Au seuil de la réalisation

out.jpgLe Zohar, Chapitre « Chayei Sarah (La vie de Sarah)»Point 155: … Mais ceux qui sont les plus bas ne peuvent pas recevoir l’illumination de la gauche avant qu’ils ne soient revêtus de Hassadim de la ligne droite. C’est pourquoi Esaü était fatigué. Il est écrit: « Certes! Je marche à la mort; à quoi me sert donc le droit d’aînesse?

Esaü voulait recevoir la lumière de Hokhma dans les désirs égoïstes (Kelim de la réception)et a constaté qu’il était incapable de le faire. De même, nous passons notre vie entière à courir après les plaisirs, essayant de trouver du plaisir dans la vie, mais dès que nous sentons le plaisir, il disparaît aussitôt. Ce cycle se répète tout au long de notre vie entière. De répéter ce cycle sans fin c’est pourquoi Esaü était fatigué et dit: «Je ne peux pas continuer comme ça. C’est sans espoir, je suis fatigué. Je suis prêt à m’unir à Jacob? »

Aujourd’hui, l’humanité toute entière est debout au seuil de cette même réalisation. Pour cette raison, la sagesse de la Kabbale, la méthode de Jacob, est révélée. Cette science est précisément sur la façon de construire la ligne médiane, la manière d’appliquer la méthode de Jacob.

Avant que l’humanité n’ait atteint cet état de désespoir, il n’y avait pas de demande pour la science de la Kabbale. Maintenant, le besoin est apparent ; dès maintenant la Torah peut être révélée puisque la Torah est révélée à partir de la ligne médiane – la correction de l’égoïsme.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed