L’économie a besoin d’une révolution scientifique

L’économie a besoin d’une révolution scientifique Nouveau reportage (Nature) : Dans un article intitulé « L’économie a besoin d’une révolution scientifique », le physicien Jean-Philippe Bouchaud établit que nous pouvons éviter la crise économique globale dans le futur en appliquant l’approche des sciences physiques aux modèles économiques, et de la sorte changer le système de penser et de former des économistes. Il écrit : « Par  comparaison aux sciences physiques, il est loyal de dire que le succès quantitatif des sciences économiques est décevant. Quel est le principal accomplissement de l’économie, à part son incapacité récurrente à prédire et à avertir des crises, y compris l’effondrement du crédit dans le monde entier ?  Pourquoi est-ce ainsi ? » 

Mon commentaire : Ce physicien a tort !  C’est facile pour lui de faire ces déclarations parce qu’il fait des recherches sur cette partie de la nature qui se révèle à nous, ou à nos sens. L’économie, d’un autre côté, est une science sur les relations humaines, qui ne sont pas clairement révélées à nos sens. Nous ne nous connaissons pas nous-mêmes en tant que personnes. Toutes les sciences révèlent le monde et nous au sein de celui-ci, aux niveaux minéral, végétal et animal. Le niveau « humain » nous est inaccessible. Nous pouvons seulement l’étudier si nous nous élevons au-dessus de celui-ci – au  niveau du Créateur. En d’autres mots, nous pouvons l’étudier au degré où nous sommes semblables au Créateur, ou pour le dire simplement – quand nous devenons kabbalistes. 

Pour cette raison, nous ne pouvons pas sortir de cette crise globale avant que nous ne commencions à changer nous-mêmes en tant que parties d’un seul système, dont toutes les parties existent en harmonie avec tous leurs désirs, pensées et actions. Comment pouvons-nous le faire ? C’est ce que nous explique la Kabbale. 

Par conséquent, il y a beaucoup de nouvelles sciences à venir sur le système global de l’humanité. Aujourd’hui il y a une science qui est beaucoup demandée – « l’économie  kabbaliste», ou pour être plus neutre, « l’économie du système global ».

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: