Se maintenir durant la période de préparation: sans goût mais nutritif

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment puis-je parvenir à l’état où je me demande et me préoccupe que d’une seule chose ? Comment puis-je seulement m’inquiéter de trouver le lieu de la révélation du Créateur, afin de Le délecter en aspirant à elle, à la fois dans le cœur et l’esprit ?Réponse: Un tel état est surhumain, il est au dessus de ma nature. Je suis incapable de l’atteindre, et je ne veux rien avoir à faire avec cela. Je ne veux pas d’avant-goût de tout ce que je ressentirais si je devais révéler le Créateur. Quand on parle de la préparation d’une place pour Lui, de Lui donner sans réserve, c’est comme si je poursuivais tous les plaisirs possibles, qi laissent derrière seulement un arrière-goût fade.

Alors, comment puis-je changer mon attitude ? Après tout, le lieu de la révélation du Créateur doit exister dans mon désir. J’ai besoin de le souhaiter dans mes os, j’ai besoin de vouloir ressentir le plaisir du Créateur.

Afin de rendre l’objet de ma préoccupation comme quelque chose d’opposé à moi-même, je dois me changer. Et les kabbalistes disent qu’il y a une force dans le monde qui peut le faire. Mais d’abord je dois me préparer et faire la demande, je dois effectuer le travail qui dépend vraiment de moi, pas quelque chose de surhumain, mais le travail qui est à ma portée.

Et ainsi je commence la préparation avec d’autres comme moi, à travers l’étude et l’environnement corrects. Ici, chaque action est en mon pouvoir. Les sensations ne peuvent pas être entièrement agréables, et je peux être constamment à la recherche, mais je trouve toujours le carburant pour avancer.

Je carbure avec des faux états, surtout en travaillant pour me débarrasser de la jalousie. Quand je regarde les amis, je suis jaloux. Ils sont meilleurs et plus intelligents que moi. Peut-être que certains d’entre eux ont déjà ressenti la réalité spirituelle. Qui sait, je pourrais être assis à côté de quelqu’un qui est déjà là, alors que je suis toujours embourbé dans l’ignorance.

Si nous nous réunissons les moyens dont les kabbalistes parlent, si nous essayons de les appliquer à notre environnement, et de les élever au dessus de la raison avec l’aide de l’envie, alors nous sommes vraiment en train de commencer à corriger la Shechina, l’endroit même où nous allons recevoir la révélation du Créateur pour Son profit.

Cet exploit est possible. Je dois simplement me débarrasser autant que je peux d’actions mécaniques et insipides en baissant ma tête devant l’environnement. La clé du succès se trouve dans cette «soumission» aux amis.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: