Le décodeur spirituel

Dr. Michael LaitmanQuestion: Puis-je utiliser mon imagination pour avoir l’image de l’état futur corrigé ?Réponse: Cela dépend de ce que nous nous imaginons au degré futur. Pour le dépeindre mécaniquement, nous faisons des dessins.

Il est possible de mettre toutes les conditions du degré futur dans un tableau, d’énumérer tous les détails techniques de ces états: les désirs, les écrans, les niveaux d’Aviout, l’entrée et la sortie des Lumières, les Lumières environnantes et intérieures, la division des degrés en une multitude de systèmes internes et externes dans la Seconde Restriction.

Mais, finalement, nous arrivons aux mêmes discernements spirituels que ceux enregistrés par les kabbalistes pour décrire les uns aux autres les détails techniques qui doivent être effectués afin de ressentir ce qu’ils veulent transmettre. Supposons que je vous donne une feuille de notes de musique, c’est-à-dire, que je vous transmets en quelque sorte des données. Pouvez-vous en faire quelque chose ? Non, vous devez d’abord le percevoir comme de l’information externe et ensuite effectuer la contrepartie interne. Si vous lisez de la musique, vous serez en mesure de la chanter, et alors vous saurez ce que je voulais faire passer par elle.

Les kabbalistes font exactement la même chose en vous transmettant des données techniques. Menez-les à bien dans votre âme et vous recevrez tout ce qu’ils avaient prévu. C’est ainsi que vous saurez de quoi ils parlent.

Le transfert d’informations par l’Internet fonctionne de la même façon. Je dessine une image sur l’écran d’ordinateur ou bien j’importe des photos depuis un appareil photo, j’enregistre les images dans un format particulier, et je vous envoie ces informations via un canal de communication. Vous recevez ces données techniques et vous utilisez un décodeur pour une fois de plus les transférer en image sur votre écran.

C’est aussi la façon dont les Kabbalistes restent en contact l’un avec l’autre. Ils ont atteint une image spirituelle, l’ont enregistrée, et nous l’ont transmise, sauf qu’il nous manque le «décodeur» pour transformer cette information en cette même image. Nous lisons quelque chose, mais ne disposons d’aucun moyen pour imaginer de quoi ils parlent. Pour nous tout ressemble entièrement à une fantaisie.

Nous sommes incapables de déchiffrer et d’extraire le sens de l’une des quatre langues utilisées par les Kabbalistes pour nous décrire le monde spirituel (les langues du Tanakh, de la Halakha, de la Hagaddah, et de la Kabbale). Mais qu’est-ce que les kabbalistes nous disent ? Utilisez ces textes comme un «remède miracle» (Segoula). Qu’est-ce que la Segoula ? Si vous voulez atteindre en quelque sorte la révélation et comprendre que la révélation n’est possible que dans la qualité du don sans réserve, vous vous verrez vous-mêmes et le monde entier dans l’amour et le don sans réserve des uns aux autres, dans la garantie mutuelle, comme un seul homme avec un seul cœur.

Si vous aspirez à cette image, vous allez commencer à vous rapprocher du décodage correct de ces textes. Cela vous influencera, et, finalement, le même « décodeur » spirituel vous sera révélé. C’est pourquoi nous lisons le Livre du Zohar.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: