Daily Archives: 29 avril 2010

La majorité de la société et une poignée d’élus

Dr. Michael LaitmanEcrits du Rabash, Vol.3. Dargot Ha Soulam Articles, pg. 1774 (extrait): En ce qui a trait à la réalisation spirituelle, la société se divise entre la majorité et une poignée d’élus. La majorité a besoin d’être éduquée, d’apprendre à observer mécaniquement la Torah et les commandements. L’éducation qu’une personne reçoit l’oblige à mettre en œuvre ces actions.Une personne justifie son comportement, le pourquoi derrière les gestes qu’elle pose, en citant la manière dont elle a été éduquée – incluant les traditions qu’elle a apprises de l’environnement dans lequel elle a été élevée. Pour cette raison, l’éducation, l’habitude, empêchent une personne de ne pas garder la tradition, car l’habitude devient une seconde nature. Donc, toutes les habitudes, les mots, et les actions qu’une personne acquiert au fil de son éducation ne sont pour elle pas difficiles à observer.

Toutefois, si une personne veut effectuer des actions qui ne lui sont pas familières depuis le temps de son enfance, son corps questionne chaque action jusqu’à la plus infime : « Pourquoi fais-tu cela? » ou, en d’autres mots, « Qu’est-ce qui te pousse à le faire? ». Si une personne ne reçoit pas d’appui de son environnement, il doit se tourner vers le Créateur.

C’est pourquoi une telle personne est choisie et ne fait pas partie de la majorité. Elle a besoin de l’aide du Créateur, comme il est dit : « Celui qui vient pour se purifier (de l’égoïsme) reçoit de l’aide d’en Haut .» Il est incapable de puiser de l’aide de son environnement et cela oblige l’aide à venir d’en Haut.

Toute la journée est une préparation pour l’étude

Laitman_013_01Une question que j’ai reçue: Est-ce que le travail sur l’intention pendant la lecture du Zohar devrait commencer pendant la journée, bien avant le début du cours?

Ma réponse: On devrait travailler sur l’intention toute la journée. Le monde est agencé de telle manière que nous sommes en contact avec le groupe et avec les études seulement pour une courte période de temps.

Des milliers de gens à travers le monde étudient avec nous présentement. Beaucoup d’entre eux écoutent des traductions simultanées. Il y en a qui peuvent à peine comprendre les traductions, parce que le cours n’est disponible que dans les principales langues. Cela toutefois ne fait aucune différence à leur avancement spirituel. En ce qui a trait au Livre du Zohar, nous sommes tous à armes égales. Nous venons à le cours comme on va à la station-service. Nous effectuons le plein de Lumière et ensuite nous vivons dedans pour les heures restantes.

Notre monde est organisé de manière à ce que nous travaillions un tiers de notre vie, nous dormons un autre tiers, et nous gaspillons l’autre tiers sur une variété de stupidités. Il ne nous reste qu’une heure ou deux, que nous sabrons de nos heures de sommeil et nous l’utilisons pour étudier.

Quand nous commençons l’étude, nous devons toutefois comprendre que toute notre vie est organisée correctement, et que nous ne devrions pas travailler faute d’un meilleur choix. Le Créateur a ainsi organisé le processus à dessein pour nous. Si nous venons étudier ne serait-ce que pour une heure, cela devrait être suffisant pour rester en adhésion avec le but pour les vingt-quatre heures suivantes et pour préparer notre désir pour cette heure d’étude.

Il y a plus de 2000 ans, il vivait dans le désert du Néguev un individu du nom de Bar Ben Yoma (l’étudiant d’un jour). Il était un paysan qui travaillait aux champs. Quand son travail était terminé pour la saison et qu’il pouvait quitter son foyer, il se rendait à Jérusalem. Après le long voyage à Jérusalem, il ne lui restait qu’une seule journée de disponible pour étudier la Torah; le lendemain il se dépêchait de retourner chez lui pour travailler.

En honneur à cette personne, il existe aujourd’hui une tradition pour chacun d’étudier pour une journée dans l’année. À cette époque les sages dirent que son étude d’un jour était égale en valeur à une étude continue d’une année parce qu’il aspirait à ce jour pendant toute l’année.

Donc, si nous anticipons cette heure d’étude pendant les autres vingt-trois heures de la journée, les 24 heures en entier comptent en notre faveur. Cela nous démontre combien d’heures sont nécessaires à la préparation du désir pour une heure d’étude.

Or, tout dépend de la préparation. Nous devrions passer toutes les autres heures à nous préparer pour une heure d’étude du Livre du Zohar.