Le Zohar parle dans la langue des branches

public.jpgLe Zohar, Chapitre « Chayei Sarah (La vie de Sarah) »Point 12: .. »C’est pourquoi les méchants sont effacés du livre de Douma, car il ne prend en compte que de la ligne médiane où les méchants ne sont pas inclus. Par conséquent, qui les désirera à la résurrection des morts ? Car à la résurrection des morts, l’ange Matat recevra la somme des cimetières de Douma. Mais ces méchants qui ne sont pas comptés par Douma, qui les désirera à la résurrection des morts ? Et qui les prendra en compte ? »

Une question que j’ai reçue: Ce texte peut embrouiller et effrayer une personne avec des mots comme «mort» et « cimetières ». Quelle est la bonne façon de percevoir ces mots?

Ma réponse: Nous devons comprendre que Le Zohar parle la langue des branches, comme le font la plupart des autres livres kabbalistiques. La méthode donne non seulement des connaissances, mais plus important encore, elle nous transmet des impressions. Cela dans le but d’attirer pour nous la Lumière de la correction venant du monde spirituel pour que nous atteignions notre état corrigé.

Nous ne parlons pas de corps physique ou de notre monde matériel, et nous ne devons pas essayer de corriger nos « mains et pieds »; nous nous efforçons de ne pas fixer des préoccupations physiques qui doivent être traitées par un médecin régulier. Plutôt, Le Zohar parle de la correction de l’âme. Par conséquent, même si Le Zohar utilise des mots de ce monde, ils font tous allusion à des notions spirituelles, ce qui signifie qu’ils se rapportent à nos forces intérieures et à nos qualités.

Ce sont ces qualités que je veux maintenant étudier. Je le fais pour comprendre quelle partie de moi est «malade», quelle partie doit être corrigée. Je le fais ainsi, de sorte que j’aurai besoin de mon désir de la corriger. Tel est l’objet du Livre du Zohar.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: