Monthly Archives: mai 2010

Le changement psychologique qui transforme le monde autour de nous

Dr. Michael LaitmanUne question que j’ai reçue: Pourquoi le Baal HaSoulam écrit-il que la transition vers le don sans réserve n’est rien de plus qu’un problème psychologique? Alors qu’y a-t-il de si difficile là-dedans ?
Ma réponse: Le problème psychologique consiste à commencer à relier tout ce qui vous arrive à une influence externe et délibérée. Par la suite, tous les mondes se connecteront ensemble pour nous. Toutefois, pour le moment, cela nous pose un problème psychologique.
Nous devons essayer de nous détacher un peu de nous-mêmes, comme si nous cherchions à nous voir et à nous évaluer à partir d’à côté (les gens ivres, parfois ressentent une sensation similaire de vision double). Nous devons en permanence nous d’analyser et dire que tout ce qui se passe dans notre cœur, dans notre esprit et notre vie en général est le Créateur qui accomplit, contrôle, et joue avec nous. «Je» ne suis pas moi, mais Son jeu, et je vois ceci de moi-même.

Je n’ai pas d’autre choix. Je suis entièrement piloté par la réalisation intérieure, qu’Il me donne. Cependant, il m’a donné un point supplémentaire d’où j’ai pu me regarder et dire: «Tout ce que vous pensez et tout vous vous sentez tout vient de Lui. »

 

Question (suite): Comment peut-on s’élever au-dessus de cet état?

Ma réponse: Vous devez lui demander de changer votre nature. Le Créateur vous donne des circonstances spéciales extérieures tout le temps, et vous avez besoin de Lui demander de changer la situation en vous (vos propriétés) et de les mettre en accord avec celles extérieures (les propriétés de Créateur).
Supposons que nous entrions dans un endroit avec notamment des circonstances extérieures, auxquelles nous sommes incapables de résister. Habituellement, dans ce cas, nous voulons changer l’environnement pour qu’il nous convienne. Le changement «psychologique», cependant, c’est de comprendre qu’au lieu de changer les circonstances extérieures, nous devons nous changer nous-mêmes pour répondre aux circonstances extérieures car l’externalité ne peut pas être changée. Nous pouvons nous transformer pour ressembler à ce nouvel environnement, et puis nous nous sentirons à l’aise. Il s’agit d’un changement psychologique, une nouvelle approche pour les changements que l’humanité traverse aujourd’hui.

Même maintenant, comme de tous temps, nous voulons changer la nature qui nous entoure et organiser le monde selon la manière dont nous le comprenons. Toutefois, nous avons commencé un programme différent, et ce monde (le Créateur qui organise tout cela) exige maintenant que nous commencions à nous changer nous-mêmes dans la direction du Créateur.

De nouvelles circonstances apparaissent autour de moi : l’ obscurité arrive dans le monde, tout se contracte, devient plus confus, imprécis, et effrayant. Mais plutôt que de demander à changer le monde autour de moi, j’ai besoin de demander à me changer.

La différence fondamentale de la réalité d’aujourd’hui

Dr. Michael LaitmanUne question que j’ai reçue : Beaucoup de gens dans le monde souffrent aujourd’hui de dépression, ils ne quittent pas leur maison pendant des mois, et ont besoin d’une aide psychologique. Qu’est-ce qui peut les aider?

Ma réponse: La dépression est la maladie la plus commune dans le monde d’aujourd’hui. Un seul remède peut être conseillé : la Lumière qui ramène vers le bien. Aucun psychologue ne peut aider car cette maladie est due au Créateur qui se révèle à nous dans la forme opposée qui suscite la dépression généralisée.
Une fois que chacun de nous a senti qu’il ou elle était une personne autour de laquelle le monde a été révélé en différentes couches de son égoïsme : 1, 2, 3. Comme notre ego est devenu de plus en plus grand, nous nous sommes développés en conformité avec lui en créant un nouvel environnement: un monde de nouvelles technologies et de relations sociales. C’est ainsi que nous nous sommes développés au cours de toute notre histoire, étape par étape, 1 – 2 – 3, vers la richesse, l’honneur et la connaissance.

Cependant, aujourd’hui, nous sommes arrivés au quatrième niveau, qui est particulier. A ce niveau, ce qui devient révélé est le Créateur, la qualité du «don sans réserve », et non pas notre égo qui se développe, notre propriété de «recevoir». C’est la différence fondamentale de notre époque, qui est l’époque pour découvrir le Créateur.

 

Auparavant, la nature (le Créateur) nous a forcés à nous développer, c’est-à dire croître et devenir plus intelligents, plus informés, mieux comprenant, et puissants. Mais les êtres humains aujourd’hui ont terminé leur développement au niveau de ce monde. Les gens reconnaissent l’inutilité de nouvelles découvertes, et tout s’efface peu à peu, le développement de la science, la recherche spatiale, et ainsi de suite. Nous nous sommes complètement épuisés nous-mêmes.

Aujourd’hui, contrairement à cela, le Créateur – une nouvelle nature – est révélé. Et ici, nous devons procéder d’une manière différente. Nous ne pouvons pas entrer dans une nouvelle étape avec notre égoïsme, nous ne ferions que nous nuire. Nous avons besoin de réaliser qu’une approche complètement nouvelle a commencé, et que ni nos forces, ni les technologies avancées et les découvertes scientifiques peuvent nous aider.

Tout à coup, nous allons découvrir que tous les systèmes que nous avons construits dans ce monde ont cessé de fonctionner. Tous les anciens buts (argent, pouvoir, savoir, la famille, l’éducation et la culture) ont perdu leur valeur. L’obscurité et le désespoir arrivent dans le monde, mais c’est parce que le Créateur, la force du don sans réserve y est révélé. Nous n’en voulons pas, car elle annule notre égoïsme, notre nature, et tous nos désirs !

C’est comme un enfant qui tournerait en courant et voulant jouer, et soudain, on lui dit: «Ça suffit. Maintenant tu dois donner et aimer. Va jouer avec ta petite sœur. « Ceci est contraire à sa nature, et, alors, sa vie devient sombre, il perd immédiatement toute son énergie.

Par conséquent, nous pouvons comprendre pourquoi les gens sont juste assis et déprimés, incapable de quitter leurs maisons pendant des mois à la suite. Les antidépresseurs sont des médicaments les plus populaires aujourd’hui. Cependant, je peux vous informer que la Lumière environnante est le seul remède.

Les explorateurs du nouveau pays

Dr. Michael LaitmanUne question que j’ai reçue: Qu’est-ce que cela signifie que le Supérieur me fournit la Lumière de Hassadim, les propriétés du don sans réserve ? 

Ma réponse : Cela signifie qu’au lieu de problèmes, de souffrance, de ténèbres et du mal, je commence à percevoir la bonté, la lumière, l’abondance, l’amour et la miséricorde. Pourquoi cela a-t-il changé? C’est parce que ma perception et mes désirs sont en train de changer. Mes désirs deviennent corrigés, et tout à coup je vois les vraies ténèbres ainsi que la bonté même. Je comprends que le don sans réserve est bon. Ce n’est pas l’obscurité, mais bien le contraire. C’est une nouvelle vie que je n’avais pas connue auparavant. Je l’avais perçu comme la mort, mais elle se révèle être le pays de la vie réelle.

 

Cela se produit chez une personne qui s’unit avec les autres et souhaite se connecter à eux, qui fait tout ce qu’elle peut, mais découvre que ce n’est pas en son pouvoir. Ainsi, elle demande au Créateur de travailler avec elle et de l’aider à s’annuler devant le groupe. Ainsi, le Créateur devient son partenaire et tous les trois unissent: la personne, le Créateur, et le groupe. Une personne ne peut entrer dans la société sans le Créateur.Elle doit inviter le Créateur à participer.
Quand je prépare mes désirs de cette façon, je sens soudain que le don sans réserve n’est pas l’obscurité, mais la vie. La Lumière travaille sur moi pour que je commence inconsciemment à éviter la réception et à attribuer de la valeur au don sans réserve. Mon attitude à l’égard des autres change brusquement.
Il me semble que c’est comme si ce changement intrinsèque se produisait en moi de sa propre initiative. Je ne comprends pas encore comment la Lumière a effectué ce changement en moi. Tout d’abord, je commence à apprécier et à respecter de loin cette qualité de don sans réserve, comme elle était. Toutefois, bientôt, je la désire et aspire ardemment à elle, et la Lumière considère ma demande et me ramène vers le bien.

Un nouveau livre en anglais: Le point dans le cœur

Mon nouveau livre Le point dans le cœur vient d’être publié en anglais. Le livre est une compilation de quelques extraits spécialement choisis dans mes écrits quotidiens publiés sur le blog Laitman.com. Les sélections visent à toucher les cœurs et les âmes de tous ceux qui le lisent, qu’ils soient étudiants ou nouveaux à la Kabbale. C’est une excellente introduction pour les débutants ou ceux qui sont curieux au sujet de la Kabbale. Le Point dans le cœur est vraiment une source de joie pour l’âme de tout le monde.

Книга  

Comment comprendre le Créateur

Dr. Michael LaitmanUne question que j’ai reçue: Pourquoi le système spirituel est-i compliqué: La créature demande une chose, et reçoit quelque chose de totalement différent?

Ma réponse: Tout d’abord, ceci est inexact. Le Créateur et la créature peuvent se comprendre mutuellement, travailler ensemble, et n’ont pas de désaccord à condition qu’ils deviennent des partenaires. Puis la créature reçoit ce qu’elle demande: Le Créateur sait d’avance ce que la créature va demander, lui donne tout ce dont elle a besoin, et il n’y a pas de problèmes.

Un problème se pose seulement quand la créature ne demande pas selon l’ordre des degrés, ce qui signifie qu’elle demande pour son autosatisfaction. Ensuite, la créature reçoit naturellement une alourdissement du cœur et de la souffrance, pour qu’elle voit que son état n’est pas bon et que le but est incorrect.

Par conséquent, ce n’est que la communication erronée entre la créature et le Créateur qui fait paraître à la créature que le Créateur ne la comprend pas, ne fait pas pour elle ce qui est nécessaire. Dans un but incorrect, la créature présente de nombreuses demandes au Créateur: «Alors, où est tout ce à quoi j’ai droit, pourquoi vous ne me corrigez pas, pourquoi vous ne me comblez pas ? »
Toutefois, dès que la créature acquiert la connexion avec le Créateur, elle sait exactement quelle partie de la Lumière elle reçoit, pourquoi, où faire le travail grâce à la foi au-dessus de la raison, et à quel endroit par le biais de sa force personnelle, et ainsi de suite.
Le Créateur s’intéresse à ce que nous Le connaissions, et que nous marchions le long du chemin à Son côté. Mais où sommes- nous en communication avec le Créateur? Dans la foi au-dessus de la raison. La créature veut être en communication avec le Créateur sous la Makhsom, dans le désir de recevoir, mais le Créateur lui dit: «Non, lève-toi pour Bina, atteint les qualités du don sans réserve .Là nous nous comprendrons l’un et l’autre, là tu n’auras aucun problème avec moi!  »

Il est écrit: « Le Créateur a créé l’homme pour qu’il soit droit, mais les gens inventent de nombreux calculs ». Il y a de nombreux calculs dans le désir de jouir, parce qu’il y a une quantité énorme de toutes sortes de désirs. Toutefois, si nous couvrons tous ces désirs avec seulement une intention, celle de donner sans réserve, alors il n’y aura plus de nombreux calculs. Il n’y aura qu’un seul calcul, une seule destination.

Laissez briller la Lumière

Dr. Michael LaitmanUne question que j’ai reçue: Le don sans réserve est-il un acte ou un désir de donner ?

Ma réponse: Que pouvez-vous donner au Créateur, s’il ne manque de rien, sauf de votre attitude envers Lui? Il n’a même pas besoin d’elle. La seule chose dont Il manque, c’est que vous deveniez comme Lui. Cela Le ravirait. Pourquoi? C’est parce que, alors, vous existeriez dans l’état le plus confortable. « Mais je ne veux pas être dans l’état le plus confortable. Je ne pense qu’à donner sans réserve ! »Si vous songez au don sans réserve, vous pensez à la manière d’atteindre l’état le plus confortable.

Ce qui vous motive est essentiel. Est-ce pour donner au Créateur, et pour cette cause vous obtiendrez le parfait état, ou bien désirez-vous cet état parce que c’est le meilleur et donner au Créateur ressemble à une récompense? Dans quel but travaillez -vous ?
Vous ne pouvez pas avoir le désir de donner sans réserve sans le réaliser. Si vous avez ce désir, vous devez le combler. L’acte de donner sans réserve et le désir de donner sont les mêmes. Dans le monde spirituel, il n’y a pas d’actions physiques. Atteindre le désir de donner sans réserve est tout notre travail .En effet, que pouvons-nous donner au Créateur? C’est la volonté de Lui donner sans réserve.
Nous découvrons la lumière de Hokhma. Du point de vue de qui devons-nous découvrir cette Lumière, de celui de la créature ou de celui du Créateur? La lumière de Hokhma remplit l’ensemble du système. Vous ne vous découvrirez vous-même ou votre propre perception, qu’en ressentant que vous vous délectez, que vous donnez sans réserve et devenez infini. Votre, désir (Kli) est la seule chose qui change.
«Je suis en train de donner sans réserve au Créateur ».Que donnez- vous sans réserve ? A-t-Il vraiment manqué de Lumière avant et maintenant Il l’a eu ? Vous Lui donnez votre attitude. Votre attitude envers Lui est appelée action. Votre volonté est déjà un acte. Toutefois, cela doit être complété. Sinon, ce n’est pas considéré comme un désir.
Le désir doit évoluer à travers les quatre étapes. Puis, sans aucun doute, de la 4ème étape, sa Lumière Réfléchie atteint Keter, et c’est le don sans réserve. Cependant, où est le don sans réserve dans Keter ? On sent qu’on donne sans réserve au Créateur, et cela suffit. Le Créateur n’a pas de désirs (Kelim) que ce soit pour la réception ou pour le don sans réserve. Il n’a rien.

Pourtant, quand vous voyez que vous donnez sans réserve au Créateur, c’est Son plaisir, parce qu’Il est en vous. Vous permettez à la Lumière de briller.

Que gagnons-nous de l’amour des amis?

Dr. Michael LaitmanUn « ami » n’est pas seulement une personne,c’est un compagnon qui se tient en face de moi. J’acquière peu à peu de l’amour pour lui afin de parvenir à l’amour du Créateur. Cette formule est rigide et ne change pas. Je fais d’abord appel au Créateur, et afin de me connecter à Lui, je dois m’unir avec mes amis.
Je travaille dans l’amour des amis, parce que c’est la condition nécessaire pour atteindre l’amour du Créateur. Un ami et le Créateur sont liés, car à l’égard de mon désir de recevoir du plaisir, ils sont égaux. Le Créateur et mon ami sont également éloignés de moi, et j’établis un rapport avec eux de la même manière.
Le Créateur est pur don sans réserve. Je déteste mon ami autant que je déteste le don sans réserve et, par conséquent, je rejette les deux. Si je n’accomplis pas cette attitude et si je ne vois pas mon ami et le Créateur de la même manière, alors je ne peux pas fonctionner correctement. C’est pareil à l’alignement de l’œil sur la cible pour la viser. Si mon but est orienté plus vers le Créateur, ou plus vers mon ami, alors il n’est plus assez précis. Je dois viser précisément la cible, de sorte que celui qui aspire au Créateur(Isra-El – droit à Dieu) et le Créateur (la Lumière de la correction) fusionnent en un tout unique.

What Do We Gain

Un groupe de Kabbale est un récipient spirituel, un système d’âmes, tandis que le Créateur est celui qui le remplit. Le récipient devient tout comme la Lumière. Puis je me rends compte que c’est une seule et même chose car il n’y a pas de lumière sans un récipient (Kli).

Tout se confond en un seul tout. Le groupe devient pour moi le modèle du Créateur. Dans mon attitude envers eux, j’apprends comment me relier à Lui, que ce soit par amour ou par haine. Certainement le seul moyen de se relier au Créateur est le don sans réserve .Je suis donc présenté au groupe pour tester combien je peux donner sans réserve. Mon ego est ce qui crée la distance, la disparité de forme entre le Créateur et le groupe. Si ce n’était pas pour mon ego, alors il n’y aurait aucune différence entre eux.

Alors, pourquoi dois-je sentir une différence maintenant? C’est seulement parce que je reçois du plaisir du Créateur, et rien ne vient du groupe. C’est la seule différence.

Le Zohar est pour ceux qui aspirent à la lumière

Dr. Michael LaitmanLe Zohar est écrit pour les personnes qui souhaitent atteindre l’objectif de la création et exigent la Lumière qui les ramène à la Source. Sans la Lumière, il est impossible de corriger nos désirs et de découvrir le Créateur en eux. C’est pourquoi Le Livre du Zohar, comme toute la Torah, peut être « l’élixir de vie », ou « un poison mortel».
Il convient de vérifier son intention avant d’aborder le Zohar et la Torah, en général. Si à l’aide des études, on souhaite atteindre la Lumière qui ramène vers le bien, la Torah est un élixir de vie pour soi, comme il est écrit: «J’ai créé le mauvais penchant et j’ai transmis la Torah pour sa correction, car en elle la Lumière ramène vers le bien « .
Toutefois, si une personne ne se languit pas de donner sans réserve, ce qui signifie revenir à la source, mais étudie Le Zohar motivée par sa volonté de recevoir du plaisir et d’être comblée, si elle poursuit d’autres objectifs (que l’on appelle «idolâtrie»), alors, ses études se changent en un « poison mortel » et éloignent une personne de la finalité de la création.

Par conséquent, nous devons être prudents et nous rappeler que lors de nos études, en particulier lors de la lecture du Zohar, nous préparons nos désirs pour le Créateur. Nous voulons qu’Il donne à nos désirs la force de donner sans réserve, et comme résultat qu’Il se révèle dans ces forces du don sans réserve.

Monter et descendre de sommet en sommet

Dr. Michael LaitmanUne question que j’ai reçue: Quand une descente spirituelle arrive, puis-je comprendre immédiatement que je dois en passer par là et me plonger en elle, n’est-ce pas ? 

Ma réponse: C’est lorsque vous êtes en grande demande de l’état corrigé, et c’est alors seulement, que vous tombez. Sinon, si vous essayez de votre mieux d’atteindre un bon état, vous ne serez pas en mesure de découvrir votre chute égoïste.

Une chute n’est pas une erreur sur le chemin, mais c’est la découverte en soi d’un nouveau supplément d’égoïsme. C’est comme si vous aviez ramassé une barre, et réuni toute votre force pour la soulever; pour lever 90 kg, et soudain elle est tombée ! Qu’est-il arrivé? Vous réalisez soudain qu’on avait ajouté deux autres poids, de 5 kg chacun. C’est pourquoi vous avez faibli et vous êtes tombé; vous avez ressenti leur lourdeur.

Maintenant que vous avez expérimenté plus de poids, vous savez ce qu’il vous faut comme force pour surmonter. Cette analogie se traduit dans la spiritualité en sachant au-dessus de quoi vous avez besoin de vous élever, en sachant pour quel quoi faire il vous faut demander la force de la correction. Vous êtes tombé sous le poids de ces désirs ajoutés, les 10 kg de plus. Vous avez senti le poids et la lourdeur des désirs supplémentaires qui ont été révélés à vous que contre votre volonté. Maintenant, vous avez ces nouveaux Kelim (récipients spirituels, instruments). Si maintenant vous demandez de la force supplémentaire pour eux, vous serez capable de soulever les 100 kg.
Cela signifie que vous ne serez pas en mesure de recevoir le fardeau du cœur jusqu’à ce que vous réussissiez ! Ce n’est que lorsque vous réussissez, que vous pouvez recevoir plus de désir égoïste. Bien sûr, vous allez tomber. Ceci, cependant, est un signe de votre succès! Maintenant, vous avez réussi à recevoir une force supplémentaire pour la correction.

Vous pourriez vous demander: Alors, quand vais-je réussir si à chaque fois que je me lève, je suis tout de suite jeté tout droit en bas? Pourquoi ne pas me laisser passer un peu de temps en appréciant mes réalisations? Pourquoi ne puis-je recevoir la médaille que je mérite? Alors je peux continuer. Ce n’est pas possible. Ceci est fait exprès, pour que vous appreniez à vous réjouir du travail lui-même et à voir une récompense dans le fait qu’on vous a donné la chance de donner un peu plus.

Juste s’accrocher l’un à l’autre!

Dr. Michael LaitmanLa lumière agit sur notre désir qui est semblable à Lui. Cette mesure de la correspondance du désir de Lumière s’appelle la foi. Si je lis les sources kabbalistiques avec un désir et un but purement égoïstes, elles ne me toucheront pas. 

Le point dans le cœur est un point brisé, il attire une personne à la spiritualité, mais seulement parce qu’elle se sent mal. Elle n’exige pas encore le bien «qui fait du bien », pour le don sans réserve et l’amour. Jusqu’à présent, elle n’est simplement pas satisfaite de la vie terrestre: L’avenir est sombre et la vie n’a pas de sens. Ceci fournit simplement une motivation égoïste pour la recherche de la spiritualité. Mais la Lumière ne peut pas toucher un tel désir même de loin. Elle agit sur la volonté, selon la mesure de foi en elle, c’est-à-dire qu’elle n’agit que sur son grand désir de donner sans réserve.

La foi est testée par le dévouement d’une personne sur le chemin et le but. Il faut vérifier la pureté de son intention d’atteindre la qualité du don sans réserve. La foi elle-même, l’attribut du don sans réserve, est reçue d’En-Haut comme une récompense pour les efforts accomplis. Quand on sera méritant, alors la « nuit » prendra fin et on verra « la lumière du jour. »
Si une personne utilise la Torah pour son épanouissement égoïste, cela devient la potion mortelle pour lui. Cela signifie qu’elle n’est pas seulement «spirituellement morte», mais aussi elle est «droguée» par la mort parce qu’elle pense que c’est la vie spirituelle! Elle soulève son égoïsme encore plus haut et ne peut pas croire qu’elle vit dans le mensonge.
Sortir dans la vérité: Si nous faisons tout ensemble, si tout le monde reçoit de tous les autres des forces telles que l’on peut facilement demander que lumière environnante (Ohr Makif) agisse sur lui, puis le sentier devient une merveilleuse aventure. Juste s’accrocher les uns aux autres!
Si vous restez seul, un mur va se développer immédiatement devant vous. Si vous vous unissez avec les autres, afin de marcher ensemble, le mur tombe immédiatement et s’étend de lui-même en une grande route. Il y a soit un mur soit la route. Le choix est d’être parmi les amis à chaque instant ou non. Tout se fait par la Lumière Supérieure, nous ne devons obéir qu’à cette seule condition.

Page 1 des 1012345Dernière »