Chercher la Sagesse « cachée » dans la Kabbale

Dr. Michael LaitmanQuand nous lisons Le Zohar, nous avons besoin de connecter tout ce qu’il y a dans une réalité qui existe déjà dans notre âme. L’âme est ce qu’on appelle la Malkhout du Monde de l’Infini (Atsilout), signifiant que tous les mondes sont incorporés ensemble en «moi» ou «le monde entier et moi ». Tout cela appartient à mon âme puisque mon âme est un outil de perception.Qui est le Créateur? C’est la puissance intérieure qui agit dans mon âme, c’est la raison de mon existence, la cause qui me force à poursuivre la révélation de l’univers et le Créateur comme la source de ma vie.

Le Zohar nous parle de l’âme et de ses différents éléments ainsi que des états et des processus qu’elle traverse. A cause de mon désir d’apprendre davantage sur les états de l’âme et les processus, mon âme se révèle, je trouve les outils de perception avec lesquels je ressens le monde réel, où je vis, mais qui m’a été caché jusqu’à présent. La Kabbale est appelé une sagesse « cachée » car c’est l’étude du monde caché et du processus pour le révéler.

En plus de l’étude de la Kabbale, le groupe nous est donné pour nous aider à révéler ce monde. Les parties de la réalité que j’appelle le « groupe de la Kabbale » ou mes « compagnons de groupe » peuvent m’aider dans cette tâche. Ils sont les parties actives de la réalité, les seules parties actives de la réalité. Je peux sentir le groupe et souhaiter les relier avec moi. Avec eux, je peux travailler pour les rapprocher de moi.

Je ne peux pas travailler avec le reste de la réalité de cette façon parce que je ne sens pas le même genre de retour d’information que je peux obtenir du groupe. Ces parties actives de la réalité me sont donnés par le Créateur, afin que, en travaillant à travers eux je puisse me rapprocher du reste de la réalité en tant que parties de mon âme.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: