Lorsque vous n’avez plus de force

Dr. Michael LaitmanUne personne avance quand elle est capable de résister à deux lignes: la droite et la gauche. Dans la ligne qui s’étend de haut en bas, on se sent en bas, déçu, désespéré, faible et abattu. Mais dans la ligne qui s’étend de bas en haut, tout est à l’opposé. C’est alors que nous arrivons à une analyse.
Par exemple, je me sens complètement épuisé physiquement, mentalement et moralement. Je ne peux pas organiser ma pensée, ma conscience est floue, et rien n’a d’importance. Je veux tout oublier et m’endormir pour ne rien ressentir.
Toutefois, en m’élevant au-dessus de cet état pendant un moment, je l’évalue comme un bon état. Il s’agit d’un psaume qui dit: «Car celui qui est mort est libre ». Maintenant, je suis libre de mon égoïsme, il est mort et ne demande rien de moi.

Si un peu plus de Lumière vient à moi, alors je comprends la raison de cet état, qui m’a été envoyé par le Créateur. Il veut que je comprenne : pourquoi ai-je besoin d’un désir qui ne veut rien et qui est incapable de faire quelque chose? Pourquoi me L’a-t-il envoyé ?
La Lumière éclaire mon état actuel de chute, révélant ses causes, qui deviennent à leur tour le point de départ pour que je recommence à nouveau à m’élever. Les sages ont dit: «Un homme juste se lève à l’endroit où l’égoïsme tombe. » Mon égoïsme tombe, et un homme juste est né de cela. Dans une ligne, je vois que je suis tombé au fond, mais dans deux lignes, je commence à monter.

La récession ne se produit que pour le bien de l’influence de la Lumière, afin que la Lumière me donne la deuxième ligne pour m’aider à commencer à penser au-dessus de la sensation que je ressens. Elle me soulève au-dessus de la sensation du « sucré ou amer » vers l’analyse du « vrai ou faux. »
Une personne doit toujours se placer sous la Lumière de sorte que la Lumière l’élève au-dessus de la sensation et lui montre la vérité, la raison, Celui qui l’a fait. Même avec une sensation pas claire ou la connaissance de la raison, le Créateur, Celui qui représente l’image du monde à l’intérieur de moi, change ma perception de l’image en son contraire. Alors je suis heureux que le Créateur m’ait donné une telle sensation négative et basse. C’est la faiblesse qui me permet d’agir.
Une fois que je figure ma situation, j’ai un objectif et un moyen. Après avoir été réveillé, je commence à m’élever.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed