Donner la vie, recevoir la mort

Laitman_053_06Le Créateur a fait la créature à partir du désir de recevoir du plaisir. Mais Il a du inculquer des étincelles du don sans réserve de telle sorte que la créature puisse exister et se développer. En plus de recevoir, la créature devrait également donner sans réserve puisque la force de la vie se compose de ces deux parties: la consommation et le don. 

La vie s’élève à clarifier ce qui est mauvais et bon pour vous, à rejeter le mal et attirer le bien. Toute créature vivante – des niveaux végétal, animé, et spirituel ou parlant, agit selon son état et son degré.

Pour animer la création, le désir du don sans réserve doit être ajouté dans tous ses éléments à l’exception de sa matière première, le désir de recevoir du plaisir. Sinon, il serait de la poussière morte, sans vie. Pour faire une créature vivante à partir de la poussière, une étincelle de Lumière, l’attribut du don sans réserve, doit être introduite dans le désir de recevoir.

Le brassage des propriétés de réception et du don sans réserve se produit dans chaque « atome » de la création dans le processus de la brisure de l’âme. Jusqu’à la brisure des récipients et l’état de la Première Restriction (Tsimtsoum Aleph), Malkhout reçoit la Lumière parce que le Créateur lui donne un tel pouvoir, et non pas parce qu’elle le possède d’elle-même.

C’est seulement à partir du monde de Atsilout et au-delà, que Malkhout se mélange avec Bina et commence à agir par elle-même, voulant se joindre à Bina, pour s’élever vers elle et devenir comme elle. C’est le travail de la créature elle-même. Jusqu’à ce moment, tout se passe par la puissance d’En-Haut.

Pour cette raison, le désir de réception est devenu capable d’accomplir des actes de don sans réserve seulement après la brisure des récipients (désirs), où les étincelles du don sans réserve ont pénétré le désir de recevoir du plaisir. Il a ensuite aussi révélé comme il est opposé à la Lumière. La brisure des récipients est en fait la révélation de la véritable nature de la créature, le désir de recevoir du plaisir, en lien avec la Lumière.

Leur opposition, la propriété du désir égoïste de se sentir et de s’occuper que de soi-même devient révélée. C’est ainsi qu’agit la Lumière du Don sans réserve et de l’amour. Ensuite, la créature se rend compte de son opposition au Créateur et comment elle veut être. Elle attire la Lumière d’En Haut, afin de devenir semblable à son Créateur. C’est ainsi que commence le travail de la créature.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed