Maintenant, un nouveau roi d’Egypte est né

Dr. Michael LaitmanLe Zohar, Chapitre Shemot (Exode), l’article 250: « Par crainte qu’ils se mélangeraient les douze tribus avec le reste des nations, qui appréciaient Israël, Il les exila en Egypte, qui était fière et méprisait et détestait Israël. Et ils étaient là jusqu’à ce que l’iniquité des Amorites fût pleine et ils sortirent vers leur propre pays, car il n’y avait plus de crainte de mélange avec le reste des nations »Comment pouvons-nous rapprocher de l’état souhaité lors de la construction de la ligne médiane au sein de nous-mêmes? La ligne du milieu qui est notre similitude avec la Lumière, à Celui qui donne sans réserve, ou le Créateur advient précisément en raison de l’état appelé « l’exil égyptien » qui se révèle en nous.

Mon désir égoïste devient si grand que je sens que je suis enfermé en lui et qu’il me contrôle. Alors, je commence à discerner entre moi et ma nature, entre moi et mon égoïsme, ou entre moi et mes propriétés.

Je voudrais changer mes propriétés, mais je suis incapable de le faire. Je vois qu’elles me nuisent ; je me rends compte que je me corromps, ma vie, la vie de ceux qui sont proches de moi, et le monde entier. Je mets moi-même et tout le monde en danger parce que j’existe dans cet égoïsme sans cesse croissant du fait que je ne peux pas le calmer. Pourtant, je suis incapable de faire quelque chose avec lui.

Puis, il arrive un état où une personne commence à comprendre que la force qui agit en elle, c’est une force étrangère. Elle ne s’identifie pas à elle plus longtemps. Elle commence à la percevoir comme son ennemi juré. C’est ce qu’on appelle: «Maintenant, un nouveau roi d’Egypte est né » (Exode, 1:8). Une personne commence à sentir qu’une nouvelle zone lui a été révélée, et que ce n’est pas lui, mais quelqu’un d’autre qui met en place tout cela pour lui. Cela pourrait être la nature ou le Créateur, mais ce n’est pas lui. Il ne sait pas comment s’en libérer.

Comme si de côté, une personne voit maintenant son désir de recevoir du plaisir comme quelque chose d’étranger à elle. Elle commence à discerner le Créateur comme celui qui organise tout cela pour elle. Elle a déjà la même attitude à la fois envers Pharaon et envers le Créateur.

L’homme éprouve alors une scission interne, en réalisant qu’il existe la Force Supérieure qui détermine tout ce qui lui arrive. Cependant, cette révélation ne se fait pas de soi-même, mais seulement après de nombreuses heures d’études, en se s’unissant avec des amis dans le groupe, et en travaillant dans la diffusion au cours de laquelle la personne est engagée pratiquement dans la sagesse de la Kabbale.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed