Comment naît une lettre ?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si les Kelim spirituels ont la forme du don sans réserve alors comment les « forces du mal » peuvent-elles s’accrocher à eux?
Réponse: Il peut y avoir aucune forme sans Klipot (les forces du mal). Comment une forme peut-elle exister s’il n’y a pas de restriction? Il est impossible de tracer une figure, si elle n’est pas limitée par des frontières. Elle doit s’étendre jusqu’ à un point précis et pas plus loin.
Mais qui ou quoi nous restreint? C’est notre désir de plaisir. Si je vais un peu sur le bord, c’est considéré comme «en vue de l’autosatisfaction », et c’est là que je m’arrête. Toutefois, à ce point, je suis encore capable de donner, si je continue à la recherche de la «direction» et de la forme du don sans réserve. C’est ainsi que les formes des lettres sont faites.
Vous commencez avec un point: «J’ai un désir de donner sans réserve ». Et après? Vous pouvez vous déplacer un peu vers la droite ou vers la gauche et en utilisant les limites du dessin d’une lettre (un récipient spirituel) un Kli dans lequel deux forces de la Lumière se connectent- les Lumières de Hassadim et de Hokhma. Seuls deux éléments existent: le désir pour le plaisir et l’intention « pour le don sans réserve ». Un Kli est fait du désir de plaisir, mais il ya un écran au-dessus avec la lumière réfléchie- la force du don sans réserve. Voilà comment une figure émerge d’un point.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: