Monthly Archives: février 2010

Pourquoi nous sentons-nous si mal ?

каббалист Михаэль Лайтман

Nous nous trouvons souvent à nous demander: «Pourquoi je me sens si mal? Je n’ai fait de mal à personne, alors qu’est-ce que je fais mal ? Comme de petits enfants, nous demandons ce que nous avons mal fait et pourquoi nous nous sentons si mal. Qui plus est, nous semblons aller de plus en plus mal sans aucune raison apparente. Nous nous considérons comme des citoyens respectables, innocents de tout crime. Alors que se passe-t-il ? Pourquoi le mal vient-il à nous ?Tout vient d’En-Haut. Il n’y a rien dans notre monde qui n’est pas prévu d’En-Haut , selon les calculs du système commun. Le Zohar explique que de nouvelles corruptions se révèlent en nous à chaque instant. Si nous prêtons attention à elles grâce à l’insertion dans le système commun, que sont le groupe et l’étude (au moins une à deux heures par jour), alors on nous donnera la force et la sensibilité pour les corriger.

Il serait impossible pour nous de distinguer ces états sans commencer d’abord par les reconnaître. En outre, si nous ne reconnaissons pas les mêmes corruptions (Reshimot – Les gènes de l’information), ainsi que des occasions de nous corriger et de progresser spirituellement, alors elles sont transformés en mal en nous. C’est la raison pour toutes les maladies, les problèmes et les crises dans notre vie.

D’une génération à l’autre le mal non corrigé se construit progressivement, et à notre génération, elle a atteint des mesures suffisantes. Tout ceci se produit parce que nous ne construisons pas un désir, qui est un récipient (Kli) pour que les Lumières (Ohrot) se revêtent en nous. Sinon, nous ne serions pas en mesure de révéler le sens de notre vie et de changer notre destin.

Sans un Kli, les Lumières qui auraient dû se revêtir à l’intérieur restent sous forme d’un «esprit» (Rouach) sans corps, ce qui signifie qu’elles agissent à notre détriment. Ainsi, nous tombons à l’arrière dans la perception de ces Lumières à l’intérieur des désirs corrigés.

Se sentir à l’aise dans la jungle

каббалист Михаэль ЛайтманLa science de la Kabbale est une méthode de correction fondée sur les deux forces d’attraction et de répulsion. Ces deux forces ont pour but de rapprocher une personne de la correction en lui faisant viser le but. Des obstacles sont placés devant elle tout le temps pour qu’elle les surmonte; ces obstacles lui fournissent les matériaux de construction dont elle a besoin pour s’édifier.Pour cette raison, le texte est composé de telle manière qu’une personne y entre comme dans une jungle. Elle ne sait pas ce qui se passe là-bas, elle ne comprend pas comment c’est organisé, ni pourquoi. Elle entre dans la jungle et se perd là-bas. Elle ne sait pas où est le chemin et elle a peur de chaque arbre. Progressivement, cependant, elle entre dans le texte entre les mots et commence à voir en profondeur dedans . Le texte commence à travailler sur elle et elle commence à travailler dessus. Chaque mot et chaque concept viennent à prendre une dimension et c’est ainsi que quelqu’un progresse .

Il rencontre de nombreux obstacles sur le chemin qui sont clairement à l’encontre de son esprit et de ses sentiments. Ces obstacles l’aident à se déconnecter de ses sentiments matériels et de « briser  » son matériel mental. Soudain, il acquiert une capacité de sentir et de comprendre quelque chose de nouveau. La «jungle» du texte devient plus compréhensible et il commence à sentir qu’il existe un modèle pour elle. Par exemple, les singes qui sautent partout dans la jungle comprennent ce qui se passe là-bas parce que ce lieu effrayant, c’est leur maison. D’une manière similaire, une personne vient à se sentir à l’aise dans le texte.

Le monde entier attend que nous fassions des corrections

bees3Le système de la nature est organisé de telle sorte que tout vise uniquement à aider le développement du niveau humain. C’est le seul degré du « désir de recevoir du plaisir » qui a la liberté de le vouloir. Seul ce degré peut élever MAN (une demande adressée au Niveau Supérieur) et prendre ainsi tous les autres degrés avec lui (l’inanimé, le végétal et l’animé) de telle sorte que toute la réalité atteindra la Fin de la Correction. Aucun autre degré n’a le libre arbitre, mais tous prennent cependant part au même type de progression. Ils vont atteindre le niveau auquel l’être humain va les amener.Par exemple, selon l’année 2010, nous aurions dû élever notre monde entier, y compris tous ses niveaux : inanimé, végétal et animal, ainsi que nous-mêmes (c’est-à-dire, les « chambres », les « vêtements », les« anges », et les âmes environnantes) à dix degrés plus élevés dans la relation à la Lumière Supérieure. Nous étions censés faire cette mise à jour en esprit, en connexion, en force et accomplissement.

Parce que nous ne l’avons pas fait, l’inanimé, le végétal, et les niveaux animés de la nature exercent maintenant une pression sur nous pour nous corriger. Tous les degrés d’accomplissement qu’elles n’ont pas pu recevoir de nous, existent en eux sous forme négative. Ils font pression sur le niveau de l’homme car nous avons le libre choix et, par conséquent, nous devons accélérer la correction. Par conséquent, les désastres naturels, les catastrophes et les désastres vont augmenter dans notre monde parce que nous ne nous réalisons pas les mesures appropriées sur le plan humain. Nous ne tirons pas tous les autres niveaux (le minéral, le végétal, l’animé) derrière nous.

C’est le cas dans le monde spirituel autant que dans le monde matériel. C’est pourquoi une personne dépend de toutes les autres et toutes les autres dépendent d’elle.

La bouée de secours du Créateur

attainrevelationUne question reçue: Quels sont les signes de notre avancement en lisant le Livre du Zohar et en général dans notre travail spirituel?

Ma réponse: Le signe le plus clair et leplus fort de notre avancement en lisant le Livre du Zohar est la sensation d’un grand besoin de connexion avec les autres.

Un autre signe est que le Zohar m’attire pour une c’est quelle raison. Parfois il m’attire plus parfois moins, mais peu importe, je me sens bien d’être à côté de ce livre, que je le lise ou que j’écoute un cours. Je sens qu’il y a une puissance dans ce livre qui me connecte avec la vie.

Même si une personne ne comprend pas ou ne perçoit pas ce que le Livre du Zohar décrit, elle ressent que ce livre est comme une corde ou une bouée de secours que le Créateur a jeté à ses créatures ici dans ce monde, comme le Baal HaSoulam l’écrit dans son article « Discours en honneur de la fin du Zohar ».

En s’agrippant au bout de la corde, nous pouvons nous élever jusqu’à Lui.

Une garantie mutuelle

Une question reçue: Quel conseil pouverz-vous nous donner avant un tel évènement, la convention Zohar pour que toutes nos pensées et intentions soient un rayon de lumière, concentré sur la même chose?

Ma réponse: Nous devons avoir peur jusqu’à la mort qu’une personne perde l’intention et fasse un trou dans le bateau commun.

Tout le monde devrait être concentré sur: Nous avons besoin d’une garantie mutuelle

Programme des cours lors du premier jour de la Convention Zohar 2010

Premier cours: L’intention dévoile le Monde supérieur (10 h du matin heure d’Israël)

  1. L’intention est la chose principale. Le cours se basera sur les concepts de « L’introduction au Talmud des Dix Sefirot » y compris

   a. Découverte du monde spirituel en 3 à 5 ans, comme une action de la bonne intention.

   b. Se concentrer sur l’intention avant l’étude

   c. Le désir est immmuable. Le changement n’est que dans les intentions

  d. En fonction de la correction de nos intentions, un plus grand désir se révèlera en nous, et nous aidera à avancer plus.

    2. Extraits sélectionnés du Zohar sur le sujet de l’intention pendant l’étude et l’importance de l’intention.

    3. Questions du public

    4. Importance de l’intention durant différents évènements de la convention – repas, Yeshivot Haverim (réunion d’amis), soirées culturelles et activités lors des pauses – pour tirer un bénifice spirituel maximum.

Second cours: Unité est le Kli pour la révélation du Créateur (16h, heure d’Israël)

1.La sagesse de la Kabbale comme moyen pour découvrir le Créateur.

a. La découverte du Créateur dans un Kli mutuel, qui est l’unité.

b. Extraits sélectionnés des écrits du Rabash et autres kabbalistes sur la correction du Kli qui a lieu via l’unité entre nous.

c. La destruction du Temple – de l’amour fraternel à la haine fraternelle

d. La condition pour  recevoir la lumière de la Torah, la lumière réparatrice, basée sur les articles le « don de la Torah » et « la garantie mutuelle »

2. Extraits du Zohar sur le sujet de l’unité et comme moyen de découverte du Créateur

3. Questions du public

3ème cours: Liberté – uniuement en s’unissant aux autres (21h heure d’Israël)

1.Le mauvais penchant est tout c equi est contre l’unité. Tout le reste n’est pas appelé « mauvais penchant »

a. seul l’effort pour s’unir révèle l’oppistion à l’union

b. Unité avec les autres est le seul acte libre de la personne. Toutes les autres actions sont mises en oeuvre par la nature.

2. Extraits sélectionnés du Zohar sur le sujet du choix d’être Adam (un homme) par l’unité entre nous jusqu’à l’unité avec le Créateur

Le secret de l’acte de la création

clip_image001Le Zohar, chapitre Behalotkha, point 43 :Il y sept connexions aux 72 noms, par lesquels ils sont connectés en eux, dans chaque connexion : les trois patriarches, HGT et quatre autres, NHYM. La Rosh des AB [en guématria 72] noms est dans les trois Sefirot HBD, appelées « Rosh ». Il y a une connexion avec leur milieu, Malkhout, car ces Hokhma et Bina  sont celles qui ont creusé un puits d’eau, Malkhout, comme il est écrit : « Le puits, les princes l’ont creusé », signifiant Hokhma et Bina. C’est pourquoi HB, Daat sont dans une connexion avec Malkhout. Le second lien, est l’un sur l’autre, signifiant les deux lignes : Hessed et Guevoura, dont il est dit : « L’une ne se rapprochera pas de l’autre ». C’est une connexion qui commence dans les trois Youd.

Quand une personne commence à construire la connexion de son âme avec les autres âmes, elle commence à former sa propre image, car notre structure n’est pas présente en aucun de nous. La structure de chaque personne, son âme est construite autour du point dans le coeur, en le connectant aux désirs des autres, comme si c’était le sien. Cela signifie se connecter avec les autres points dans le coeur qui aspirent au même but.

Chaque personne reste un point, c’est sa personnalité, comme la goute d’une semence. Tout ce qu’elle acquiert d’autre apparait en dehors de la connexion avec les autres âmes. Il en résulte qu’un système de connexion entre les âmes se forme, dans lequel chaque âme contient elle-même et les autres. Ce système qu’une personne découvre est appelé Merkava (Création).

C’est le même acte de Création (Maasse Merkava) qui est considéré être un grand secret. Ce n’est qu’un secret pour ceux qui ne l’ont pas encore atteint, ni découvert. C’est un très haut degré spirituel, quand nous l’atteignons, nous devenons le Créateur. Alors la personne sait comment créer une connexion avec les autres âmes, car elle a atteint la structure de l’âme commune d’Adam HaRishon (le premier homme) et agit en elle en conséquence, en trois lignes et 72 noms du Créateur.

Les lettres sont les propriétés dans lesquelles nous découvrons la connexion entre nous et entre les différentes parties du système d’Adam, les groupes des âmes ou les âmes individuelles. Comme dans notre corps, les cellules se connectent entre les organes, dans un système commun, avec de nombreux systèmes parallèles qui sont connectés les uns aux autres.

каббалист Михаэль ЛайтманLe Zohar, chapitre ki Tissa point 50: « Il n’y a pas de père plus miséricordieux pour ses fils que le Saint béni soit-Il, il est écrit : « que pas une chose n’a manqué de toutes Ses bonnes choses – Ses miséricordes – celles dont il a dit « que pas une n’a manqué de toutes Ses choses », et pas plus, comprenant aussi Ses mauvaises choses. Il aurait été agréable pour le monde de ne pas avoir été créé, pour ne pas avoir à souffrir, mais comme il a dit que « toutes Ses bonnes choses » il a laissé le mal derrière lui, que Ses mauvaises choses qu’il a dit d’Israël, il a laissé, et ne se sont pas réalisées, de là nous voyons Ses miséricordes, car Il ne veut pas faire quelque chose de mal. »

Le monde existe et est basé sur deux forces, c’est pourquoi il est impossible de ne pas avoir le mal. La Divinité se révèle du mal et est construite en lui. Ainsi le problème n’est pas que le mal existe dans le monde, mais la manière de le découvrir.

Soit le mal est découvert dans toute sa répugnance et saleté, via le pire, de cruelles manifestations, soit nous nous dotons de la force de la ligne droite, alors dans chaque cas, nous le découvrons dans la joie. Nous le corrigeons et immédiatement le transformons en bien. Quoi qu’il arrive le mal doit se dévoiler, tout dépend de notre aspiration.

Une étudiante de Bnei Baruch reçoit le prestigieux trophée mexicain: Lion de Juda

clip_image001Mme Norma Livine, qui est depuis très longtemps une étudiante, une amie et une des dirigeantes du département hispanophone de Bnei Baruchn ainsi que notre représentante en Amérique Latine, a reçu le prix et le diplôme du Lion de Juda pour sa contribution comme personne active au Mexique. C’est la première fois de l’histoire qu’une femme d’un ambassadeur reçoit le prix.

Nous souhaitons à notre amie Norma de continuer à réussir dans son travail politique et public!

Amis, bénévoles et tout Bnei Baruch

Le Créateur réside dans Son peuple

сердце - группа Une question reçue:  Pourquoi le prochain congrès s’appelle: Zohar pour tous (en hébreu Zohar pour le peuple). C’est un nom un peu fort, non?

Ma réponse: Le Zohar est la plus grande lumière qui nous arrive du système de Arikh Anpin. C’est la lumière qui nous corrige. « Pour le peuple » signifie que nous voulons nous unir. Il est écrit « Je réside dans mon peuple », signifiant, le Créateur réside dans ceux qui s’unissent en un tout. Le Créateur est la lumière, amour, et don, et Il est révélé dans cette union.

C’est pourquoi le congrès s’appelle ainsi. Tels des morceaux déconnectés, nous essayons de les rapprocher et de les unir. La lumière nous changera et nous soudera ensemble, comme de la colle, elle entrera entre nous. Ainsi, la lumière du Zohar change le peuple et donc le congrès s’appelle « Zohar pour le peuple », il n’y a rien de mystique.

Le sujet dont il est question est la correction de l’homme, de la société, et du monde. Je doute que quiconque puisse argumenter contre ceci. La Kabbale ne révèle que le bien et les choses utiles à l’humanité.

Page 1 des 3123