Les plaies d’Egypte sans catastrophes extérieures

Dr. Michael LaitmanQuestion: Le monde est-il déjà entré dans la période des plaies d’Egypte, ou sont-elles encore à venir?

Réponse: Elles nous attendent. Et pourtant, il ne faut pas comparer les étapes précédentes de développement avec celles qui nous attendent. En vérité, la nature matérielle de notre parcours est peu à peu remplacée par le spirituel.

Essayez de dire à vos ancêtres qui vivaient il y a quelques siècles que vous avez pourtant tout et que n’êtes pas satisfaits de la vie. Pour eux, vous vivez une vie fabuleuse. Dans votre maison, il y a un robinet dans le mur qui fait couler l’eau lorsque vous le tournez. Vous avez un bouton qui lorsqu’il est pressé, fait briller une lumière plus intense que le jour. Et vous avez un écran qui vous montre une vue complète du monde entier.

Les gens ne comprendraient tout simplement pas ce qui vous manque. Et vous, au milieu de toute cette abondance, vous ne savez pas quoi faire de vous-même. Le riche décor de votre maison et de votre monde signifient combien vous êtes vide à l’intérieur de vous-même.

Par conséquent, les plaies d’Egypte ne sont pas des troubles corporels, mais internes. Heure après heure, vous découvrez le manque d’accomplissement intérieur; chaque coup va plus loin et plus profondément dans un désir complexe, multicouches. Toutefois, ces plaies ont lieu très rapidement, en pénétrant les sentiments d’une personne. A l’extérieur tout reste calme; on n’a pas besoin d’être malade ou de souffrir physiquement.

Bien sûr, si nous ne profitons pas de la Lumière, les plaies arriveront sous forme de malheurs corporels. Le principe est simple: si nous avançons, nous-mêmes et le monde, dans la direction spirituelle, les fléaux prendront plus une forme spirituelle. Si nous échouons et que le monde ne choisisse pas la spiritualité, cela s’expérimentera sous une forme matérielle.

Dans le Écrits de la dernière génération, le Baal HaSoulam écrit qu’il y aura peut-être même d’autres guerres mondiales, suivies par d’énormes souffrances. Mais nous devons essayer de nous soumettre à ces coups de façon intériorisée. La Torah et la méthode de la Kabbale fournissent à l’homme la possibilité de faire toute l’analyse très rapidement en la complétant en interne, sans impliquer le monde corporel.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: