La correction en trois lignes: Un compromis exalté et complémentaire

Dr. Michael Laitman« Préface au commentaire du Soulam », Point 31, 32: … La ligne droite se tient vers Hassadim , et souhaite annuler la Lumière de Hokhma (Ohr Hokhma) dans la ligne de gauche, et commander la Lumière de Hassadim (Ohr Hassadim) seule. À l’inverse, la ligne de gauche, qui se tient à Ohr Hokhma, souhaite annuler Ohr Hassadim dans la ligne droite et commander seulement Ohr Hokhma . En raison de ce différend, aucune d’elle ne brille, puisque Ohr Hassadim dans la ligne de droite est déficiente de Ohr Hokhma, comme un Gouf (corps) sans Roch (tête), et Ohr Hokhma de la ligne gauche, est complétement obscure, car Ohr Hokhma ne peut briller sans Hassadim.Et ce différend n’est corrigé que par la ligne médiane, créée par la ligne plus basse qui monte là pour MAN, sous la forme de la ligne médiane. Un Zivoug (accouplement) de la Lumière Supérieure est accompli … et il oblige la ligne de gauche à s’unir avec la droite.


Les deux lignes, à gauche et à droite, sont préparées pour nous d’En-Haut, mais la ligne médiane est pour nous préparer. Nous élevons notre demande (MAN) pour l’écran, et ainsi obtenons une correction: les lignes droite et gauche se rejoignent, se complétant mutuellement, et atteignent un compromis. Cela a à voir avec la liberté de choix. Une personne se connecte à la mécanique du système actuel des lignes gauche et droite, et engendre une nouvelle qualité qui n’existait pas avant: le désir d’être semblable au Créateur.

J’utilise la foi au-dessus de la raison, le désir qui est totalement indépendant de tout ce qui peut arriver. Je ne m’inquiète pas pour la ligne gauche ou ligne droite, ni au sujet de Hassadim, ou de Hokhma, mon seul but est de m’unir avec le Créateur. Pour cette raison, je ne le perçois pas comme un compromis (une ligne ne peut pas s’annuler devant l’autre), mais seulement comme un moyen d’atteindre l’unité. C’est pourquoi un compromis est possible.

C’est pareil au cas de deux personnes ayant une dispute furieuse et qui ne sont pas préparées à changer leurs opinions, même légèrement. Cependant, je n’ai pas l’intention de les unir et de les concilier. J’ai un objectif plus élevé: atteindre quelque chose de supérieur. Pourtant, je le fais en utilisant la puissance de ces deux lignes à la fois.

J’ai fixé un objectif qui est avant tout: me faire semblable au Créateur et fusionner avec lui. Dans ce cas, les deux lignes peuvent fusionner et se compléter mutuellement parce qu’elles sentent la perfection en relation avec cet objectif. Chacune d’entre elles n’atteint pas ce qu’elle désire; pourtant leur implication dans la réalisation de cet objectif les calme.

La ligne médiane brille pour elles. Elle est petite par rapport à elles mais elle atteint la perfection du Créateur. Il s’agit d’une perfection plus grande que ce qu’elles pouvaient atteindre à elles seules, car cette perfection vient de la fusion avec le Créateur.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed