Seul à seul avec le Créateur

castleNous travaillons actuellement sur le développement de la bonne approche pour Le Livre du Zohar. C’est notre plus grand défi parce que nous ne comprenons pas ce livre. Nous devons regarder la narration de façon différente plus que jamais auparavant. Après tout, nous n’avons jamais regardé à l’intérieur de nous-mêmes, mais toujours à l’extérieur. Nous avons toujours fait quelque chose en dehors de nous, en essayant de discerner et d’apprendre ce que c’est. Mais nous devons maintenant procéder à une observation intrinsèque et pointer à l’intérieur de nous, ce qui est une chose très inhabituelle à faire.

Quand nous lisons ces mots: «Job, Pharaon», et ainsi de suite, on pense immédiatement à l’histoire, la géographie, les relations entre les gens, et toutes sortes d’autres choses extérieures. Mais la Kabbale dit: «Non, au contraire, il faut regarder à l’intérieur de vous-mêmes et rechercher ces choses là. » Pourtant, nous ne comprenons pas comment faire et où chercher en nous. Ca serait  plus facile si nous avions au moins connu quelques sensations intérieures lors de la lecture sur « Pharaon », par exemple. Mais cela ne se produit pas, mais plutôt, on commence tout à coup à penser à une personne qui a vécu dans l’ancienne Egypte, il y a 5000 ans. C’est notre problème.

En réalité, cette fausse perception a été organisée délibérément afin que, tout en imaginant toutes ces choses à l’extérieur, nous nous forçons et faisons des efforts pour l’imaginer en nous. On passe du monde imaginaire vers le monde des forces, des désirs, et des qualités en essayant de regarder de notre plein gré vers l’intérieur et d’y rechercher le Créateur. Cela nous aide à sortir de notre monde courant, illusoire, et à nous concentrer sur l’intérieur, afin de voir et d’y révéler le Créateur.

Ensuite, nous révélons que ce monde n’existe pas, pas plus que Pharaon, BILAM, Balak, Job, et toutes les autres  personnages que Le Zohar évoque en nous. Rien de tout cela n’existe, ce sont toutes les forces que le Créateur réveille en nous, afin que nous puissions Le reconnaître: la force unique existante. Ensuite, toutes ces forces multiples et ces qualités disparaissent et vous restez seul à seul avec le Créateur. Pour y arriver, toutefois, il fallait se lever, se développer et vous construire à une taille tellement importante qu’elle vous permette de Le comprendre, de Le sentir et d’être rempli de Lui.

Telle est l’unité entre le Créateur et la création que nous avons à réaliser par l’équivalence de la forme. Et Le Livre du Zohar nous apprend tout cela.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: