Le monde entier dépend de nous

Dr. Michael LaitmanS’il se produit le mal dans le monde, cela signifie que nous sommes encore incapables d’apporter au monde sa correction. Si les gens sont encore à même de mener des guerres, la destruction et le terrorisme, le mépris des uns les autres, et qu’ils essayent de profiter les uns des autres par quelque moyen, cela signifie que nous ne parvenons pas à corriger le monde.
Si la Lumière brillait plus, rien de tout cela ne pourrait se produire. Les gens seraient incapables de se comporter de cette façon et la nature sur les degrés inanimé, végétal, et le degré animé ne saurait pas nous donner toutes ces mauvaises « surprises ».
Nous existons à l’intérieur de la nature entière, mais notre harmonie avec elle dépend de nous, au niveau de l’homme. C’est pourquoi nous devons construire un énorme récipient spirituel (Kli) parmi ceux qui étudient la Kabbale. Nous devons nous unir avec un lien très fort afin que les gens partout dans le monde sentent cette puissance et ils seront contraints de s’unir les uns avec les autres.
Voilà comment cela se passe. Après tout, d’où nous proviennent toutes les pensées et les désirs différents qui font surface? Nous ne savons pas à ce sujet, mais elles émergent de l’intérieur et elles passent de l’un à l’autre le long du filet de la connexion entre nous.
Nous vivons à une époque clef. Le Baal HaSoulam écrit que nous devons être très reconnaissants envers le Créateur pour vivre dans une génération qui a reçue la possibilité de diffuser la science de la Kabbale, qui nous est parvenue de l’antiquité.
Nous sommes la première génération qui est en mesure d’utiliser cette science et d’atteindre l’éternité, à nous élever au-dessus de cette vie, de sortir de toutes les limites terrestres et entrer dans une nouvelle dimension, le monde spirituel.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed