Mesurer deux fois, couper en une fois

Dr. Michael LaitmanQuestion: Les gens posent toujours la même question: que devons-nous faire en pratique?

Réponse: Si nous parlons d’une simple action mécanique, le moins vous en faites, le mieux ce sera. Cela fera moins de dommages. Si vous êtes capable de travailler uniquement à l’aide de vos mains, alors ne faites rien du tout, comme il est écrit: « Il est préférable de s’asseoir et de ne rien faire. »

Tout d’abord, nous avons besoin d’utiliser la pensée pour discerner. Cela est vrai en particulier pour ceux qui sont sérieusement engagés dans l’étude la Kabbale, qui vont l’enseigner au reste du monde comme la société éducatrice qui produit tous types de médias et diffuse des informations sur la Kabbale et sa méthode. Dans ce cas, il devrait y avoir beaucoup plus de discernement et très peu d’action.

Cependant, c’est la même chose pour toute l’humanité. Tout le monde doit lui-même s’influencer, ainsi que son désir. Par conséquent, avant toute autre chose, j’ai besoin de réfléchir à quelles actions internes et externes peuvent changer mon désir de sorte que je puisse élever MAN (une prière pour la correction). En substance, c’est ce qui finalise mes actions. Il me suffit de demander, de sentir le besoin de changer, et de venir au don sans réserve, comme le Créateur, de sortir de moi-même pour Lui faire plaisir.

Alors, comment puis-je y arriver? Si je dois effectuer certaines actions extérieures pour cela, je le ferai, mais en substance, les actions intérieures sont des nécessités. Peu importe qu’une personne soit simple, n’importe qui peut s’affecter lui-même pour commencer à désirer ce genre de transformation en passant par différents médias comme le cinéma, la musique et le théâtre. Après tout, chaque personne vit à l’intérieur de ses désirs, et nous devons réfléchir à la façon d’évoquer en nous le désir transformé en don sans réserve.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed