?

Réponse : La Torah a été progressivement créée au cours des 40 années d’errance dans le désert. Tout ce que le peuple d’Israël a subi dans la pratique a eu lieu intérieurement dans leurs racines spirituelles, et ils ont exprimé cela dans le livre intitulé la Torah de Moïse.

Lorsqu’ils vivaient dans la terre d’Israël après la construction du Premier Temple et puis après la construction du Second Temple, ils ont écrit tous les autres livres, y compris les « Prophètes » (Naviim), les « Écrits Saints » (Ketuvim) et la Mishna.

Depuis le temps, les deux temples ont été détruits et avant qu’ils soient en exil, le Talmud a été écrit, et tous les autres livres ont été écrits alors qu’ils étaient en exil.

La Torah dit qu’il n’y avait pas un enfant de Dan à Beer Sheba qui ne connaissait pas les lois juives et qui ne savait pas lire et écrire. Ils connaissaient la plupart des livres par cœur parce que c’était l’ancienne méthode d’étude ; les élèves devaient apprendre par cœur ce que l’enseignant leur enseignait.

Question : Cela veut dire qu’il n’y a jamais eu de pause dans l’alphabétisation.

Réponse : Depuis l’époque d’Adam, dans ces milieux où les kabbalistes vivaient, il y avait une alphabétisation presque universelle. Abraham a éradiqué l’analphabétisme parmi les anciens Babyloniens qui l’ont rejoint.

De KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 14/04/16

Comment vit un kabbaliste ?

laitman_600_02Question : Est-il facile pour un kabbaliste de vivre dans le monde physique ?

Réponse : C’est très simple. Un kabbaliste comprend ses lacunes et les carences des autres personnes, il comprend tout ce qui est dépeint comme un fardeau sur eux et sur lui ; ainsi il pardonne aux gens.

Un kabbaliste voit son propre reflet dans tout ce qui se trouve en dehors de lui, qui est l’inanimé, le végétal, l’animal et l’humain. Ce sont les quatre niveaux de son égoïsme, qui sont dépeints en face de lui.

De la leçon de Kabbale en russe, le 21/02/16

La conception de l’âme

laitman_622_02Question : Quand l’âme apparaît-elle chez une personne ? Est-ce durant l’accouchement ou lors de la conception ?

Réponse : L’âme d’une personne apparaît au cours de sa conception spirituelle lorsqu’elle commence à remplir son Reshimo (son gène spirituel). La première ascension d’une personne au-dessus de son ego et son inclusion dans le monde supérieur sont appelées le point d’incorporation dans le monde supérieur. Ensuite, le monde supérieur devient un utérus et la racine de son âme, le Reshimo, devient un spermatozoïde qui prend sa place dans le monde supérieur et la conception de l’âme commence.

Question : Y a-t-il un père et une mère, etc., dans le monde spirituel ?

Réponse : Tout ce qui est représenté sous la forme d’objets dans notre monde, comme une mère, un père et les gens, est en fait représenté en nous par les forces supérieures parce que dans la spiritualité tout existe sous la forme de forces, alors que dans notre monde, tout se révèle comme étant des objets.

De la leçon de Kabbale en russe, 21/02/16

Le monde commence le soir

laitman_207La Torah, « Nombres », 35:28-29 : « Car le meurtrier doit rester dans sa ville d’asile jusqu’à la mort du Grand Prêtre ; et après la mort de ce Grand Prêtre seulement, il pourra retourner au pays de sa possession. Ces prescriptions auront pour vous force de loi dans toutes vos générations, dans toutes vos demeures. »

La mort du Grand Prêtre est un changement de l’ensemble du degré spirituel (Partsouf).

Le Grand Prêtre symbolise Keter, la tête du Partsouf. Par conséquent, lorsque la tête est changée, le contrôle de tout change : les gens, le pays, etc. Tout retourne à la case départ, un changement de degré élimine le passé et un nouveau degré commence comme à partir de zéro.

Question : Est-ce que l’homme doit s’enfuir vers les villes d’asile au prochain degré à nouveau ?

Réponse : Bien sûr, parce que cela est nécessaire ! Ce que la Torah indique doit certainement se produire car c’est inclus dans le système global de l’égoïsme. Il est impossible de corriger notre nature s’il n’y avait pas d’assassins, de voleurs, la prostitution, les querelles et d’autres problèmes.

L’égoïsme doit pleinement se manifester lui-même ! C’est impossible sans cela. Après tout, le monde commencele soir : « Et il y eut un soir, et il y eut un matin, premier jour. »

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 16/12/15

Les tours de magie sont seulement au cirque

Laitman_006Question : Lorsque vous avez rencontré la sagesse de la Kabbale, avez-vous immédiatement vu une signification profonde en elle ou vouliez vous d’abord apprendre la magie ?

Réponse : Je n’ai jamais voulu apprendre la magie, qui m’a toujours repoussé. Après tout, je suis un homme de science, donc j’ai compris que ce n’était pas sérieux. Les tours de magie ne se font qu’au cirque.

En quoi cela a profité à Nostradamus, Messing ou Wanga de connaitre l’avenir ? Ont-ils atteint quelque chose ? Ils ont parlé de ce qu’ils ont ressenti et rien de plus.

Je n’ai jamais été attiré par la magie et je crois que c’est vraiment sans importance. Les gens qui peuvent prédire l’avenir existent, mais c’est à nous de nous développer de manière réaliste vers le véritable objectif et le but de la création. Et en particulier, nous devons tirer « un wagon plein » de sept milliards de personnes après nous.

De la leçon de Kabbale en russe, le 14/02/16

Page 1 des 8341234550Dernière »