Apprenez à être un humain

Dr. Michael LaitmanQuestion: Dans son article, le Rabash se réfère à une fable au sujet d’un homme qui a prêté une importante somme d’argent à son ami mais il n’est pas trop sûr s’il sera remboursé. Toutefois, quand son ami apporte une lettre de garantie de la banque qui garanti le prêt, il se fâche parce qu’il a perdu une chance de rester dans la «foi au-dessus de la raison » et, par conséquent, ne pouvait pas avancer spirituellement.

Réponse: Ayez des appréhensions de la révélation du Créateur. Je ne veux pas qu’il se révéler parce que, dans ce cas, je vais lui obéir complètement et me transformer en un animal. Le point de l’indépendance («un être humain») disparaîtra en moi. Un être humain émerge de moi quand je ne suis pas encore capable de détecter le Créateur, mais que je cherche plutôt Son image pour donner un exemple de don sans réserve et de le construire en moi. Pour ce faire que je dois obtenir un modèle et obtenir le pouvoir de former cette propriété sans Sa pression.
Ceci est similaire à la façon dont nous agissons avec un enfant, nous lui donnons un jouet, mais ne l’aidons pas, lui permettant ainsi de faire son travail. En outre, nous avons délibérément créé des difficultés pour qu’il essaie de leur faire face de lui-même et apprendre. Nous aimons voir ses efforts et progrès parce que c’est la façon dont un enfant avance.
Nous ne laissons pas savoir à l’enfant que, pour nous, il est facile de faire ce travail. Au contraire, nous prétendons que nous ne savons pas comment le faire, et que nous sommes réticents à l’exécuter. Nous jouons et trouvons ensemble des solutions avec l’enfant. Nous le faisons pour lui fournir un espace de travail, lui donner une chance d’appliquer de l’effort, et de découvrir la réalité depuis l’obscurité. Nous ne trouvons pas les solutions pour lui, il doit les trouver de lui-même.

Même si nous sommes prêts à aider et fournir les explications dont il a besoin, nous ne devrions pas le faire avant qu’il explore totalement ses chances de trouver la bonne réponse. Si il cherche notre aide, cela signifie qu’il a une question douloureuse, tangible, et essentielle. Il a déjà essayé tout ce qu’il pouvait et rien n’a fonctionné. Seulement dans ce cas l’aidons-nous et de restituons ce qu’il ne pouvait atteindre à cause de sa nature.

S’il s’applique beaucoup d’efforts et comprend qu’il est incapable de le faire de son propre chef, il prépare éventuellement son désir et met en place son esprit pour nos explications et l’assistance, qui est, d’entrée d’un niveau plus élevé que le sien. Cet ajout « fait de lui un être humain. Toutefois, si je révèle tout pour lui avant qu’il applique son propre effort, puis mes explications ne créeront quelque chose de digne ou nouveau pour lui, ni dans ses désirs ni dans son esprit.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: