Saisir la corde

Dr. Michael Laitman Zohar chapitre Békhoukotaï (Selon mes loi) point 5): Balak était intelligent. Dans ses actes, il était le plus grand des sorciers, plus grand que Balaam. J’ai appris que tout ce que quelqu’un veut dans ce monde dans le travail du Créateur il doit l’éveiller avec un acte en bas. C’est parce qu’avec cet acte en bas, l’acte en haut est éveillé.

Il semble que nous dépendons du désir d’En-Haut, pour que la Lumière nous réveille. Toutefois, lorsque nous commençons à travailler en-dessous, nous apportons l’éveil d’En- haut.

Concernant «l’éveil d’en-bas» et «l’éveil d’en-haut », il est écrit: «Je suis le premier et je suis le dernier ». Cela signifie que tout est fait par le Créateur. Il est évident que tout commence avec le Créateur, mais il est nécessaire pour nous de nous impliquer dans le processus. Au début de son travail spirituel et à la fin, une personne reçoit l’aide d’En-Haut, mais tout le reste dépend d’elle..

C’est exactement l’endroit où généralement nous sommes perdus. Quand une personne est au point le plus bas de sa chute, elle est incapable d’en sortir par elle -même, car il est écrit: «Un prisonnier ne peut pas se libérer de la prison. » Mais si on lui jette le bout d’une corde, alors le reste dépend de lui (il doit la saisir lui-même. Il est responsable de savoir si oui ou non il a correctement profité de l’occasion .

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: