A la mémoire du Rabash

rabash-2_100_wpAujourd’hui est le jour du souvenir de mon professeur, le Rav Baruch Shalom Levi Ashlag. Nous sommes tous nourris par ce que nous avons reçu de lui. Il fut la seule personne qui ait compris le Baal HaSoulam, qui ait continué sa voie et a transmis la méthode à plusieurs de ses étudiants. Le fait que nous soyons capables d’avancer en utulisant la méthode du Baal HaSoulam, de voir, ressentir et comprendre ce qu’il a écrit, est dû uniquement grâce au Rabash.

Le Rabash avait l’habitude d’écrire un article par semaine, et nous avons plus de 400 articles, dans lesquels il apporte une explication de toute la science de la Kabbale, y compris tout ce qui concerne le travail intérieur d’une personne. Grâce à ses articles, il nous a donné la possibilité de pénétrer la sensation du monde spirituel. Il a expliqué toute la méthode systèmatiquement, simplement et facile d’accès, permettant au peuple de s’y connecter facilement.

La raison pour laquelle il cite souvent la Torah, le Talmud et les autres sources kabbalistiques est pour que nous soyons connectés à la source originale et pour nous aider à comprendre la pensée de leurs auteurs (kabbalistes).

Il n’y a aucun doute que sans les livres du Rabash, nous ne serions pas à même de nous connecter aux écrits du Baal Hasoulam. Sans les explications du Rabash, il nous serait impossible « d’ouvrir » les livres du Baal HaSoulam.

Je remercie du fond du coeur la force supérieure de m’avoir envoyé un si grand professeur, par qui nous avons reçu la Kabbale. Son oeuvre fut une percée spirituelle à un nouveau niveau et une révélation de la méthode de la Kabbale à notre génération.

Le Baal HaSoulam a également proposé cette méthode dans ces articles, mais ces derniers restent hermétiques. Le Rabash a pris le matériel de son père et l’a réécrit sous une forme compréhensible du public. Il l’a également trasmis oralement à ses étudiants.

Le Rabash est le premier kabbaliste de l’histoire qui a commencé a accepter ouvertement des étudiants. Après un an d’étude avec le Rabash, j’ai donné plusieurs cours au Centre de Berg. Les cours n’étaient pas pour un large public, mais pour ses professeurs. Après quoi, ils ont tous quitté le centre, parce qu’ils avaient compris que ce qu’ils faisaient n’était pas la Kabbale, mais du business.

Je les ai améné au Rabash, avec d’autres jeunes laïcs. tous ensemble nous étions environ 40. Rabash avait 77 ans et toute sa vie il avait vécu à Bnei Brak – une ville ultra orthodoxe juive, avec ses restrictions et prohibitions. Mais malgré cela, il n’a pas eu peur d’accepter tous ces nouveaux et laïcs jeunes hommes afin qu’ils soient ses étudiants!

Ces gens ne voulaient pas devenir pratiquants, ils venaient pour étudier la Kabbale seulement. C’est ainsi qu’a commencé l’étude de la Kabbale à de jeunes hommes de Tel-Aviv, laïcs! Il a vraiment fait une révolution, permettant à notre monde de progresser vers la correction. C’était un phénomène complètement nouveau, du jamais vu dans toute l’histoire de la Kabbale. Ce fut le début d’une large diffusion de la science de la Kabbale, parce que ses 40 étudiants ont continué son chemin.

Le Rabash fut un grand révolutionnaire. Il avait une très énorme puissance intérieure qui lui a permis de réaliser ceci, en défiant la communauté hassidique et ses proches.

Tout ce que j’ai, je l’ai reçu de lui. Notre groupe, Bnei Baruch (Les fils de Baruch) porte son nom en sa mémoire, et je crois que nous méritons vraiment de devenir ses héritiers.

Que sa mémoire soit bénie!

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed