Lorsqu’en soirée il y aura la lumière

Dr. Michael LaitmanLe Zohar, « Introduction au Zohar, » chapitre « BeLaila DeKala (La nuit de la mariée) »: … au grande Zivoug de la fin de la correction, la lumière de la lune sera comme la lumière du soleil, comme il est écrit: « Lorsqu’en soirée il y aura la lumière. » Ainsi, ses degrés sont doublés, puisque, pendant les 6000 ans dans l’état de la lune, elle a été « et il y eut un soir et il y eut un matin. »Finalement, l’ensemble de nos descentes, toutes les nuits sombres rejoignent la Lumière du jour, la révélation de la Lumière. Jour et nuit deviennent un tout. En réalité, ceci ne parle pas de «doubler» ou même de multiplier par 620 fois, la façon dont il est écrit.

Au début, le Créateur m’a donné une petite étincelle, et ne me donne pas autre chose. Puis, en travaillant sur mon désir, je me tourne vers le Créateur, la Lumière, et demande les corrections. Grâce à ces corrections je deviens semblable à la Lumière avec mes qualités et la Lumière revêt en moi.

À l’intérieur de mon désir la Lumière est perçue comme infinie et sans bornes. Pourquoi? Le fait est que lorsque le désir pour le plaisir commence à se développer à l’intérieur de nous, il discerne et se forme de façon indépendante. La sensation précédente a été laissée à elle du Reshimot qui est descendu du haut en bas, et ils sont complètement différents de ceux qu’elle réalise maintenant.

Alors qu’une personne monte, à chaque niveau il se réalise selon les Reshimot précédents, mais il ajoute son aspiration, ses efforts, et ses descentes à eux. Il révèle l’écart entre lui et la Lumière, l’écart qui n’a jamais été révélé auparavant.

Une personne est séparée de la Lumière et aspire pour elle. La Lumière vient, mais vient ensuite une descente, ce qui se passe encore et encore, et grâce à toutes ces expériences, qui le jettent de bout en bout, une personne trouve de nouveaux détails dans son désir.

Il découvre une profondeur sans précédent, un tout nouveau Kli, une aspiration indépendante, une aspiration inconnue à la Lumière. Auparavant, pas un désir ou Reshimo n’ont été enregistrés dans son compte, mais maintenant, quand il fait des efforts, même si elle est faite d’une manière enfantine, cela forme de nouveaux Kelim à l’intérieur de lui.

C’est pourquoi la lumière qui devient maintenant révélée dépasse incomparablement la Lumière qui remplissait le désir avant la rupture, avant notre travail sur le haut chemin. La descente du monde et tous les efforts jusqu’à présent n’étaient qu’une préparation générale à la correction réelle. Dans la plus petite Lumière, la Lumière de Nefesh, est révélée.

Baal HaSoulam écrit que très petites Lumières ont été révélées avant, mais maintenant, quand notre génération commence à se corriger, elle attire les plus grandes Lumières dans tous les mondes – la Lumière de NaRaNHY.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed