L’essence de la correction

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si l’ensemble de la Torah (la Kabbale) ne parle que d’amour pour les autres, alors pourquoi devrions-nous nous corriger? N’est-il pas suffisant de simplement avoir une bonne attitude les uns envers les autres? Pourquoi avons-nous à nous soucier de quelque chose d’autre?
Réponse: Nous existons au niveau le plus bas, animé; nous nous contentons de vivre et de mourir («animal» désigne une créature «vivante, animée »). Notre tâche, cependant, est de nous élever au niveau de l’homme, de devenir «semblable» au Créateur.
Mais comment puis-je monter les 125 degrés spirituels pour atteindre cet état? À cette fin, il y a une force spéciale cachée: la Torah, la Lumière. Si elle nous touche, nous évoluons et montons du niveau animé que nous percevons actuellement comme de la haine pour les autres au degré humain de l’amour pour les autres, ce qui équivaut à l’amour pour le Créateur.

L’état initial (1er) et l’état final spirituels (125e) ont déjà été établis; je sais ce que je suis en ce moment et ce que je dois devenir. Par conséquent, il n’y a pas de point dans la réflexion sur les conditions qui me sont données en ce moment ou sur ma nature. Rien n’est à moi, et tout cela a déjà été enregistré dans la racine de mon âme. Je dois simplement me concentrer sur la façon de progresser et de me corriger.

 

Je dois me concentrer moins sur les états eux-mêmes, qu’il s’agisse de me réprimander ou de me sentir bien , car un instant est plus que suffisant pour ce après quoi je dois immédiatement aspirer vers le haut. Nous ne pouvons pas nous corriger avec «politesse» ou avec «de bonnes manières ». Même au plus petit degré, nous nous corrigeons uniquement avec « amour » car sinon, ce n’est pas une correction considérée comme un «commandement».

 

Par conséquent, il est dit que la règle principale de la Torah et de tous ses commandements, est l’amour, et toute correction apportée à une partie de la volonté de recevoir est une petite réalisation de cet amour. Il n’y a rien que l’amour et la haine: le désir brisé de recevoir égoïstement et celui corrigé de donner sans réserve.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed