Briser le cercle viscieux de la vie et de la mort

The Greatest Power Comes from Yielding to OthersLa première étape sur le chemin spirituel est la reconnaissance du mal et de son but, qui est de me conduire à comprendre toute ma nature. Le programme qui dessine l’image de la réalité pour moi en me donnant la sensation de ce monde et moi en lui, est appelé l’ego, ou le désir de recevoir du plaisir à des fins personnelles.

je suis verrouillé en lui, embourbé et il attire toute mon attention, me faisant penser qu’à moi même. J’agis suivant ce programme, incapable d’imaginer qu’il existe une autre option, une autre réalité. Que peut-on faire pour changer cette perception et cette attitude?

Notre nature nous conduit à la reconnaissance du mal, ne nous laissant aucune chance de fuir. Il nous contrôle, nous en sommes prisonnier et sommes sous sa contrainte.

C’est le pire genre d’esclavage, lorsqu’une personne découvre qu’elle est prisonnière de sa propre nature et ne peut que lui obéir. Elle sait par avance qu’elle n’a pas le choix, sauf d’obéir, même à chacun de ses ordres sachant qu’ils lui nuieront.

Les kabbalistes se servent d’une parabole dans laquelle l’ange de la mort vient à une personne et lui propse une épée ave une goutte de poison sur sa lame. L’homme obéit docilement et ouvre la bouche, sachant que la prendre signifie sa mort, et il lèche la lame. Il n’a pas d’autre choix.

C’est un grand drame intérieur. Tout le travail de l’homme est la connaissance de son exil et esclavage. Quand il est complètement désespéré, le point dans le coeur se réveille en lui et commence à briller, lui montrant qu’il existe un autre monde et une terre sainte vers laquelle se diriger.

Il ne peut plus rester assez à l’intérieur de sa coquille! il dispose de la possibilité d’éclore et de sortir comme un vers sortant d’un radis et qui voit soudain le soleil et respire de l’air frais.

Une personne peut alors entendre qu’il existe une méthode qui permet de fuir la servitude et la terrible vie dans laquelle un cycle absurde se répète: La naissance suit la mort. Elle découvre qu’il existe un moyen pour briser ce cercle vivieux et de s’élever.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed