Le mal à bon escient

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous avez dit que nous pouvons évaluer le mal soit en fonction de nos sensations ou le désir d’atteindre l’objectif. Est-ce que le mal à bon escient peut en effet être considéré comme une ascension?Réponse: Si j’évalue le mal du point de vue de l’objectif, je dis: «Il est normal que mon désir de jouir (le corps) souffre » puisque la souffrance que je ressens dans le corps » (mon désir de plaisir) m’aide à m’élever au-dessus, le restreindre, établir un écran au dessus de celui-ci, et à avancer.

La dissimulation doit exister entre le Créateur et moi en tout cas car je ne peux pas Lui révéler mon désir de jouir. Soit le Créateur lui-même se dissimule de mon désir, ou je cache mon ego de sa Lumière (le plaisir). Dans la mesure où je cache mon ego, le Créateur se révèle à moi au-dessus de mon désir de satisfaction, et puis je le sens. C’est ainsi que nous avançons.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: