S’accrocher à la main du Créateur!

Dr. Michael LaitmanUne question que j’ai reçue: Depuis la fin de la fête de la Pâque, je me sens affreux en réalisant mon propre mal. Comment puis-je régler ce problème? Que dois-je faire?

Ma réponse: Nous avons besoin de nous familiariser avec notre nature. Une personne a travaillé dur pendant les vacances; elle a porté tous ses efforts à aspirer à découvrir en elle le Créateur, à sortir de l‘égoïsme, et maintenant les ténèbres d’un égoïsme encore plus grand lui a été légèrement révélé. Cela lui cause une sensation de faiblesse, de fatigue et de manque d’intérêt pour le Monde Supérieur … Que faire?

Il faut se réjouir du fait qu’un peu plus de mal a été révélé et que l’on a la possibilité de « serrer les dents » et de se tourner vers le groupe, les études, et le Créateur. L’occasion est précisément maintenant, quand on n’a pas de force, aucun désir, qu’on n’est pas de bonne humeur, quand les yeux se ferment, que le cerveau ne fonctionne pas, et que tous les sentiments que le « travailleur du Créateur » devrait connaître, car il peut alors demander la clémence, la force d’En-Haut.

Cela ne signifie pas pleurer et implorer le Créateur d’avoir pitié de vous. En fait, ce ne sera pas utile. Nous sommes situés dans un système où tout est précisément mesuré, et on nous donne des sensations, des pensées, des forces et faiblesses, qui sont nécessaires pour nous à un moment donné.

Maintenant, j’ai besoin de tout rassembler en un et de me rendre compte que c’est l’endurcissement du cœur, sur lequel il est écrit « J’ai endurci son cœur. « Le Créateur me prit par la main, me conduisit à Pharaon (qui est mon cœur) et il me montre à quel point Il l’a durci.

Aujourd’hui, le choix me revient : serai-je avec Moïse (le point dans le cœur) ou avec Pharaon (le cœur)? Si vous vous plaignez et gémissez en disant: «Je suis fatigué, je ne peux pas continuer, je suis malade de tout …», cela signifie que vous êtes sous le contrôle de Pharaon, vous êtes son esclave.

Toutefois, si vous agrippez la main du Créateur (car Il l’offre: « Allons à Pharaon! » Ce qui signifie que le Créateur est à côté de vous, et vous devez seulement Le reconnaître), alors vous aurez la force de vous opposer à Pharaon.

Essayez de vous agripper au Créateur! Essayez-le, et tout à coup, vous verrez à quel point le Créateur est qvec vous. Après tout, il est écrit: « Le Créateur est près de cœurs brisés ».

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: