Daily Archives: 14 mai 2010

Qui doit être sauvé en premier?

Laitman_400Une question que j’ai reçue: J’ai entendu dire que vous êtes de plus en plus plus impliqué dans la diffusion interne et que vous travaillez à la construction d’un système de connexion virtuelle (Internet) qui permettra à ceux qui poursuivent la croissance spirituelle de rester connectés, de développer et de recevoir des rappels et des programmes pour leur développement spirituel.Qu’en est-il d’autres personnes qui n’ont jamais entendu parler de la possibilité du salut et n’ont jamais été exposées à l’idée que la souffrance est là pour nous aider à nous corriger et atteindre la lumière et le bonheur? N’êtes-vous pas en train de leur couper l’herbe sous les pieds?
Ma réponse: Nous ne ralentissons pas le rythme de la diffusion externe. Mais prenons l’exemple suivant: Nous sommes à bord d’un avion et un agent de bord annonce un atterrissage d’urgence. Elle nous rappelle tout d’abord de mettre nos propres masques à oxygène avant de les mettre sur nos enfants, ce qui pourrait être interprété comme une exigence cruelle.
Ici nous sommes dans « une situation d’accident d’avion » et nous devons mettre les masques à oxygène sur nous-mêmes avant que nos enfants puissent prendre une bouffée d’air (Lumière). Au lieu de cela, nous essayons de mettre les masques à oxygène sur les premiers enfants, et ne pas penser à notre mort imminente. Mais nos enfants resteront-ils en vie si nous succombons d’abord? Il n’y a aucune chance. Ils ne peuvent survivre qu’avec nous.

Le Baal HaSoulam écrit dans  »l’Introduction au Livre du Zohar, » Articles 66-71 que la diffusion de la Kabbale doit rayonner en vagues à partir du centre, de ceux qui sont intéressés à la Kabbale à ceux qui sont complètement indifférents. Toutes les personnes sont connectées en une seule âme d’Adam. Si ceux qui ont un point dans le cœur (sont intéressés à la révélation du Créateur) renforcent les liens spirituels entre eux et qu’ils découvrent le Créateur en lui, alors tout le monde commencera à sentir que nous avons acquis la force et la sagesse supérieure. Cela les attirera alors vers nous et vers la Source.

Je vais vous confier un secret

Laitman_413Une question que j’ai reçue: Après tout soit dit et fait, quel est le secret pour atteindre l’objectif? Il doit y en avoir un, car seul un petit pourcentage de gens qui viennent à la science de la Kabbale sont capables de l’atteindre.
Ma réponse: Je vais vous confier un secret: Si une personne ne quitte pas le chemin, alors peu importe ce qui lui arrive en cours de route, elle atteint le but. Il n’y a pas d’autre formule pour le succès.
Une personne passe par des états très difficiles. Parfois, elle regarde en arrière et elle ne peut même pas croire toutes les choses qui lui sont arrivées. Toutefois, peu importe ce qui se passe à chaque instant, elle ne doit voir qu’un but devant elle, et qui est la clé du succès. Outre cela, rien d’autre n’est important.

Par conséquent, je voudrais souhaiter à une personne une seule chose: l’obstination à atteindre l’objectif! Rien d’autre ne l’aide, ni un esprit particulier ou une sensibilité raffinée, ni les efforts difficiles, ni des connaissances ou même des amis qui sont à côté de vous. Il vous suffit de saisir le but avec les dents comme un bouledogue et de ne pas lâcher prise quoi qu’il arrive.

Léon Tolstoï: Sur les Juifs

Laitman_021Qu’est-ce qu’un Juif? Cette question n’est pas aussi étrange que cela puisse paraître à première vue. Examinons cette créature libre qui a été isolée et opprimée, foulée aux pieds et poursuivie, brûlée et noyée par tous les dirigeants et les nations, mais qui n’en est pas moins vivante et prospère en dépit de tout le monde.

Qu’est-ce qu’un Juif qui n’a pas succombé à toutes les tentations mondaines offertes par ses oppresseurs et persécuteurs de sorte qu’il aurait renoncé à sa religion et qu’il aurait abandonné la foi de ses pères?

Un Juif est un être sacré qui s’est procuré un feu éternel du ciel et, avec lui il éclaire la terre et ceux qui y vivent. Il est le printemps et la source d’où le reste des nations a puisé ses religions et ses croyances.

Un Juif est un pionnier de la culture. Depuis des temps immémoriaux, l’ignorance était impossible en Terre Sainte, de même que de nos jours dans l’Europe civilisée. En outre, au moment où la vie et la mort d’un être humain ne valaient rien, Rabbi Akiva s’est prononcé contre la peine de mort qui est maintenant considérée comme une peine acceptable dans la plupart des pays civilisés.

Un Juif est un pionnier de la liberté. Retour dans les temps primitifs, quand la nation a été divisée en deux classes, les maîtres et les esclaves, l’enseignement de Moïse interdit la tenue d’une personne comme esclave pendant plus de six ans.

Un Juif est un symbole de la tolérance civile et religieuse, « donc montrez votre amour pour l’étranger, car vous avez été étrangers dans le pays d’Égypte. » Ces paroles ont été prononcées au cours de lointains, et barbares temps où il était communément acceptable entre les nations d’asservir les autres.

En termes de tolérance, la religion juive est loin de recruter des adhérents. Bien au contraire, le Talmud stipule que si un non-Juif veut se convertir à la foi juive, il faut lui expliquer combien il est difficile d’être Juif et que les justes des autres religions aussi héritent le royaume céleste. Un Juif est un symbole de l’éternité.

La nation qui ne n’abat, ni ne torture pourrait exterminer, la nation que ni le feu ni l’épée des civilisations ont été en mesure d’effacer de la surface de la terre, la nation qui la première annonce la Parole de Dieu, la nation qui a préservé la prophétie depuis si longtemps et qui l’a passé au reste de l’humanité, une telle nation ne peut pas disparaître.

Un Juif est éternel, il est une incarnation de l’éternité.

Léon Tolstoï, 1891 (Qu’est-ce qu’un Juif ?, imprimé dans la Revue du monde juif, 1908)