Einstein et les kabbalistes

Laitman_510_01Question : Dans quels domaines compareriez-vous Einstein aux kabbalistes ?

Réponse : Einstein, comme les kabbalistes également, a recherché une équation unique de la nature qui décrirait tous les processus dans le monde à tous les niveaux.

Les kabbalistes vont plus loin. Ils veulent comprendre tous les processus non seulement avec l’intellect et ceux dans notre monde, mais dans tout le reste des mondes, ensemble. Les atteindre pleinement et devenir comme ces processus (ce qui signifie l’équivalence avec le Créateur, ou si vous voulez, Dieu) est vraiment le but de la création de l’humanité. Nous devons tous atteindre ce niveau, la compréhension et la réalisation de cela dans cette incarnation ou dans des incarnations futures.

Comme Einstein, les kabbalistes pensent également que le champ (la Lumière, la pensée de la création, le Créateur) est primaire, et que les corps, les désirs qui apparaissent, sont secondaires. Ainsi, la sagesse de la Kabbale consiste en une étude du désir humain lui-même et elle amène la personne à une découverte du champ, de la Lumière, du Créateur, à l’intérieur d’elle.

Einstein n’a pas réussi à atteindre cela parce qu’il pensait qu’il était possible d’atteindre la formule à l’aide de l’intellect, alors que la sagesse de la Kabbale atteint cela grâce à un changement dans le désir humain, ce qui signifie à travers la matière.

Extrait de la leçon du 17 juin 2016

Est-ce que tout est futile ?

Laitman_001_02Question : L’humanité a fait des progrès impressionnants, elle a découvert les continents, développé le transport aérien, maritime et terrestre, et elle a atteint l’Antarctique et est allée sur la lune. Quel est le bénéfice de l’ensemble de ce développement ?

Réponse : Rien n’a été fait en vain. Toutes les réalisations de l’humanité ont été nécessaires pour que les êtres humains comprennent que leur développement ne se trouve pas en cela.

Nous avons évolué durant des centaines de milliers d’années, mais ce fut insignifiant par rapport à la spiritualité, car ce n’est pas du tout l’évolution à travers laquelle nous allons plus tard croître, mais seulement une négation de l’existence physique.

Nous devons être à l’intérieur de ce « point » physique. La sensation de notre univers et de tout ce qui est arrivé après le « Big Bang » est juste un petit point noir en fait qui existe de sorte que l’on saura qu’il n’y a rien à l’intérieur de lui, alors que l’évolution doit aller au-delà des limites de ce point. Et ainsi l’humanité commence à aller vers le monde supérieur.

Lorsqu’une personne regarde depuis une perspective différente, elle voit un petit point noir qui commence enfin à évoluer dans la bonne direction, précisément en niant son existence matérielle.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 21/02/2016

Pourquoi l’homme a-t-il été créé imparfait ?

laitman_559Question : Pourquoi et surtout dans quel but le Créateur a-t-il créé l’homme imparfait ?

Réponse : Le Créateur a fait cela de sorte que l’homme atteigne la perfection à partir de son imperfection, et avec cette perfection, il deviendra comme le Créateur. Cet état s’atteint lorsque l’homme connecte toutes les caractéristiques négatives que le Créateur a créées en lui à toutes les caractéristiques positives qu’il a atteintes grâce à son travail, mais avec l’aide du Créateur.

Si le Créateur l’avait créé parfait, alors il ne serait pas Adam (Homme), mais resterait au niveau d’une « bête » inchangée. Dans la Kabbale, ce niveau est appelé un ange, spirituellement sans vie, à savoir, sans aucun libre arbitre ou existence indépendante.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/03/2016

Si Trump gagne, je pars

Laitman_049_01Commentaire : Donald Trump est en tête dans la course à l’élection présidentielle en Amérique. Cela a conduit près de 19 % des Américains à dire qu’ils émigreront au Canada si Trump gagne. En vérité, même si Madame Clinton gagne, 15 % des Américains se préparent à partir pour le Canada. À la lumière de ce qui a été dit, il semble qu’aucun des candidats n’inspire confiance parmi les citoyens de cette nation.

Réponse : Pour la première fois dans l’histoire, les Américains ne voient pas d’espoir en l’avenir. Ils ne sont pas fiers de leur nation. Ils comprennent à quel point les candidats à la présidentielle sont indéfendables. Et en vérité, que peuvent-ils changer ?

Ici, nous rencontrons le problème du système général de gouvernement : les communistes, les types dictatoriaux, à travers tous les types de gouvernement libéral. Chacun d’entre eux démontre son insuffisance absolue. Pour l’humanité il ne reste aucune échappatoire ; que faut-il choisir ?

Peu importe la façon dont nous jonglons, peu importe la manière dont nous remplaçons les présidents, ce sont tous des marionnettes attachés à des ficelles qui finalement ne décident de rien.

Commentaire : Néanmoins, en Amérique l’esprit « do it yourself » domine…

Réponse : Cela a disparu depuis longtemps, depuis le milieu du siècle dernier au moins, cela a commencé à disparaître. L’approche américaine s’est elle-même épuisée parce qu’elle a été établie sur la base du grand intérêt personnel, d’une énorme inspiration « cowboy » de pionniers. Mais tout cela a disparu !

Alors, c’est quoi la suite ? Le salut est très simple : prenez seulement les vrais enseignements kabbalistiques. Ce qui doit être inculqué est l’étude de la seule méthode correcte dérivée de la sagesse de la Kabbale. Si nous comprenons tous qu’il n’y a pas d’autre moyen, alors nous referons surface, et si non, chacun d’entre nous se noiera.

Commentaire : Mais il doit y avoir un certain désir de comprendre la sagesse de la Kabbale afin que cela ne reste pas qu’un simple slogan.

Réponse : Personne ne peut comprendre et saisir quoi que ce soit ! Seul le sentiment d’une impasse donnera aux gens une lueur d’espoir qu’il y a vraiment une méthode spéciale d’étude. Adam, le fondateur de l’humanité, a découvert la sagesse et l’a transmise à Abraham. C’est la méthode que l’on trouve parmi les juifs. Les juifs doivent lier tout ensemble afin qu’il y ait une bonne méthode ordonnée, et chacun comprendra que la solution se cache en elle.

Et nous devrions prendre soin uniquement de la façon de planter les graines qui leur donneront plus de lueurs d’espoir.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 16/05/2016

Ce qui est éternel

Laitman_419Question : Pourquoi devrions-nous aspirer au but de la création ? Peut-être qu’il vaut mieux vivre et penser que nous avons réalisé quelque chose dans la vie.

Réponse : C’est se mentir ! Nous ne pouvons pas ignorer le fait qu’on nous a donné un désir de comprendre la gestion du monde, sa structure, notre destin, le sens de la vie, et le but de la création.

Ces questions appartiennent au niveau humain en nous, et nous ne pouvons pas les sous-estimer, car sinon nous devenons déprimés comme la plupart des gens dans le monde. Bien que cette dépression ne les a pas amenés à la révélation de la sagesse de la Kabbale, elle l’a déjà fait pour nous. Par conséquent, nous devons les aider à surmonter la dépression et l’abus de drogues.

Question : Durant les derniers moments de leur vie, les gens pensent généralement : « J’ai accompli quelque chose dans cette vie ! J’ai laissé quelque chose derrière moi ! »

Réponse : Et je dis d’une manière différente : ce monde et notre civilisation mineure et dénuée de sens sont finis. Peu importe ce que vous faites dans ce monde, tout disparaît et il ne reste rien. La seule chose qui est enregistrée est ce que vous avez fait pour rassembler les gens dans un système unique dans lequel le Créateur sera finalement révélé.

Seuls les attributs et les actions restent. Ils sont conservés dans le système et sont par conséquent éternels. Qui plus est, ils sont enregistrés sur votre compte. Rien d’autre ne demeure ou ne continue à l’avenir.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/03/2016

Pour que l’Holocauste ne se répète pas

laitman_436Question : Que devrions-nous faire afin que l’Holocauste ne se répète pas et qu’ainsi tous les juifs du monde entier se sentent en sécurité, pas seulement ceux en Israël qui sont sous la protection de Tsahal ?

Réponse : Au cours des 40 dernières années, j’ai écrit et dit que nous ne nous sentirons pas en sécurité dans notre pays (Israël) à moins que nous commencions à accomplir notre objectif. Tout est profondément ancré dans la nature et il est inutile de penser que tout en quelque sorte s’en ira. Si nous ne remplissons pas notre but, les choses ne feront qu’empirer. Ainsi, je ne vois aucune alternative pour un avenir meilleur. La prévention d’un second Holocauste ou d’une troisième guerre mondiale nucléaire n’est pas certaine. Nous devrions regarder le monde de manière réaliste et ne pas laisser le monde continuer à vivre sans but dans une direction inconnue.

Commentaire :
 Tous les juifs ne peuvent pas intensivement étudier la sagesse de la Kabbale

Réponse : Ils le doivent tous ! Et pas seulement les juifs, mais les peuples du monde également parce que c’est uniquement par cette méthode que nous pouvons monter au prochain niveau de notre existence. L’humanité a atteint le plafond de son évolution. Et de ce fait, la crise mondiale générale est une crise du développement égoïste de toute l’humanité qui a épuisé son ego et ne peut plus se développer. C’est la raison pour laquelle l’ego prend des formes corporelles aussi laides maintenant.

Et le prochain niveau de développement est anti-égoïste et il existe en équilibre, en harmonie entre le plus et le moins, entre les forces de la nature. Dans notre nature actuelle se trouve uniquement la force du mal.

Nous devons apprendre comment dévoiler la force positive et l’utiliser correctement avec la force négative. Nous ne devrions pas détruire l’ego, mais lui ajouter la force positive. C’est la correction qu’il faut mettre en œuvre.

À l’époque du Temple, les gens vivaient selon les lois spirituelles. Ils ont révélé la force positive dans la connexion entre eux, la force de la coopération mutuelle, de l’amour et de l’entraide, et ainsi ils vivaient en couvrant leur ego à travers la connexion entre eux, comme il est écrit : « L’amour couvre toutes les transgressions. »

Extrait du Webinaire, le 08/05/2016

Il n’y a pas de genre neutre dans la nature

laitman_232_04Question : En Europe, il existe des crèches où les enfants ne sont pas différenciés selon le sexe ; ils sont appelés « ça ». Ils croient qu’avec le temps, un enfant doit déterminer son propre sexe. Comment cela est-il possible dans un monde civilisé ?

Réponse : Je ne sais pas comment il est possible d’appeler une personne « ça » lorsque la nature a créé une division précise soit en « elle », soit en « il ».

En hébreu, il n’y a pas de forme neutre. L’hébreu est la langue des racines, et elle vient du système de direction supérieure où une division claire existe entre la partie masculine et la partie féminine. Il est impossible d’appeler quelque chose par un nom masculin, puis de passer à un nom féminin, et vice versa. De ce fait, le concept de « ça » n’existe pas dans la nature. Il y a uniquement une partie mâle ou femelle, une propriété masculine ou féminine.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 06/03/2016

Tout commence et se termine avec Israël

laitman_276_02Question : Tout commence et se termine avec Israël, comment peut-on expliquer cela ?

Réponse : C’est très simple. Si l’idée juive que l’unité provient de la fondation du monde elle-même n’avait pas été émise, laquelle a été découverte par les kabbalistes, alors le monde existerait seulement dans les états minéral, végétal et animal parce qu’un être humain dans notre monde est essentiellement une bête et rien d’autre.

Il n’a rien qui l’élève au-dessus de ce niveau. Apparemment, en améliorant toute chose, il est tout simplement en train de détruire le monde dans lequel il vit. Ainsi, il n’a pas d’avantage ou de privilège sur les bêtes.

Mais précisément à travers la connexion et l’unification avec les autres, il peut s’élever et atteindre la caractéristique anti-égoïste du don sans réserve, qui équilibre son ego. Grâce à une vie en commun et aux connexions mutuelles entre les deux caractéristiques opposées, il peut atteindre une nature supérieure, en créant un système d’équilibre mutuel, la coopération mutuelle, un système d’échange, comme entre deux parties différentes, le plus et le moins, l’électron et le positron.

Aujourd’hui, il existe une seule caractéristique négative dans le monde. La sagesse de la Kabbale permet à une personne de découvrir et d’insérer aussi la caractéristique positive en elle. Si nous commençons à les placer l’une contre l’autre, alors un système apparaîtra entre nous à travers lequel, comme à travers une loupe, nous verrons la sortie vers le monde supérieur. De cette façon, nous atteignons la possibilité de diriger l’ensemble de la création.

Par ailleurs, c’est précisément pour cela que les antisémites nous blâment, que les Juifs dirigent le monde. Malheureusement, ils ne l’ont pas dirigé, même s’ils avaient pu atteindre cet état.

Extrait du Webinaire, le 08/05/2016

L’état du monde dépend d’Israël

Le Zohar pour tousVayechi, « Ne nous impute point les fautes du passé », 412-413 : Si Israël avait fait de bonnes actions devant le Seigneur, les nations du monde et les idolâtres ne se soulèveraient pas contre elle. Mais Israël oblige les autres nations à relever leur tête dans le monde, parce que si Israël n’avait pas péché devant le Seigneur, les autres nations et les idolâtres se seraient rendus à elle.

Si Israël n’avait pas continué ses mauvaises actions de l’autre côté de la Terre d’Israël, les autres nations du monde et les idolâtres ne contrôleraient pas la Terre d’Israël et ils n’auraient pas été exilés de leur terre. Il est dit : « Nous nous sommes appauvris depuis que nous avons cessé de faire de bonnes actions, comme nous aurions dû le faire. »

La journée internationale pour la protection des enfants

laitman_570Commentaire : Le 1er juin fut la journée internationale pour la protection des enfants.

Réponse : Comment se peut-il qu’il y ait une journée pour la protection des enfants ?! Les enfants du monde entier sont les membres de la société les moins protégés !

Si nous nous soucions réellement des enfants, ils ne deviendraient pas des adultes aussi méchants. Un enfant qui ne ressent pas que l’on se soucie de lui devient en grandissant une personne barbare et rigide qui veut évacuer tout ce qu’il n’a pas reçu durant son enfance.

Question : En quoi consiste selon vous le fait de s’occuper d’un enfant ?

Réponse : C’est avant tout l’éduquer. Il a besoin de chaleur et d’attention.

Comment les parents peuvent-ils aujourd’hui donner quelque chose à leurs enfants s’ils travaillent toute la journée et n’ont que le temps d’aller les chercher dans les diverses institutions où ils sont placés, de les mettre au lit et de les ramener le matin suivant ? Nous disons qu’un enfant est censé grandir en famille, mais en fait il passe la journée entière à la « maison des enfants ».

Telle est la situation à laquelle nous sommes arrivés ! Une mère doit s’engager à élever un enfant et alors nous n’aurons pas de problème.

Question : Que signifie qu’une mère élève son enfant ?

Réponse :
Cela signifie qu’une mère se rend dans la même institution éducative que son enfant, dans laquelle il y a une classe pour les enfants et une pour les mères. Là, les mères apprennent comment élever leurs enfants, comment être reliées entre elles et comment renforcer la famille. C’est ainsi que l’on élève et éduque les mères et les enfants.

Les pères devraient aussi recevoir des formations obligatoires d’une ou deux heures, sur leur lieu de travail, concernant la façon d’élever un enfant et de se comporter correctement au sein de la famille. Alors tous se comprendront les uns les autres à la maison.

Nous sommes en constant développement, c’est pourquoi ce type d’éducation nous est vital ! Les animaux n’ont pas besoin de ce type d’éducation, mais même chez les animaux, la mère est constamment auprès de ses petits et ne laisse personne d’autre prendre soin d’eux tant qu’ils n’ont pas grandi.

Commentaire : Cela signifie que nous devons construire des liens de plus en plus forts dans la famille, à la manière d’une petite cellule dans un grand corps.

Réponse : Il est vital que nous changions le monde pour le bien des enfants, de sorte qu’ils deviennent de bons parents. Tel est notre rôle.

Extrait de KabTV, « L’actualité avec Michaël Laitman » du 11/06/2016

Page 1 des 8371234550Dernière »