Daily Archives: 15 avril 2010

Notre monde n’est qu’un couloir de la spiritualité

europe5Une question que j’ai reçue: Cette semaine a eu lieu le jour du Souvenir de l’Holocauste. La révélation spirituelle à travers le la science de la Kabbale peut-elle empêcher une autre catastrophe de se produire? 

Ma réponse: Le monde est confronté à d’énormes problèmes. Nous pensons cela, même si nous avons encore de bonnes vies. C’est comme la plaisanterie au sujet d’une personne qui en tombant d’un immeuble de dix étages, pendant ce temps alors qu’elle est encore en train de voler dans les airs, pense que tout est ok.

Tous les experts parlent de l’état périlleux du monde, même quand il s’agit de l’économie, qui semble florissante. Nous cuisons une bombe de forte puissance pour nous-mêmes dans tous les domaines de la vie, bien que son action soit retardée pour l’instant. La science de la Kabbale est révélée comme la solution générale à tous les problèmes du monde. Toutefois, ce n’est pas afin de débarrasser le monde de ces problèmes. Ces problèmes nous sont donnés précisément pour tourner le monde vers une nouvelle direction.

La science de la Kabbale n’est pas un remède contre les malheurs, de sorte qu’au lieu des malheurs vous vous sentiez bien. Au contraire, elle est destinée à élever l’homme vers une dimension différente.

Par conséquent, tant que les gens ne se sentent pas qu’ils ne devraient pas seulement se débarrasser de leurs troubles, mais aussi doivent atteindre une autre vie, celle qui est éternelle et parfaite, il restera difficile pour nous de diffuser la science de la Kabbale. Elle ne fournit pas une solution temporaire ou partielle, mais parle de toute votre vie, toute cette réalité que vous ressentez maintenant. Il vous dit que cette réalité est incorrecte, transitoire, et imaginaire, en vous exhortant à monter le plus vite possible de cette réalité à la vraie, la réalité éternelle. Votre existence actuelle se déroule dans des sens obscurcis, dans un état d’inconscience, comme un malade dans un état critique. Vous devez vous sauver vous-mêmes en vous élevant.

L’humanité ne se sent pas encore là, mais peu à peu, étape par étape, en vertu de la diffusion de la science de la Kabbale, l’opinion publique doit être amenée à réaliser que notre monde n’est qu’un couloir menant vers le monde supérieur, et nous avons à monter de ce monde vers la spiritualité. Ensuite, nous allons l’atteindre.

Le masque de théâtre du Monde Supérieur

Une question que j’ai reçue: La perfection émane toujours du Un Supérieur; le rôle de celui d’en bas est de calculer son attitude vers la perfection. Le Zohar dit: «Tout ce qui survient En-Haut est parfait. Tout, qu’il s’agisse d’un miracle ou d’un jugement, est un tout et se produit en un seul endroit. Ce n’est pas divisé en deux, où la moitié est un miracle, et l’autre, un jugement. Pourquoi est-ce ainsi ? 

Ma réponse: Quand on joue avec un enfant, on utilise des images différentes de sorte qu’il puisse discerner en lui-même les différents états et les relations, pour réagir en conséquence, et ainsi grandir.Nous subissons des changements tout le temps. Notre progression estt fondée sur notre perception des propriétés Supérieures qui ne sont pas toujours agréables. En particulier, en déclenchant en nous des sensations désagréables, le Un Supérieur nous oblige à grandir. Comme le Baal HaSoulam l’écrit dans son l’histoire d’un serviteur, le Créateur prend la forme d’un rebelle, d’un voleur, ou d’un assassin.

Quel est le but du système des mondes? Il nous sert de pédagogue permanent. Il s’agit d’un système de filtres qui nous cache la Lumière infinie, bienveillante et parfaite. En passant à travers les mondes (filtres), la Lumière nous éduque.

Nous sommes constamment en face (en opposition), de ce système, mais à chaque fois il nous impacte de la meilleure façon possible. Il nous donne exactement ce dont nous avons besoin à chaque moment donné. Notre travail consiste à trouver en nous-mêmes la bonne réaction envers lui. Si notre réaction est droite, le système nous encourage: «Bien pour vous! Maintenant, vous allez avoir le prochain impact! « Si notre réaction suivante est suffisante, le système nous encourage à nouveau:« Merveilleux! Maintenant, vous aurez le prochain! « C’est ainsi que nous avançons.

Il nous semble que la Créateur change constamment Son attitude, comme s’il voulait que nous le voyions sous des angles différents: tantôt il se tourne vers nous avec son côté bienveillant et parfois on voit son «mauvais » côté. Il est similaire aux masques de théâtre qui se compose d’un visage riant et d’un pleurant.

C’est ainsi que le Un Supérieur se rapporte sans cesse à celui d’en bas en vue de l’élever ; c’est ainsi que le système des mondes nous traite.

Pendant que la roue tourne

En parcourant des états d’âme tels que le « Nouvel An » à chaque fois, une personne atteint une partie de l’état final corrigé.
Nous ne pouvons pas atteindre la Réparation finale en une fois, mais plutôt, nous l’atteignons par parties, petit à petit. Ainsi, chaque année l’état du commencement – le début de l’année – revient. Cela continue jusqu’à ce que les corrections s’accumulent et que le but commun et définitif de la correction se produise.

Comme une roue qui tourne, nous revenons apparemment aux mêmes corrections encore et encore jusqu’à ce qu’elles s’accumulent et nous arrivons à l’état final corrigé. Cela arrive exactement comme dans un vélo quand sa roue semble tourner autour de son axe au même endroit. Pourtant, en réalité, à cause de cette rotation, le vélo va de l’avant parce que les conditions extérieures changent.

Maïmonide à propos des lois de l’idolâtrie

Maïmonide ou le Rambam (1135-1202), Mishneh Torah, « Les lois de l’idolâtrie », Chapitre 1 (abrégé):1. Les sages dans les jours d’ Enoch et Enoch lui-même a décidé que, puisque Dieu a créé les étoiles et les sphères célestes, afin de gouverner le monde, ils sont ses fidèles serviteurs. Ainsi, les étoiles sont dignes d’éloges, et elles correspondent à la volonté de Dieu.

2. Avec cette idée en tête, ils ont commencé à construire des temples pour les étoiles, faire des sacrifices pour elles, et les louer. Tout cela a été fait dans le but de satisfaire la volonté du Créateur. Ce fut le début de l’idolâtrie.

3. Ainsi les idolâtres ne prétendent pas que l’étoile en béton est un dieu. Tout le monde sait que Toi seul es Dieu. Pourtant, les gens commettent une erreur en ce qu’ils considèrent des actions injustifiées comme étant l’accomplissement de Ta volonté.

4. Plusieurs jours ont passé et les faux prophètes sont apparus. Ils ont commencé à dire que Dieu leur a ordonné de transmettre au peuple: «Servez une étoile, faites des sacrifices pour elle, construisez des temples, et créez son image de sorte que les gens puissent l’adorer. » Ils ont montré au peuple une certaine forme qu’ils ont inventée eux-mêmes et lui disent « Il s’agit d’une image qui m’a été transmise par prophétie ».

5. Voilà comment ils ont commencé à créer des images dans les temples et se rassembler là pour le culte. Ils ont suggéré à la population que l’image peut faire du mal ou du bien, et on devrait en avoir peur ou la servir. Les serviteurs de culte les ont convaincus: «Propager le service et cela vous portera bonheur; faites ceci ou cela, ou ne faites pas ceci ou cela. »