Comme une mère de 7 milliards d’enfants

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si j’accepte les désirs d’autres personnes comme les miens, cela ne signifie-t-il pas qu’avec leurs plaisirs, je reçois aussi toutes leurs souffrances, pour toute l’humanité? Je suis venu pour recevoir des plaisirs immatériels, mais pourquoi ai-je besoin de souffrance supplémentaire? 

Réponse: Vous ne recevez pas la souffrance des autres, mais leurs désirs. Comment pouvez-vous avoir du plaisir en remplissant des désirs de l’autre, s’ils ne sont pas tout d’abord vides? Vous devez sentir leur vacuité.
Il est clair qu’il n’est pas agréable d’avoir des désirs vides. Mais si vous les acquérez en vue de les remplir, alors vous êtes heureux de savoir qu’ils sont vides! Cela signifie que vous avez la possibilité de les remplir! C’est comme une mère qui est heureuse de constater qu’elle a préparé tant de nourriture et que son enfant affamé la mange avec appétit.

Ainsi, il n’y a ici aucune souffrance, mais que du plaisir! C’est comme s’il y avait un bon repas en face de vous et que vous éveilliez en vous l’appétit le repas. Après tout, c’est la seule chose qui vous manque pour le recevoir.

La lumière est au repos absolu et nous sommes dans un océan de Lumière. Plus vous recevez des récipients vides ou des désirs d’autres personnes, plus vous serez en mesure de les remplir avec la Lumière et toute cette satisfaction sera vôtre! C’est ce que la science de la Kabbale enseigne.

C’est «la sagesse de la réception » ou du remplissage. Vous êtes comme une mère qui a 7 milliards de bébés affamés et assez de lait pour tous – toute la Lumière de l’Infini. Pouvez-vous imaginer quel plaisir cela représente!?

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: