L’endroit où les pécheurs se retirent

Dr. Michael LaitmanNous travaillons sur notre matière, le désir de plaisir. Il doit se développer tout le temps pour notre croissance,la création de la forme du don sans réserve et de l’équivalence avec le Créateur au-dessus.C’est pourquoi nous expérimentons le désir grandissant comme une catastrophe. Cela arrive quand une personne est prête pour cela. Il est écrit: «Le malheur qui vient aux pécheurs commence avec les justes ». En d’autres termes, les formes négatives se révèlent à ceux qui ont l’habitude d’être justes, qui ont fait une ascension et se sont préparés.

Les débutants qui ne comprennent pas la méthode sont toutefois surpris par ceci: « Pourquoi, après tous les efforts que j’ai fait, dois-je expérimenter de tels états négatifs? » Tout à coup, l’inspiration n’est plus là et on se sent indifférent à tout. Toutefois, avec l’expérience vient la sagesse et une personne se rend compte que le chemin à suivre réside dans les descentes et l’opposition à l’inclinaison égoïste.

Le but spirituel restera toujours une question pour moi, « Pourquoi est-ce que j’avance ? Est-il utile pour moi d’aller contre mon égoïsme, ma nature? Est-il normal de travailler dans de telles importantes descentes, sans aspiration ni motivation? »Une personne se sent triste et impuissante, et expérimente son état comme indigne et immérité.

C’est précisément l’endroit duquel il est écrit: «Le juste marchera là où les pécheurs se retireront » Toute la question est que nous devons sortir de notre nature. Il ne faut pas la nourrir ou l’entretenir, mais l’augmenter pour monter dessus. Chaque fois qu’une personne s’est préparée pour l’ascension, on lui envoie un nouvel «accablement au cœur», de sorte qu’il lui faille monter encore plus haut. Voilà comment il s’avance sur le chemin spirituel.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: