On ne choisit pas le médicament par son goût

The intention of attaining the Creator does not conflict with careerUne question que j’ai reçue: Pourquoi est-ce qu’après la lecture du Livre du Zohar je ressens de la confusion et de la lourdeur?

 

Ma réponse: La confusion et la lourdeur ne sont ni bonnes ni mauvaises. Nous devons accepter tout état comme le résultat souhaité. Après tout, Le Zohar est un «médicament».

Il existe certains médicaments qui sont stressants à utiliser pour l’organisme à utiliser car ils provoquent des réactions désagréables et des effets secondaires. Mais nous les prenons encore parce que nous n’avons pas le choix. Lorsque le besoin s’en fait sentir, on utilise même des traitements extrêmes comme les radiations et la chimiothérapie qui ont des effets secondaires importants.
En fait, toute la médecine est un poison, et ce n’est pas par hasard que le symbole de la médecine est une coupe avec un serpent. L’un affecte l’autre en fonction de la loi d’équivalence de la forme. Tout comme le mal qui se manifeste par le poison de notre désir égoïste peut être neutralisé et corrigé avec l’aide d’un autre poison, donc, le désir de recevoir pour soi-même peut lui-aussi être corrigé.
Par conséquent, il n’est pas important que parfois nous sommes élevés après avoir étudié Le Zohar, tandis que d’autres fois, nous nous sentons confus. Nous devons accepter tous ces états en tant que médicament. Si nous avons fait tout ce que nous pouvons, nous ne devrions pas du tout nous préoccuper de l’issue. Que nous soyons dans une descente, confus et incapable de ressentir quelque chose, ou à l’état opposé dans un état de joie extrême, ça n’a aucunement d’importance.
Nous savons que nous devons endurer toutes ces choses car elles sont les effets du traitement. Nous nous habituerons à elles et ne prêterons plus attention à elles. Tout passera. L’important est de passer rapidement à de nouveaux états – ce qui est le signe du progrès.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed