Élever mon âme

Question : Qu’est-ce qui en moi réveille l’aspiration d’atteindre et d’acquérir la connaissance qui m’est cachée, la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : L’âme aspire à sa racine. Je veux savoir d’où vient mon âme et vers où elle se dirige. Le corps naît, se développe et meurt. Et il y a une certaine matière accompagnatrice, que l’on appelle l’âme, et elle est éternelle. J’aimerais savoir ce qui lui arrive.

Pourquoi j’existe dans ce monde ? Pour qu’avec l’aide de mon corps éphémère, j’élève mon âme, même légèrement, jusqu’au prochain niveau.

Dans notre monde, cette opportunité est donnée aux individus, mais malheureusement tout le monde ne la ressent pas et la vie continue. Par conséquent, nous devrions prêter attention à l’occasion qui nous a été donnée d’élever notre âme et peut-être même de révéler le Créateur en elle. C’est le mérite spécial d’une personne et sa réalisation. Ensuite, elle vit sa vraiment vie.

Essayons d’y parvenir. Vivre (nous sommes comme cela et c’est ainsi que nous vivons la vie), mourir (nous mourrons dans cette forme), mais nous devons essayer de parvenir à élever notre âme au prochain niveau.

Extrait de la leçon de Kabbale en Russe, le 12/03/2017

Comment être heureux éternellement ?

Question : Qu’est-ce qu’un plaisir éternel ? Comment être heureux éternellement ?

Réponse : Le plaisir éternel est un état dans lequel vous renouvelez constamment vos connexions avec les autres. C’est ainsi que vous renouvelez la satisfaction de ces désirs et ressentez ainsi une joie éternelle.

Extrait de la leçon en russe du 12/03/2017

Réponses à vos questions, n°184

Question : Les bonnes relations dans une famille influencent-elles la nature en général ? Grâce à une bonne relation entre les gens, même s’ils ne sont pas membres d’un groupe, est-ce qu’une correction des connexions générales se produit ?

Réponse : Non, la correction ne se produit que si leur but est dirigé vers la ressemblance avec le Créateur, ce qui signifie vers le but de la création.

Le Livre du Zohar : la condition la plus importante

La condition la plus importante pour étudier Le Livre du Zohar est un groupe bien préparé et organisé. Vous ne pouvez pas ouvrir Le Livre du Zohar tout seul et vous attendre à ce qu’il commence à vous influencer et à vous révéler le monde supérieur. Vous devez être dans une certaine connexion avec les amis pour que cela se produise.

Lorsqu’une personne étudie Le Livre du Zohar avec les amis, elle stimule et appelle des changements au point qu’elle commence à ressentir l’image du monde supérieur dans la connexion comme sur un écran de télévision : des sensations, des volumes, des dépendances. Il ne peut y avoir de sensation d’aucune sorte du monde supérieur à moins d’être connecté au groupe.

Dans notre monde, il n’y a pas de connexion entre les gens. Nous sommes des égoïstes absolus qui aspirons à profiter les uns des autres. Et dans le monde supérieur, cette connexion est révélée lors de l’étude du Livre du Zohar, et une personne commence à la percevoir, à l’explorer et à la sentir réellement.

Le Livre du Zohar ne requiert pas d’efforts prolongés, surtout pas ceux qui sont mentaux. Les efforts devraient être émotionnels. Vous devriez étudier régulièrement, mais pas longtemps. Une heure par jour suffit.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/02/2017

Le développement de l’humanité : de la matière aux forces

Tous les grands philosophes, d’une part, ont ressenti que l’humanité n’était pas en harmonie avec la nature. D’autre part, ils pensaient que l’organisation adéquat de la société conduirait à cette harmonie et un individu pourrait réaliser son potentiel créatif.

Il vous suffit pour cela de créer les bonnes lois, la bonne constitution. Cela a causé toutes les révolutions.

Question : Pourquoi l’humanité a-t-elle dû passer par tout cela pour devenir désespérée ?

Réponse : C’est ainsi que notre égoïsme a été créé ; il devait traverser toutes ces étapes, mûrir et découvrir son insignifiance et sa finitude. Tel est son développement. C’est dialectique.

Lorsque Adam a révélé la sagesse de la Kabbale, il lui est apparu que tout le processus était destiné pour une durée de 6 000 ans, pas moins que cela. Maintenant, c’est la 5777ème année selon le calendrier Judaïque. Il reste 223 ans jusqu’à la fin du développement humain, puis il y aura une transition vers un autre domaine, vers le champ de forces, de la matière vers les forces.

Voilà pourquoi peu importe ce que les philosophes ont écrit, même s’ils pouvaient voir le futur matériel de l’humanité et toutes les possibilités pour améliorer la vie. Mais ce n’est pas selon les lois de la nature.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 15/05/2017

La Lumière existe-t-elle ?

Question : Je ne comprend pas : la Lumière est-elle un désir ou une intention ? Est-ce que mon désir de donner sans réserve est un remplissage et la Lumière pour celui à qui je donne ?

Réponse : La Lumière est ce que nous percevons. Nous ne pouvons rien dire sur quelque chose qui est au-delà de nous. Cela signifie que nous ne pouvons pas parler du Créateur avant qu’Il ne se soit revêtu en nous. Ce qui existe et qui ne s’est pas revêtu en nous s’appelle Atzmouto (Son Essence), et nous ne Lui donnons aucun nom en particulier.

Y a-t-il la Lumière en dehors de nous ? Cela je ne le sais pas. Je peux dire qu’elle existe uniquement lorsqu’elle existe à l’intérieur de moi.

Nous parlons seulement de ce que nous atteignons parce que la Kabbale est une science. Ce que nous atteignons dans notre « logiciel » interne est ce qui existe réellement.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/03/2017

Les préoccupations d’un kabbaliste

Question : On dit qu’un kabbaliste ne pense pas du tout à lui. Qu’est-ce que cela signifie ne pas penser à soi-même ?

Réponse : Un kabbaliste pense à lui-même plus que n’importe qui d’autre car il s’associe à l’ensemble du monde. En se considérant comme une partie inséparable de la création, il pense à toute l’humanité ; il a des désirs immenses, des intentions immenses et des exigences immenses.

Tout cela s’exprime très fortement en lui, mais pas avec une inclination égoïste comme dans notre monde. Par conséquent, il a plus de soucis que n’importe qui d’autre.

Un kabbaliste pense à la façon d’amener toutes les âmes à l’intérieur d’un seul système, dans une seule forme. C’est son travail intérieur permanent. Mais cela ne s’exprime sous aucune forme externe. Seuls d’autres kabbalistes peuvent le ressentir.

Extrait de la leçon de Kabbale en Russe, le 12/03/2017

Les animaux peuvent-ils ressentir le Créateur ?

Question : Les formes de vie intelligentes, différentes des humains, comme les dauphins, les éléphants, etc., sont-elles capables de ressentir la force supérieure, le Créateur ?

Réponse : Non. Ce ne sont pas des formes de vie intelligentes ; elles ont plutôt une forme instinctive d’existence. Une personne dans notre monde agit-elle de manière intelligente ? Une personne dans notre monde agit purement selon les instincts naturels, qui ne sont pas différents de ceux des animaux.

Question : Pourquoi une personne est-elle toujours offensée en entendant ces mots ?

Réponse : C’est parce que les mots la rabaissent au niveau d’une bête. Une personne pense qu’elle est à un niveau supérieur, au-dessus du niveau d’une bête, mais elle agit d’une manière qui est pire que celle des animaux. Il n’y a pas de partie de la création qui nuit à la nature, à elle-même et à ceux qui l’entourent, comme l’homme.

Extrait de la leçon de Kabbale en Russe, le 12/03/2017

Et tu iras tâtonnant en plein midi

La Torah, Deutéronome 28:29 : « Et tu iras tâtonnant en plein midi comme fait l’aveugle dans les ténèbres, tu ne mèneras pas à bonne fin tes entreprises, tu seras opprimé et spolié incessamment, sans trouver un défenseur. »

C’est un état d’obscurité lorsque vous ne voyez rien, comme dans la parabole du coq et de la chauve-souris : pour la chauve-souris, l’obscurité est la lumière, et pour le coq, l’obscurité est l’obscurité et la lumière est la lumière.

Au milieu du jour, vous marchez comme un aveugle dans l’obscurité parce que vous ne révélez pas la lumière dans la lumière, c’est-à-dire dans l’intention du don sans réserve et de l’amour. Vous ne voyez que des choses négatives en cela. Comment pouvons-nous franchir cet état en nous rapprochant des autres et découvrir le salut dans l’unité ?

Nous sommes toujours dans la Lumière, mais nous ne la comprenons pas et ne la ressentons pas. Pour nous, c’est l’inverse et c’est pourquoi nous nous enfuyons.

Notre tâche est d’atteindre le fait que la Lumière existe constamment dans la connexion, qui devrait se révéler de plus en plus entre nous.

De KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 07/12/2016

La perfection du Créateur

Question : Quelle est la perfection du Créateur ?

Réponse :
La perfection du Créateur est exprimée dans le fait qu’Il n’est contrôlé par aucune force ; Il existe au-dessus de toutes les forces et dirige simultanément toute la création vers un but qui n’est connu que de Lui.

Question : Qui ressent Sa perfection ?

Réponse : Quiconque atteint le Créateur Le ressent dans la mesure de son atteinte.

Extrait de la leçon de Kabbale en Russe, le 12/03/2017

Page 1 des 8741234550Dernière »