Un Guide au Livre du Zohar: savourer le goût de la vie

Dr. Michael LaitmanDes extraits de mon prochain livre, Un guide au Livre du Zohar
Afin de sentir ce qui est décrit ici, regardons l’exemple suivant: Supposons que je rende visite à une personne très distinguée. L’hôte accueillant m’offre les mets les plus fins, m’invite à jouer une partie de golf, et à écouter de la musique classique. Cependant, je suis un homme simple et n’ai aucun intérêt à faire tout cela car je n’ai pas de connexion à aucun de ces plaisirs. Je ne les ai jamais vécus dans ma vie et c’est pourquoi je ne les désire pas.

Je regarde la surprise de l’hôte et lui dis : «Que voulez-vous de moi? Je ne viens pas ici pour prendre plaisir à ce que vous aimez. Je veux profiter de choses que j’aime! « L’hôte répond:« Mon cher ami, je tiens à vous donner sans réserve ces plaisirs super. Vous ne pouvez même pas imaginer à quel point ils sont incroyables. Essayez de vous habituer à eux un peu et vous révélerez l’infini, des plaisirs supérieurs qui sont incomparables à ceux auxquels vous êtes habitués.  »

Alors, que dois-je faire? Je peux faire confiance à l’hôte et essayer de le laisser m’apprendre de nouveaux goûts, même si je ne suis pas habitué à eux et donc ne suis pas attiré par eux. Peu à peu, cependant, je vais apprendre à ressentir en eux une saveur spéciale, céleste. Ou bien, je peux dire à l’hôte: « Vous savez quoi? Ca m’est difficile de m’habituer à ces nouvelles saveurs et à ces conditions difficiles et oublier tous mes habitudes passées. Je ne peux pas le faire. Laissez-moi tranquille et laissez-moi revenir à ma vie simple. « Qu’est-ce que l’hôte me dit alors? « Bien sûr, continuez. »
Cependant, lorsque je reviens à ma vie ordinaire, je commence à ressentir des états désagréables. C’est quand je me souviens des mots de l’hôte décrivant d’autre goûts supérieurs, que je reviens à lui. Ce processus peut se répéter plusieurs fois que je retourne à ma vie passée et puis je reviens à l’hôte.

En fin de compte, je vais me rendre compte qu’il n’y a pas d’autre moyen: il faut que je revienne à l’hôte afin qu’il puisse m’aider à remplacer mon goût par le sien pour de bon. Je sais maintenant que je vais savourer le goût de la vie en eux.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: