Le changement graduel de Lo Lishma à Lishma

Laitman_2009-08_2611Une question reçue: Si nous demandons à être rapproché de la Lumière, n’est-ce pas une demande égoïste? Après tout, nous sommes conduit par un désir de nous sentir mieux?

Ma réponse: Ce n’est pas important, ceci est appelé Lo Lishma (désirer la spiritualité égoïstement pour soi).

Une personne veut ressentir le monde spirituel, recevoir la vie spirituelle, la sensation de la véritable réalité, et de voir que sa vie n’est pas un gâchis. Après tout, la vie suit son cours et personne ne sait combien de temps il reste, ainsi elle ne veut pas qu’elle soit vaine.

Nous ne pouvons pas penser à autre chose que nous mêmes. Par conséquent, si on ne désire pas la spiritualité égoïstement en envisageant les bénéfices qu’elle lui apporterait, elle ne commencerait jamais à l’étudier.

C’est pourquoi, le chemin spirituel commence avec une perception égoïste (Lo Lishma), puis sous l’influence de la lumière supérieure (Ohr Makif), l’attitude d’une personne vis à vis de la spiritualité est remplacée par une altruiste (Lishma).

C’est pourquoi l’ego est appelé « une aide à son encontre » (Ezer Ke negdo), car il amène la personne à une situation où elle réalise soudain que c’est précisemment cet ego qui lui barre la route.

Le même ego qui l’aidait et qui la faisait avancer, doit être à présent détruit. Ce qui doit être détruit n’est pas les désirs eux-mêmes, mais uniquement leurs intentions égoïstes. C’est la lumière qui nous change progressivement.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed