Comment arrêter de penser à soi-même, partie 2

Dr. Michael LaitmanTout Israël est responsable les uns des autres (Sanhédrin 27b, Shavout 39)

Suite de la première partie…

7. Si tout le monde dans le groupe pense à tous les autres, le groupe devient un système parfait qui existe dans l’état d’Arvout (garantie mutuelle) ou une seule âme. Tous les amis s’élèvent au-dessus de leurs désirs et entrent entre eux dans une interconnexion unique, devenant ainsi garants les uns des autres dans le don sans réserve.Chaque personne s’est détachée de son «point dans le cœur » de son égoïsme et s’est connectée avec les «points dans le cœur» des autres. Ainsi, les désirs sont restés «en bas», et la connexion est établie entre les « points dans le cœur ». Dans une telle connexion du don sans réserve mutuel, là agissent des lois essentiellement différentes, des lois altruistes. Un nouveau monde ouvre ses portes devant une personne.

8. Une fois qu’une personne a dépassé son égoïsme, la correction de sa connexion avec les autres commence au moyen du désir précédemment rejeté. Au début, cela se passe dans « le don sans réserve pour l’amour du don inconditionnel », puis dans « la réception dans l’intérêt du don sans réserve ». Toutes les relations sont effectuées uniquement pour le plaisir du Créateur. Cet esprit collectif qui est présent parmi les amis se manifeste en chacun, ils sont maintenant en mesure de détecter et diriger leur intention uniquement sur cela.

Il apparaît une sensation d’interaction, ni avec soi-même, ni avec les autres, mais avec l’ensemble unifié. La relation avec le Créateur qui est révélée dans l’ensemble unifié se dégage de cette unité.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed