Pousser le monde vers la correction

Dr. Michael LaitmanQuestion: Ne pensez vous pas que nous ayons besoin de diffuser beaucoup plus largement la Kabbale, sans mentionner son nom, mais plutôt d’expliquer ses idées, les causes de la crise actuelle, et la nécessité d’union dans notre monde?

Réponse: Je suis entièrement d’accord avec ce que vous venez de dire sur la nécessité d’être plus ouverts dans notre diffusion à l’extérieur. Je suis d’accord que des programmes spéciaux, dans le but de diffuser plus largement cette sagesse, sont essentiels. Nous avons aussi à préparer des professionnels dans ce domaine.

Toutefois, avant d’agir, nous avons à mener des recherches afin de ne pas nous noyer dans la mer des slogans similaires et mots d’ordre demandant « l’unité » qui sont déjà en cours de diffusion par d’autres personnes qui savent comment utiliser les « belles paroles ». Il y a tellement d’organismes sur ce thème. L’Internet en est encombré, mais personne ne les écoute. Pourquoi?

La raison en est que la nature est simplement un désir de recevoir du plaisir et de joie égoïste. Une personne ne peut «entendre» que dans le rayon de ses propres désirs, mais il ne peut pas aller au-delà. C’est ainsi que la création a été construite. Crier est ici sans effet.

Le Rabash a dit que, puisque le désir n’est pas vendu en pharmacie, on ne peut que s’adresser à ceux qui sont «malades». Nous sommes tous indifférents à tout, sauf à nous-mêmes. Nous ne pouvons pas blâmer les gens pour cela. Alors quelles options avons-nous?

Nous ne pouvons faire que ce qui suit:

1. Diffuser nos idées et rassembler ceux qui ont déjà « un point dans le cœur. »

2. Diffuser nos idées un peu plus largement que pour seulement ceux qui ont déjà « un point dans le cœur», c’est-à-dire également pour les gens qui sont très proches de l’obtenir.
3. Nous savons que, jusqu’à présent, l’humanité ne veut pas reconnaître la crise mondiale et tente de la cacher. La seule chose qu’il est impossible de dissimuler (et qui est ressentie par chacun de nous) est la situation dans l’enseignement (pas l’éducation!) de nos enfants et la situation critique dans les écoles, dans les familles et dans nos vies personnelles.
Si nous parvenons à démontrer aux autres que nous sommes en mesure d’élever la jeune génération pour qu’elle soit physiquement et psychologiquement saine, éthique et au courant du but de son existence à sa vraie étendue et profondeur, nous devrions certainement attirer l’attention de tout le monde. Ainsi, à travers l’enseignement par exemple (collectif, par l’attraction de Ohr Makif, la Lumière Environnante) nous éclairerions les enfants au lieu des adultes, c’est-à -dire formerons une nouvelle génération qui va remplacer ses parents dans plusieurs années à partir de maintenant.

Nous avons à mettre en place une chaîne d’écoles partout dans le monde. Nous devons utiliser Internet pour créer une école ouverte à tous; l’espace virtuel doit devenir une plate-forme pour l’enseignement et l’éducation, la création de groupes d’intérêt, les réseaux de communication, et tout ce qui est populaire parmi les jeunes. Nous devons les élever du plan matériel à l’espace virtuel et, ensuite, à la spiritualité.

Pour cela, nous devons lancer une école virtuelle. Même s’il nous arrivait de n’attirer que les enfants de nos amis à travers le monde, elle ne fera venir des centaines de milliers d’enfants qui obtiendront de bons résultats et, plus tard, deviendront des participants actifs et instruits de notre mouvement. En mûrissant physiquement, l’enfant va aussi grandir spirituellement.

Nous pouvons mettre en œuvre ce point particulier n°3 dans la pratique et ainsi pousser le monde vers la correction, comme il est dit dans la Bible: «Ramène le cœur des pères vers leurs fils, et les cœurs de leurs fils à leurs pères. »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: