Ouvrez moi une ouverture comme le chas d’une aiguille

Laitman_422Le Livre du Zohar, chapitre  »Emor » (Parle), point 129: « Ouvrez-moi une ouverture comme le chas d’une aiguille, et j’ouvrirai pour vous les hautes portes… Ceci est pourquoi quand le roi David a voulu venir au Roi, il a dit,  »Ouvrez-moi les portes de la vertu est Malkhout, elle est la manière de venir au Roi.  »C’est la porte du Seigneur », pour le trouver Lui et pour adhérer à Lui. D’où,  »Ouvre-moi, ma soeur, mon amour », pour me joindre à toi et pour être à jamais en paix avec toi. 

Dans une de ses lettres, Baal HaSoulam décrit l’entrée au monde spirituel. Vous avez un mur solide en face de vous qui n’a pas d’ouverture, et puis, tout d’un coup, une entrée s’ouvre pour vous. Dans le monde matériel, nous savons qu’il y a une porte à un certain endroit, elle est fermée, mais elle peut être ouverte. Toutefois, dans le monde spirituel, il n’y a pas de porte, rien n’est visible à l’avance, tout est complètement caché. Il est absolument impossible d’imaginer que quelque chose peut être ouvert ici. Puis, soudain, une entrée s’ouvre.

 Tout se passe en fonction de la similitude des propriétés de la personne en face de la paroi, et le du Créateur qui est derrière elle. S’ils partagent au moins un pour cent des propriétés semblables, la personne peut entrer à l’intérieur. Il y arrive à la condition qu’il ne veut entrer que dans la mesure de ce pour cent et en laissant le reste à l’extérieur.

Cela signifie qu’une personne veut devenir connecté avec le Créateur que par les désirs qui lui conviennent à Lui. Ensuite, l’entrée s’ouvre et il se trouve dans le monde spirituel. Les corrections de nos désirs nous conduisent finalement à un désir appelé «portes au Créateur.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed