Les chefs d’Etat du G20 sont comme des enfants qui essayent de construire une maison

criseDeux questions que j’ai reçues à propos du prochain sommet du G20 :

Question : Les chefs d’Etat du G20 devraient-ils aboutir à une sorte d’accord mutuel, qui aidera le monde à avancer ?

Ma réponse : Bien sûr ! La situation les poussera à une forme d’accord, mais de quelle sorte ?  Les pauvres garçons n’ont pas de solution ! Aucun d’entre eux n’a quelque chose à dire ! Obama  n’est même pas venu au dernier sommet, donnant pour excuse qu’il venait juste de prendre son poste.

Personne ne peut offrir de solution car personne n’a de plan ! S’ils avaient eu un plan, à présent, quelque chose aurait alors été publié, quelque chose aurait été fait. Mais ce n’est pas le cas ! Ils ne peuvent rien faire selon les conditions de la globalisation car ils n’ont pas la « colle » – la force de se connecter les uns aux autres. Même Gordon Brown et d’autres économistes importants, comprennent qu’il est nécessaire de s’unir, ne savent pas comment le faire.

Cette situation me fait penser à des enfants qui veulent construire une maison mais ne savent pas comment accomplir cette tâche. Ils crient : « Nous voulons construire une belle maison où tout le monde sera heureux ! » Tous sont assemblés sur l’aire de jeux, tout le monde est excité, mais ils ne savant pas quoi faire et donc, ils sont tous désemparés avec ce problème entre leurs mains.

Question : Que leur manque-t-il ? 

Ma réponse :  Il leur manque la connexion à la seule Force qui puisse créer l’unification. Cependant, comme ils sont en train d’acquérir une certaine compréhension des systèmes du monde, ils réaliseront au moins qu’ils n’ont pas la connexion, ni cette Force.

Ils sont littéralement comme des enfants qui veulent construire une maison. Et après ? Comment devraient-ils la construire ? Cela ils ne savent pas. Ils savent qu’une maison a des murs et un toit, mais ne savent pas comment l’assembler, car il n’y a pas de programme, de plan, ni de force. Pour accomplir cette tâche, ils ont besoin de comprendre la structure entière, mais ceci est quelque chose qu’ils n’ont pas non plus. Personne ne les envie et personne ne voudrait être à leur place pour l’instant.  
(De la leçon sur l’article du Baal HaSulam : « Un  Précepte  » du 8 mars 2009).

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed