Les erreurs qui nous font apprendre

Dr. Michael LaitmanIntroduction à l’étude des dix Sefirot, Point 58: Avec ceci nous comprenons les paroles de nos Sages: que celui qui se repent de la peur est récompensé par ses péchés qui deviennent des erreurs. … Les péchés commis par quelqu’un se présentent à lui à partir de la réception de la Providence, à travers la double dissimulation, à savoir la dissimulation au sein de la dissimulation ….Une dissimulation signifie qu’on croit que la Providence récompense et punit. Pourtant, en raison de l’accumulation de la souffrance, on en vient parfois à des pensées de transgression.

Pourquoi une personne fait-elle une erreur? C’est parce qu’elle n’a pas vu qu’elle était en faute. Pourtant, elle n’était même pas censée la voir, n’est-ce pas ? Tout notre travail se monte à acquérir une nouvelle vision par la foi au-dessus de la raison. Ainsi, au début, nous ne percevons pas la spiritualité de sorte que plus tard nous pouvons la voir dans la lumière du don sans réserve. La spiritualité ne peut pas être vue à la lumière égoïste.

Personne n’a caché la spiritualité ou ne l’a clôturée loin de nous. Nous nous la cachons par notre désir égoïste. C’est pourquoi nous commençons à percevoir la spiritualité qu’en nous élevant au-dessus de notre égoïsme. C’est comme si j’étais face à un mur, à une barrière. En m’élevant au-dessus d’elle, je peux avoir un aperçu de ce qui se trouve au-delà.

C’est ainsi que nous pouvons nous représenter ce qu’est la foi au-dessus de la raison. Tant que je suis «dans des limites raisonnables», en dessous de la barrière, je ne vois pas le monde spirituel. Mes organes de perception sont différents; en attendant, je dois commencer à percevoir la réalité dans le désir de donner sans réserve. La Lumière Réfléchie brille sur moi, Elle me révèle la réalité spirituelle, que je peux voir dans cette Lumière.

C’est pourquoi, naturellement, j’ai commis une erreur et commis des crimes tant que je ne voyais pas la spiritualité. Comment aurais-je pu ne pas commettre une erreur? Cependant, pourquoi ne sont-elles pas appelées « transgressions »? C’est parce que, grâce à la révélation et à la correction de mes erreurs, je me suis corrigé. De cette façon, j’ai atteint le degré de « repentance venant de la peur « , c’est-à-dire, que j’ai construit l’écran pour donner en vue de donner sans réserve.
J’ai appris de mes erreurs car il est impossible de corriger quoi que ce soit jusqu’à ce quelqu’un révèle tout le mal du désir égoïste. C’est ce qu’on appelle l’identification d’une erreur. En corrigeant une certaine mesure de l’erreur qui a été révélée à moi, j’accomplis un commandement.

Ainsi, au terme de son repentir, on corrige toutes ses erreurs. C’est précisément à cause d’elles et grâce à elles qu’on atteint le don sans réserve. Toutes ces erreurs sont le résultat de la dissimulation.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: