De la déception à la vérité

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi les Kabbalistes nous compliquent-ils en utilisant des mots « terrestres » dans leurs livres comme s’ils parlaient de notre monde matériel? 

Réponse: Parce que ce n’est que par la confusion que nous arrivons à la vérité. Sans confusion, on ne pourra jamais la comprendre. Les kabbalistes ont écrit autant de livres parce que nous devons arriver à la révélation depuis son point opposé: depuis la qualité du désir de recevoir du plaisir jusqu’à celle du désir de donner sans réserve.
Il y a un écart immense entre ces deux qualités. Nous croyons qu’il est suffisant de modifier le « plus » en un « moins », mais, en fait, cela n’est pas si simple. Toutes nos pensées et désirs sont interconnectés, et nous devons traverser toute cette perplexité. Toute « confusion » représente une question que nous devons résoudre. Et le fait de formuler la question signifie que l’on est à mi-chemin de la révélation ou même davantage.
Donc, chaque état que nous traversons dans l’obscurité en étant faible et impuissant est une absolue nécessité pour nous. Je n’ai aucune idée comment atteindre la vérité sans traverser des erreurs et des perceptions erronées qui sont répulsives à mes sens et ne sont pas claires à mon esprit. Toutefois, je grandis à cause d’elles. Ceci est la seule manière par laquelle nous pouvons combiner le « plus et le moins », ou le désir du Créateur de donner avec le désir de recevoir de la créature: de traverser le système des exils, des dissimulations, et d’égarement complet.
Quand je regarde en arrière, je vois que chaque moment de mon chemin est irrévocable. Si j’élimine ne serait-ce qu’un instant, plus rien ne me paraitra clair, et il n’y aura pas de perfection à la fin; nous ne pourrons pas la reconnaître ou la révéler. C’est pourquoi tout ce qui nous arrive est indispensable. Il était impossible d’écrire Le Zohar autrement. Une personne ne peut pas progresser sans faire d’erreurs. Nous devons prendre conscience de quelque chose qui est à l’opposé de la vérité.
Comment enseignons-nous à nos enfants? Nous les embrouillons et leurs permettons de faire des erreurs afin qu’ils apprennent d’elles et qu’ils ne les répètent pas dans la vraie vie. Ceci est la différence entre l’avancement à travers l’affliction et l’avancement avec la science de la Kabbale.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: