Daily Archives: 24 décembre 2010

Où dirigerons-nous la force qui nous a été donnée?

Dr. Michael LaitmanNous détruisons le monde avec notre attitude. Chaque jour, nous enregistrons des disparitions d’autres espèces d’animaux et de plantes de la surface de la terre.Le monde devient chaque jour plus pauvre, perdant la diversité de ses formes. Même si nous ne les éliminons pas directement, nous créons des conditions dans lesquelles ils ne peuvent tout simplement pas exister. Certains disent que la situation devient irréversible.

Et ce n’est que par ces résultats regrettables que nous voyons que nous avons fait quelque chose de mal. Après tout, nous avons cru que nous avions le droit de faire ce que nous voulions avec la nature. Nous l’avons fait au lieu d’examiner d’abord la nature et nous-mêmes pour voir où nous devons diriger les forces que nous possédons.

Devrions-nous modifier l’environnement ou nous changer nous-mêmes au moyen d’un environnement correct ? C’est là que réside toute la distinction entre la bonne et la mauvaise approche. Soit j’essaie de contrôler tous les gens et le monde, et de les faire danser selon ma musique, ou je me rends compte que tout ce que je n’aime pas dans le monde est quelque chose que j’ai besoin de corriger en moi-même.

L’égoïsme est en moi. Par conséquent, j’ai besoin de la Lumière qui ramène vers le bien pour y remédier. C’est le fondement de la bonne approche.

L’humanité a juste commencé à se réconcilier avec cela ; on a commencé à comprendre que le monde est un système fermé où tout est solidaire. Beaucoup de temps s’écoulera à partir du moment où nous commencerons à le voir jusqu’au moment où cela va nous obliger à changer.

Nous sommes comme un petit enfant têtu qui voit qu’il fait quelque chose de mal, mais continue à le faire, et reçoit à chaque fois une fessée. Il lui faudra un certain temps pour finalement devenir sage.

Les kabbalistes au sujet de la Torah et des commandements, partie 4

Dr. Michael LaitmanChers amis, s’il vous plaît poser des questions sur ces passages des grands kabbalistes. Les commentaires entre crochets sont de moi.L’essence du travail dans la Torah et les Mitsvot

Il faut avoir un besoin maladif de mériter la récompense d’une Mitzva (Commandement/bonne action) [en réalisant une correction]. Cela signifie qu’en gardant les Mitsvot [corrections] on sera récompensé de [on devra demander ] l’adhésion au Metzaveh (Commandant) [Comme il est dit: « La récompense en accomplissant un commandement, c’est de connaître Celui qui les prescrit »].
– Baal HaSoulam, Shamati (J’ai entendu, article no. 227, « La récompense pour une Mitzva-une Mitzva »

Quand on peut avoir pour but de donner sans réserve [Au profit d’un autre], cet acte est appelé « une Mitzva (Bonne action).  »
– Rabash, Les Barreaux de l’Echelle, « En ce qui concerne la récompense des receveurs  »

Le travail dans la Torah et les Mitsvot [en corrigeant l’égoïsme par la Lumière Supérieure ] commence d’abord après avoir mérité la repentance de l’amour [Actions qui découlent de l’amour des autres]. C’est seulement ainsi qu’ilest possible de s’engager dans la Torah et les Mitsvot avec amour et crainte, comme il nous est commandé.

Le Créateur, Pharaon, et moi entre eux

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quelle est la différence entre la réalisation du mal que les Kabbalistes décrivent, ce qui signifie le refus de s’unir avec les autres, et le mal qu’une personne ordinaire ressent dans ce monde?Réponse: Avant d’atteindre la sensation spirituelle du mal, vous avez beaucoup de travail à faire parce que le mal spirituel se révèle seulement après la Makhsom. En dessous d’elle, il n’y a pas de mauvais penchant. À l’heure actuelle il n’y a pas d’ego en vous, c’est comme dans un petit cafard!

Le mauvais penchant est la force qui s’oppose ouvertement au Créateur; c’est Pharaon! Il devient révélé quand vous voulez vous unir avec le Créateur et avec les autres âmes de toute votre force, mais vous découvrez qu’en réalité ceci vous est odieux et repoussant. Pharaon se dresse contre le Créateur, le mauvais penchant contre le bien.

Les deux sont à la fois à l’intérieur de vous et ne sont révélés que l’un contre l’autre ! Il ne peut pas y avoir l’un sans l’autre.

D’autre part, le fait que vous éprouviez maintenant de mauvaises sensations, tout en souhaitant progresser spirituellement n’est pas une réalisation spirituelle du mal. Il y a beaucoup de gens dans le monde qui ressentent encore pire. Peut-être qu’il vous semble que c’est une préoccupation spirituelle parce que vous ne ressentez pas le monde spirituel et ne comprenez pas, mais en fait, tout cela est encore en cours à l’intérieur de l’égoïsme.

Bien sûr, ce n’est plus l’égoïsme ordinaire de la consommation, mais la souffrance en raison de votre incapacité à vous unir avec d’autres, la répulsion, et la réticence même à penser à cela, le manque de volonté de vous corriger vous-même. Pour l’instant, la spiritualité vous semble comme quelque chose d’attrayant pour votre égoïsme. C’est déjà un temps de préparation pour entrer dans le monde spirituel, mais pour l’instant vous n’avez pas les notions spirituelles correctes. Rien de tout cela n’est la spiritualité. La spiritualité peut seulement être «pour» ou «contre» le Créateur Lui-même, pour Son bien ou pour le mien. Mais je dois être opposé à Lui!

La spiritualité est soit Pharaon ou le Créateur. Je suis au milieu entre eux dans Klipat Noga où je choisis: bon ou mauvais, « pour » le Créateur ou « contre » Lui.

Il n’y a rien de plus que cela ! Le monde que nous voyons actuellement autour de nous n’existe pas dans la spiritualité. Cette réalité est irréelle, nous vivons dans un monde imaginaire. Le niveau minéral, végétal, animal et humain dans ce monde existent seulement à l’intérieur de notre désir égoïste.

Pourquoi ce monde est-il imaginaire? C’est parce qu’il ne dispose pas de connexion avec le Créateur! Il vit grâce à une petite étincelle de Lumière qui l’anime en quelque sorte. C’est pourquoi il n’y a pas de bien ou de mal ici.

La sensation de mal que vous vous éprouvez est seulement due à un manque d’accomplissement égoïste de l’animé. Toutes vos pensées élevées, les désirs, fantasmes et rêves sont les caprices de votre égo développé, surdimensionné qui exige ce qu’il veut et vous oblige à souffrir.

Le Créateur préservera à la fois l’homme et la bête

Dr. Michael LaitmanLa Nature ne sera pas sauvée par toutes nos tentatives pour préserver et améliorer l’environnement. Seule la Lumière qui ramène vers le bien peut aider car c’est la force qui nous manque pour équilibrer l’être humain en chacun de nous et le ramener à l’harmonie avec la Nature qui est appelé Elohim, le Créateur.La même force qui viendra pour nous rendre égaux au Créateur apportera l’équilibre en nous entre les parties minérales, végétales et animale. Nous allons commencer à utiliser la nature correctement, seulement autant que nécessaire, parce que nous estimerons que nous n’avons pas besoin de plus.

Mon corps animal se sentira comme il convient à un animal, l’homme en moi ressentira comme un être humain devrait ressentir. Les Sages disent, « L’homme et la bête Tu les préserves, O Seigneur. » Il sauvera les deux, pas moi.

Je ne sais pas quelles actions matérielles suivront. Peut-être que nous allons brûler plus d’arbres, qui sait? Nous avons juste besoin de laisser travailler la Lumière qui ramène vers le bien, de l’utiliser comme un moyen. Après tout, il s’agit du niveau supérieur et il amènera à l’équilibre toutes les parties de la nature, en les organisant à sa propre image.

N’essayez pas de juger tout ceci dans votre esprit. Laissez-la Force Supérieure faire son travail, invitez-la et souhaitez qu’Elle le fasse. Après tout, comment pouvons-nous savoir à quoi devrait ressembler un monde corrigé?