Daily Archives: 9 novembre 2009

Le Livre du Zohar est comme une rivière sortant du Jardin d’Eden

clip_image001Nous devons nous ouvrir au Livre du Zohar de façon à ce qu’il coule en nous facilement, sans obstacle. Alors nous commencerons à ressentir de nouvelles sensations sur ce qui se passe dans cet autre monde.

Vous devez espérer ressentir une image qui est faite de sentiments, mais sans aucune fantaisie ou image visuelle. Nous devrions désirer ressentir les mots du livre immédiatement et directement, comme lorsque nous lisons quelque chose que nous comprenons et qui nous parle, que nous vivons, comme si nous étions imergés dans la lecture du texte.

Le Livre du Zohar est une rivière qui sort du Jardin d’Eden et pénètre dans le coeur d’une personne. Quiconque ouvre son coeur sera submergé par ses eaux, purifié et commencera à voir.

La découverte déterminée de la haine gratuite

Financial Crisis Causes Spike in Anti-SemitismEn joignant les désirs des autres aux siens pour satisfaire leurs désirs, une personne créée son âme. C’est ainsi qu’elle réalise le désir de devenir identique au Créateur.

Il y a longtemps, Abraham a réuni certaines personnes de l’ancienne Babylone et a fondé un groupe qui s’appelait « Isra-El« , qui signifie « Droit à Dieu ». Cependant, la qualité du don sans réserve a disparu et à la place de l’amour du prochain s’est révélée la haine gratuite entre nous. Je déteste les autres juste parce qu’ils ne sont pas moi et qu’ils ont leurs propres désirs.

Je suis construrt de façon telle que personne n’est compris dans mon centre d’intérêt sauf si je peux m’en servir à des fins personnelles. Je hais les autres parce qu’ils sont séparés de moi.

D’un autre côté, si nous étions unis et si je ressentais les désirs des autres en moi, je les aimerais. C’est pourquoi, la haine ne peut se révéler qu’en opposition à l’amour. Nous apprenons toujours des opposés – « L’avantage de la lumière sur l’obscurité ». En aspirant à aimer mon prochain, je découvre la haine en moi vis à vis de lui.

Les étudiants de Rabbi Akiva, qui vivaient en aimant leur prochain, sont tombés dans la haine gratuite. Ils se sont dispersés dans différentes directions avec l’explosion de leur égoïsme.

Si une personne s’élève sur les degrés spirituels, si elle souhaite parvenir au don sans réserve, à l’amour et à la similitude avec le Créateur, alors elle découvre au fur et à mesure que sa nature est la haine gratuite, et en découvrant le pécheur qui est en elle, elle se corrige et devient un juste.

(Extrait du cours « Introduction au livre ‘De la bouche d’un sage » » du 6.11.09)