Pourquoi ai-je besoin de ce monde imaginaire?

greatQuestion reçue: Quelle est l’approche de science la Kabbale vis à vis de la perception de la réalité?

Ma réponse : L’approche est très simple. Un être humain est un désir. Ce désir s’imagine lui-même de l’intérieur: Qui suis-je, de quoi suis-je fait, en quoi je consiste, comment j’existe, et aussi qu’est-ce que je sens et comment ? En outre, il s’imagine qu’il existe soi-disant à l’extérieur de ce désir, comme s’il existait d’une certaine manière une autre forme de désir représentée comme hors de lui-même.

Il y a un grand fossé entre le désir qui semble m’appartenir (dans lequel je m’imagine), et le désir dans lequel je vois tout ce qui m’entoure. Le désir dans lequel j’imagine mon environnement externe, est déconnecté de mon « moi » intérieur.

Ce désir  extérieur se sent étranger à l’égard de mon désir intérieur; mais je ne l’analyse que dans la mesure où le désir intérieur peut en bénéficier, ce qui signifie, recevoir du plaisir dans mon désir intérieur. Par conséquent, je peux tuer ce désir extérieur, je peux le débarrasser de toute vie et de Lumière, parce que ce qui lui arrive m’est égal. La chose la plus importante pour moi est de recevoir dans mon désir intérieur. Je n’utilise le désir extérieur que pour bénéficier à mon désir intérieur.

Pourquoi percevons-nous le monde et nous-mêmes de cette façon? Le Baal HaSoulam explique qu’il n’y a qu’un seul désir, mais celui-ci a deux différences intérieures, inhérentes –  la séparation entre l’interne et l’externe. Grâce à cette brisure, le Créateur nous a permis de sentir la différence entre Lui et nous, de sentir comment nous sommes opposés les uns aux autres, et combien Il est éloigné de nous. Cependant, au lieu de Le sentir, nous imaginons le monde qui nous entoure aujourd’hui.

Alors de quelle autre façon peut-Il inculquer en nous la qualité du don sans réserve, l’attribut de la réception? Il le fait en nous donnant un exemple de ce que ces deux formes de la nature représentent, ce que cela signifie de recevoir et de donner sans réserve.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed