L’arc en ciel en nous

trueLe Zohar ( je dois chercher tout ce que je lis dans ce livre en moi); et le Créateur (la force générale du don, comme je me l’imagine) dit à Noé (mon désir intérieur de devenir comme le Créateur): « J’ai placé mon arc en ciel dans le nuage ». « J »ai placé » fait allusion de l’avoir placé même avant, parce que l’arc en ciel est une pierre angulaire ». Et la pierre angulaire a été placée avant même la création du monde, pour que le monde soit fondé sur elle, et c’est pourquoi il est écrit: « J’ai placé », au passé.

Il est écrit: « Au dessus du firmament ». Sur ce qui existe au dessus du firmament il est écrit: « et J’écouterai le son de leurs ailes ». Ce sont les quatre plus grands et hauts des animaux saints qui se tiennent dans le firmament. Leurs ailes se connectent, dissimulent leurs torses. Le firmament est la frontière de la seconde restriction, appelé Parsa. Il se tient au dessus des quatre grands animaux: Hessed, Gvoura, Tifferet, et Malchout.

En nous, il y a les forces appelées Hessed, Gevoura, Tifferet, et Malchout ou les quatre animaux au niveau animal. Il y a le « firmament » qui sépare ces forces les unes des autres. Mais ce ne sont juste que cela – des forces.

Tout ce que nous ressentons actuellement est décrit pour nous par ces forces sur notre écran intérieur. Notre but est d’inverser les images extérieures sur l’écran en forces. Alors nous pourrons atteindre la racine de notre réalité, commencer à la changer et d’arriver à la Source.

Le monde spirituel est un monde de forces. Ce n’est que parce que nous existons dans le monde matériel que nous imaginons ces forces comme des images matérielles. Cependant, toute cette réalité imaginée s’évaporera.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed