Le libre choix est au-dessus du désir

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi nous a -t- on donné l’illusion de la liberté dans ce monde?Réponse: Nous nous considérons comme libre aussi longtemps que nous n’y réfléchissons pas beaucoup et que nous nous identifions à notre corps animé. Mais si nous nous élevions un peu au dessus de notre corps, nous verrions qu’il obéit strictement aux lois et processus auxquels il est soumis.

Je pense que c’est à moi de décider d’aller dormir et quand aller au travail. Mais qui est vraiment en mesure de la faire? Je suis placé dans certaines conditions et j’ai certaines qualités internes. Pendant ce temps, notre volonté de recevoir du plaisir (le désir) agit comme un moteur qui fonctionne selon un principe simple: un plaisir maximal pur un minimum d’effort, c’est-à dire un gain maximal pour un investissement minimal.

C’est le calcul que nous effectuons à chaque instant de notre vie, dans tous les aspects, toutes les directions, en tout lieu, et par rapport à tout ce qu’il y a. C’est le fonctionnement de notre nature, tenant compte de conditions différentes: de mon degré de fatigue et de bonne santé, selon l’ampleur du danger et du plaisir possible, et ainsi de suite. Naturellement, tant que nous demeurons à l’intérieur de notre ego, il n’y a pas de libre arbitre.

Nous devons prendre conscience que le libre arbitre n’est possible que si je contrôle mon désir et que je suis au-dessus de lui. Tant que je reste dans ma nature égoïste, je serai toujours une marionnette obéissante, entièrement contrôlée par mon égoïsme.

Si, toutefois, je tiens à prendre le contrôle de mes propres mains, je dois gérer mon désir, en m’étant élevé au-dessus de lui. En d’autres termes, le libre arbitre est possible, mais seulement au-dessus du désir. Et la seule question est: comment puis-je dépasser ma nature, par quels moyens?

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: