Le masque de théâtre du Monde Supérieur

Une question que j’ai reçue: La perfection émane toujours du Un Supérieur; le rôle de celui d’en bas est de calculer son attitude vers la perfection. Le Zohar dit: «Tout ce qui survient En-Haut est parfait. Tout, qu’il s’agisse d’un miracle ou d’un jugement, est un tout et se produit en un seul endroit. Ce n’est pas divisé en deux, où la moitié est un miracle, et l’autre, un jugement. Pourquoi est-ce ainsi ? 

Ma réponse: Quand on joue avec un enfant, on utilise des images différentes de sorte qu’il puisse discerner en lui-même les différents états et les relations, pour réagir en conséquence, et ainsi grandir.Nous subissons des changements tout le temps. Notre progression estt fondée sur notre perception des propriétés Supérieures qui ne sont pas toujours agréables. En particulier, en déclenchant en nous des sensations désagréables, le Un Supérieur nous oblige à grandir. Comme le Baal HaSoulam l’écrit dans son l’histoire d’un serviteur, le Créateur prend la forme d’un rebelle, d’un voleur, ou d’un assassin.

Quel est le but du système des mondes? Il nous sert de pédagogue permanent. Il s’agit d’un système de filtres qui nous cache la Lumière infinie, bienveillante et parfaite. En passant à travers les mondes (filtres), la Lumière nous éduque.

Nous sommes constamment en face (en opposition), de ce système, mais à chaque fois il nous impacte de la meilleure façon possible. Il nous donne exactement ce dont nous avons besoin à chaque moment donné. Notre travail consiste à trouver en nous-mêmes la bonne réaction envers lui. Si notre réaction est droite, le système nous encourage: «Bien pour vous! Maintenant, vous allez avoir le prochain impact! « Si notre réaction suivante est suffisante, le système nous encourage à nouveau:« Merveilleux! Maintenant, vous aurez le prochain! « C’est ainsi que nous avançons.

Il nous semble que la Créateur change constamment Son attitude, comme s’il voulait que nous le voyions sous des angles différents: tantôt il se tourne vers nous avec son côté bienveillant et parfois on voit son «mauvais » côté. Il est similaire aux masques de théâtre qui se compose d’un visage riant et d’un pleurant.

C’est ainsi que le Un Supérieur se rapporte sans cesse à celui d’en bas en vue de l’élever ; c’est ainsi que le système des mondes nous traite.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: