Faites l’impossible, ne faites pas que le dire (avancé)

how-can-singularity-be-transformed-without-changingUne question reçue: Lorsque vous dites qu’une personne doit apprendre à recevoir le plaisir du don sans réserve, et quand vous parlez du principe « d’aimer son prochain », ces choses me semble très tirées par les cheveux et irréalistes. Pourquoi?

Ma réponse: Notre problème est que nous ne comprenons pas combien elles sont irréalistes. Une personne doit tout d’abord atteindre l’létat où elle voit qu’il lui est impossible d’avoir la qualité du don sans réserve. Alors, elle sera capable de « crier » au Créateur et le Créateur lui donnera cette qualité.

L’homme n’a pas le pouvoir de se changer, et qui plus est, de nombreuses années de travail intérieur sont nécessaire pour réaliser ceci. Puis, au même moment, une personne doit comprendre qu’il n’y a pas d’autre façon d’avancer, et qu’elle n’a pas le choix. Elle doit avancer vers le don sans réserve, parce que c’est la seule option que lui donne la Nature: Soit le désir de plaisir essaiera de recevoir le plaisir égoïstement, et elle restera vide, plongera dans des crises et déboires, soit il sera transformé en don sans réserve. Le piège est qu’il est impossible de le transformer en don sans réserve!

Alors que faire? Si une personne parvient au point de rupture où elle voit qu’il n’y a pas d’issue, alors elle crie au Créateur. Et le Créateur, la Force Supérieure ou la Lumière, l’influencera alors et la changera.

Cependant, lorsqu’une personne dit simplement que c’est irréalisable, ses mots sont sans signification. Quand elle le ressentira vraiment, elle se tiendra au seuil du monde spirituel, la Machsom, et sera à la fin de la période de dissimulation. Et alors, elle sortira d’exil.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed