La beauté aux yeux d’un kabbaliste

Question : Qu’est-ce que la beauté du point de vue d’un kabbaliste ?

Réponse : La beauté est une association de ce qui ne peut être associé. Dans ce cas, une personne a un sentiment de joie et de bonheur.

Je dirais de quelqu’un qu’il est beau s’il avait des contradictions très importantes sur lesquelles il travaillerait constamment et les mettrait en équilibre et perfection.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/01/2017

Effacer la mémoire d’Amalek

La Torah, Deutéronome, 25:19 : Aussi, lorsque le Seigneur, ton Dieu, t’aura débarrassé de tous tes ennemis d’alentour, dans le pays qu’il te donne en héritage pour le posséder, tu effaceras la mémoire d’Amalek de dessous le ciel : ne l’oublie point.

N’oubliez pas que vous devez constamment effacer la mémoire d’Amalek.

En aucun cas n’affaiblissez votre concentration, soyez toujours sur vos gardes, et rappelez-vous qu’Amalek, l’intention pour soi-même, peut s’approcher de vous à tout moment, entrer en vous dans des désirs et des intentions spécifiques et s’en emparer. De cette façon, il recevra de nouveau des forces, et vous serez affaibli sur votre chemin.

Question : Quand le Créateur permet-il finalement de se reposer ?

Réponse : Il n’y a pas de repos.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 02/11/2016

Changer une vue égoïste

La sagesse de la Kabbale dit que nous sommes nés égoïstes, séparés et solitaires. De plus, nous nous traitons les uns les autres de manière égoïste. Chacun regarde les autres et les voit uniquement dans un intérêt personnel.

Nous jugeons les autres d’après leur utilité ou leur nuisance, sinon ils n’existent pas. Cela s’appelle regarder les autres uniquement à travers une vision égoïste.

Par conséquent, notre travail consiste à changer la vue et à voir de quelle manière je peux donner tout ce que j’ai à tous et devenir un guide du Créateur.

En principe, je n’ai rien à donner, mais si je veux le faire, je peux immédiatement me connecter au Créateur. De ce fait, le Créateur travaillera à travers moi pour le monde entier. Et le monde entier, pour lequel je travaillerai, sera appelé mon âme. Il s’agit d’une connexion altruiste.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 19/10/2016

Le pouvoir de l’unité

Question : Quel est le pouvoir de l’attribut de l’unité ?

Réponse : Le pouvoir de l’unité provient de personnes qui s’élèvent au-dessus de leur ego. Il ne s’agit pas de l’unité elle-même. C’est plutôt une personne qui l’atteint en s’élevant au-dessus de son ego, et en contraste à cela, elle connecte son désir aux désirs des autres. Avec ce désir unique et unifié qui est créé à partir de l’unité au-dessus de l’ego, une personne atteint l’attribut merveilleux de l’unité.

Néanmoins, une tension très forte se crée entre les caractéristiques égoïstes qui veulent rompre la connexion entre nous et les caractéristiques altruistes qui nous connectent au-dessus de l’ego. Cette différence de potentiel entre le plus et le moins crée un état appelé un Kli spirituel dans lequel le Créateur se révèle.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/02/2017

La punition pour de mauvaises actions

Question : Le Créateur punit-il les gens pour de mauvaises actions ?

Réponse : Le Créateur ne punit personne. Il corrige seulement.

Il n’y a pas de punition dans la nature. Selon les lois de la sagesse de la Kabbale, même dans notre monde, les punitions doivent être très limitées. Il n’y a pas de prison, la peine de mort peut être décrétée une fois toutes les décennies, et elle est néanmoins considérée comme exceptionnelle.

Il n’y a pas de châtiments venant d’en-haut. Il y a une intention et un soutien lorsqu’une personne est poussée de l’arrière vers les actes corrects. L’erreur est son châtiment.

En d’autres termes, la punition est un type de leçon : pourquoi vous avez fait cela et qu’est-ce qui était mal, afin que vous appreniez pour l’avenir. Mais la punition juste comme punition pour quelque chose que vous avez fait n’existe pas.

Il n’y a pas de lien entre ce que vous avez fait et ce que vous avez obtenu. A la place de ce que vous avez fait, il vous suffit d’apprendre comment œuvrer correctement. Réapprendre est considéré comme une punition dans notre monde.

Extrait de KabTV , « Les Secrets du Livre éternel » du 21/11/2017

 Alors le Cohen recevra le panier de ta main… 

La Torah, Deutéronome, 26:3-4 : Tu te présenteras au Cohen qui sera alors en fonction, et lui diras : « Je viens reconnaître en ce jour, devant le Seigneur, ton Dieu, que je suis installé dans le pays que le Seigneur avait juré à nos pères de nous donner. » Alors le Cohen recevra le panier de ta main, et le déposera devant l’autel du Seigneur, ton Dieu.

Le Cohen est la qualité du don sans réserve, la qualité supérieure de la connexion de tout en un seul tout. Si vous pouvez atteindre une telle qualité, cela signifie que vous vous tournez vers le Cohen (prêtre).

À l’intérieur de chacun d’entre nous, il y a soit un animal, une personne simple, soit celui qui commence à travailler sur lui-même. En d’autres termes, mon « moi » commence à travailler sur lui-même afin de se connecter avec les autres et à travers cette connexion, avec le Créateur.

Si je travaille de cette façon avec les autres, je suis appelé un Lévite, et si grâce à cette connexion avec les autres, je commence à travailler avec le Créateur, alors je suis appelé Cohen. Ensuite, à l’intérieur de toute cette hiérarchie, je trouve le contact avec le Créateur et j’existe en adhésion à Lui.

Cela signifie que j’apporte mon panier, c’est-à-dire toutes mes intentions et mes efforts, au Cohen.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 09/11/2016

Le Livre du Zohar est une source d’information

Question : Comment le Livre du Zohar a-t-il écrit ? Est-ce que ses auteurs s’appuyaient sur une sorte de source comme la Torah par exemple, ou ont-ils tout écrit uniquement à partir de leur atteinte ?

Réponse : Les auteurs du Livre du Zohar n’avaient pas de bibliothèque, d’ordinateur ou de connexion à aucune information parce que l’information elle-même se trouvait en eux ; ils en étaient sa source.

Les dix personnes qui ont écrit le Livre du Zohar étaient un seul corps spirituel dans lequel toutes les informations qu’ils ont décrites et exprimées partiellement se trouvaient.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/02/2017

Le point de vue d’un Kabbaliste

Question : Les kabbalistes qui regardent le monde à travers l’attribut de l’amour et du don sans réserve qu’ils ont acquis voient-ils tous les défauts, la cruauté et les actes de violence dans le monde ?

Réponse : Cela dépend de la perspective à travers laquelle je regarde de telles circonstances et phénomènes. Un kabbaliste peut les voir sous leur forme ordinaire comme toutes les autres personnes. Il peut également voir leurs racines spirituelles et les voir dans les parties de l’état corrigé jusqu’à ce qu’il soit complètement corrigé.

Tout dépend de la façon dont un kabbaliste veut utiliser ces états. Ils existent tous dans le monde spirituel, mais un kabbaliste choisit celui qui est le plus bénéfique pour lui.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/01/2017

La personne du futur

Question : Comment la société du futur se construira t-elle ?

Réponse : Pour créer une société du futur, nous avons besoin des gens du futur. L’homme du présent est un égoïste qui instinctivement s’intéresse uniquement à lui-même. Mais pas parce qu’il est mauvais ou bon ; c’est sa nature, comme un ordinateur programmé par un certain programme et ne fonctionnant que d’une seule manière et non d’une autre. Par conséquent, les gens de notre temps peuvent uniquement construire une communauté égoïste appropriée.

C’est ce que nous essayons de faire : nous limiter à certains égards, encourager les actes socialement utiles, éviter les actions socialement nuisibles. Cela inclut toutes sortes d’incitations, les prisons, les punitions, etc.

Cependant, tout ceci vise à compenser d’une certaine manière la mauvaise nature de l’homme, selon laquelle il ne pense inconsciemment qu’à son propre intérêt. Et pas seulement qu’aux avantages qu’il en retire, mais aussi il s’en sert au détriment des autres.

Et si, en même temps, on peut nuire aux autres et être supérieur, c’est encore mieux parce qu’on se sent gagnant. Après tout, nous nous mesurons par rapport au reste.

La personne du futur est tout le contraire de la personne du présent. Elle pense seulement à la société, à son développement et à l’ascension. Elle comprend que tout ce qui est fait pour la société la concernera également, mais en même temps, elle ne peut pas penser à elle-même, mais seulement à l’environnement.

Elle passe par un système de rééducation qui change sa nature et elle commence à penser aux autres, à la société et à elle uniquement pour exécuter quelque chose dans l’intérêt des autres et de la société. C’est-à-dire qu’elle change complètement son programme interne.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 22/05/2017

Le Créateur est plus jaloux qu’une femme

Le Créateur met délibérément divers obstacles sur notre chemin afin que nous ne puissions pas nous en sortir ou ne puissions pas les surmonter.

Pourquoi ? Afin que nous nous L’appelons, pour Lui demander, Le regarder et nous rapprocher de Lui ! Il devient très jaloux si l’on se regarde les uns les autres au lieu de Le regarder ! Il est plus jaloux qu’une femme ! Je suis très sérieux.

C’est très important ! C’est pourquoi le Créateur nous met constamment dans des situations que nous ne pouvons pas surmonter, afin que nous aspirions à Lui et demandions qu’Il nous aide. C’est ainsi que les parents se comportent parfois envers leurs enfants : d’une part, ils veulent que les enfants fassent quelque chose de leur propre chef et, d’autre part, qu’ils soient obligés d’obtenir l’aide des parents.

Dans le cas du Créateur, c’est assez simple. Dès le début de notre voyage, si nous marchons sur le bon chemin, alors chaque pas que nous faisons, nous ne pouvons jamais le faire sans le Créateur, jamais ! Dans nos vies, nous apprenons à marcher, puis nous marchons seul, grandissons et devenons des adultes.

Dans la spiritualité, ce n’est pas le cas. Dans la spiritualité, nous avons constamment besoin du Créateur ; cela s’accroît de plus en plus, et enfin nous arrivons vraiment à une plus grande adhésion à Lui. Après tout, le Créateur nous ouvre le système mais nous ne savons pas comment agir en son sein.

Après avoir fait des efforts dans la connexion entre nous, nous ouvrons de plus en plus le lieu où Il doit expliquer et accomplir. Et puis Il se révèle, toujours en réponse à une demande pour Lui ! Il n’y a rien hormis Lui.

Par conséquent, si nous ne pouvons pas nous connecter, c’est naturel et normal. Nous devons seulement nous rappeler qui met ces obstacles sur notre chemin : Il le fait afin que nous nous adressions à Lui.

Page 1 des 8691234550Dernière »