Pendant que la roue tourne

En parcourant des états d’âme tels que le « Nouvel An » à chaque fois, une personne atteint une partie de l’état final corrigé.
Nous ne pouvons pas atteindre la Réparation finale en une fois, mais plutôt, nous l’atteignons par parties, petit à petit. Ainsi, chaque année l’état du commencement – le début de l’année – revient. Cela continue jusqu’à ce que les corrections s’accumulent et que le but commun et définitif de la correction se produise.

Comme une roue qui tourne, nous revenons apparemment aux mêmes corrections encore et encore jusqu’à ce qu’elles s’accumulent et nous arrivons à l’état final corrigé. Cela arrive exactement comme dans un vélo quand sa roue semble tourner autour de son axe au même endroit. Pourtant, en réalité, à cause de cette rotation, le vélo va de l’avant parce que les conditions extérieures changent.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed