De l’esclavage à la liberté

Laitman_085Le Zohar, Chapitre « Bahar » (Sur le mont Sinaï)point 63: « Vous pouvez les utiliser comme esclaves à perpétuité. » Il s’agit d’une Mitsva [Commandement] d’asservir un esclave Cananéen. Ils sont du côté de Ham, qui a réalisé l’inceste, comme il est écrit: « Maudit soit Canaan, il sera un serviteur des serviteurs de ses frères … « 
Etre un esclave est également une correction. Un désir qui pourrait être forcé d’obéir à la puissance des désirs corrigés est appelée « un esclave qui est proche de son maître. »L’esclavage est la forme de sa correction, une bonne façon de son existence.

Pour le moment, je suis incapable d’être libre dans un certain désir, je ne peux pas non plus travailler de moi-même avec lui pour le don sans réserve. Je ne peux que l’attribuer à mon autre désir. Un tel désir peut aussi être appelé «un enfant», «une femme», ou «un adolescent» ; ce n’est pas encore un «homme», ni un «héros» qui est capable de« surmonter » (un homme, «Guever» est dérivé de «Itgabrout»- surpasser, surmonter).
Une forme de désir qui n’est en mesure que de travailler sous l’autorité d’un autre désir est appelé «un esclave».

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed