Le guide de la vie

Dr. Michael LaitmanAucun des textes kabbalistiques n’est destiné à nous faire comprendre quoi que ce soit de ce qui est écrit en eux, car il est impossible pour notre esprit terrestre de comprendre les explications des kabbalistes. Ces textes sont écrits à partir de la hauteur d’un esprit complètement différent, opposé – qui est fondé sur le don au lieu de la réception. Il s’agit d’un programme totalement différent, une compréhension et une manière de penser différente.Peu importe ce que nous faisons, nous ne pourrons pas comprendre ces textes jusqu’à ce que nous atteignions le même état dans lequel se trouve l’auteur, ou du moins un état qui est un peu semblable au sien. Tant que nous sommes face à l’auteur en ayant des qualités opposées, cette opposition rejette tout ce que nous pouvons recevoir des textes.

Je ne parle pas des articles et des lettres par les kabbalistes, où ils parlent de nos états avant d’entrer dans le monde spirituel. Ces textes sont destinés à nous préparer pour le monde spirituel, à nous dire comment y entrer, à nous aider à nous former et à nous accompagner sur le chemin spirituel. Toutefois, des textes tels que le Talmud Esser Sefirot, Le Livre du Zohar, et L’Arbre de Vie, qui nous décrivent le monde spirituel, parlent de l’état supérieur que nous ne pouvons sentir que lorsque nous correspondons aux lois du monde spirituel, les lois du don.

Si nous mettons en évidence la qualité du don, le filet de liens entre nous, tout comme entre les cellules d’un organisme, alors à l’intérieur de ce filet nous révélerons les lois, les états, et des images du Monde Supérieur dont nous parlent les Kabbalistes. Alors nous comprendrons tous les mots qu’ils ont écrit dans Le Livre du Zohar et le Talmud Esser Sefirot, car ils parlent de ce que nous allons voir, sentir, et révéler.

L’ensemble de la Torah va devenir la Torah de vie pour moi et je vais le révéler à l’intérieur de mes désirs, car mes désirs et pensées seront disposés les uns avec les autres et avec les désirs et les pensées des autres âmes. Ce sera le cas dans la mesure où je révèle la capacité de communiquer avec les autres et je vais le voir dans le livre. Ensuite, le livre sera un guide pour moi, puisque la Torah vient du mot « Oraa » – un guide ou un manuel d’instructions. Nous vous dévoilerons tout le corps de l’âme commune d’Adam et toutes les connexions entre ses organes.

Par conséquent, lors de la lecture du Zohar nous devons atteindre la sensation que nous sommes vraiment connectés entre nous, et qu’à l’intérieur de l’intérieur, de la connexion intégrale, mondiale entre nous, que nous révélons maintenant les formes de cette connexion. C’est ce dont Le Zohar nous parle.

Le Zohar parle seulement des formes de connexion sur le niveau inerte, végétal, animal et humain dans le filet connectant nos âmes. Il ne dit pas un mot sur les animaux, les plantes et les objets inanimés de ce monde. Il n’y a rien en dehors des âmes. Toutes les descriptions des objets inanimés, les plantes, les animaux et les gens ne parlent que des formes de liens entre les âmes.

Quand nos points dans le cœur, nos désirs, nos aspirations à l’unité parmi nous, se réunissent correctement, alors nous révélerons tout ce écrit dans le Zohar. Nous allons le révéler dans le lien entre nous. Ce que nous révélons est appelé «le Monde de l’Infini » – le monde de l’infini, sans limite de connexion entre tous les individus.

Essayons d’imaginer ceci entre nous!

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed